Bilan de notre voyage en Egypte

Tu aimerais visiter l’Egypte et ses superbes sites historiques mais la situation politico-économique du moment t’inquiète? Je fais le bilan de notre voyage en Egypte et te donnes tous mes conseils pour bien appréhender ce séjour.

Résumé de nos vacances


(voir sur la carte)

Activités à Hurghada

  • plongée et autres activités nautiques
  • sortie dans le désert

Excursion à Louxor, jour 1 et 2

  • La vallée du Nil
  • Visite du temple de Louxor de nuit
  • Vol en montgolfière au lever du soleil
  • Visite de la vallée des rois et du temple d’Hatchepsout
  • Déjeuner sur une felouque
  • Visite du temple de Karnak

=> Temps de trajet: 5h aller

Excursion au Caire

  • Visite du musée du Caire
  • Visite des pyramides de Gizeh

=> Temps de trajet: 7h aller

iles hurghada

Bilan financier


Coût global : environ 3000 € pour deux

  • Billets d’avion et hôtel all-inclusive: 2000€
  • Frais de voiture (parking aéroport / péage / essence): 170€
  • Plongée (2 jours): 120€ /p
  • Sortie en quad: 65€ p
  • Excursion privée à Louxor: 140€ /p
  • Excursion de groupe au Caire : 45€ /p
  • Shopping et souvenirs : 80€

A savoir que les prix sont indicatifs, tout dépendra de tes qualités de négociateur !

Les points positifs


Voici une liste non exhaustive de tout ce que nous avons aimé durant ce séjour:

  • Si tu as lu mes autres bilans de voyage tu vas trouver que je me répète… mais le hors saison c’est vraiment le top pour profiter d’un endroit ! En plus, la chance a voulu qu’on tombe juste avant les vacances des Egyptiens et des Russes (en nombre à Hurgahda !). Ainsi, nous n’étions pas trop nombreux à visiter les temples et même au Caire c’était parfait pour contempler les pyramides.
  • En février, c’est le tout début de la saison pour la plongée. Le côté positif, c’est que  tu trouveras facilement un club à la dernière minute si tu n’aimes pas planifier tes vacances.
  • Si tu n’as jamais eu l’occasion de faire un tour en montgolfière, vu le prix pratiqué très intéressant (75€/pers) et la vue sublime, je ne peux que t’encourager à en profiter.
  • Pour peu que tu sois bon négociateur, tu pourras t’acheter quelques souvenirs ou profiter d’activités à très bas prix
  • Le climat, même si en février il fait encore un peu frais au moins on a eu du soleil tous les jours et la piscine était chauffée, parfait pour se relaxer
  • L’euro est accepté partout, pratique pour ne pas avoir à changer sa monnaie

Les points négatifs


Une fois n’est pas coutume, ce séjour ne fera pas partie de nos meilleurs voyages. En voici les principales raisons:

  • Les vendredis et samedis sont les jours fériés en Egypte, nous avons donc galéré pour retirer de l’argent les premiers jours.
  • Les DAB ne permettent que des retraits de 100€ max, avec des frais d’environ 5€ pour chaque retrait… donc un conseil: prévois des euros !!!
  • Le réseau wifi n’est pas de très bonne qualité en général, si tu es accro prépare toi mentalement à ne pas pouvoir l’utiliser. Cela nous a posé des soucis les premiers jours où le wifi de l’hôtel a été inutilisable pendant 2 jours quand on voulait se renseigner et réserver des excursions
  • Je m’attendais à voir beaucoup de pauvreté, mais j’ai vraiment été scandalisée par le comportement de ces enfants à Louxor, mais aussi par tout ce bakchich pratiqué en permanence pour tout et n’importe quoi. Comme si nous étions des portefeuilles sur patte. J’ai déjà eu l’occasion de visiter d’autres pays très pauvre mais l‘attitude des gens n’avait rien de comparable aux Egyptiens. J’ai vraiment été très déçue de ce comportement et ce serait bien la première raison pour laquelle j’hésiterais à retourner en Egypte.
  • Dans la même veine, je n’ai pas aimé la façon de négocier/marchander. Je le sais c’est dans leur culture et ce n’était pas non plus la première fois que  j’y était confronté, je suis déjà allée en Asie, mais je n’ai pas souvenir que cela ait été autant pénible. Pratiquer un prix à la tête du client, en France on appelle ça de la discrimination, en Egypte c’est de la négociation …
  • L’attitude des hommes. Clairement en tant que femme, se faire reluquer de la tête au pied quand le regard n’est pas directement focalisé ailleurs, sans surprise ce n’est pas du tout agréable. Personnellement j’étais tellement accaparée à prendre des photos que je ne l’ai pas vu, mais mon co*voyageur qui me suit toujours de quelques mètres pour surveiller mes affaires sans être dans mon champ de vision, lui l’a bien remarqué et m’a dit que si un homme m’avait regardé comme ça en France il n’aurait pas hésité à lui toucher deux mots. Et pourtant j’étais en pantalon de rando noir style baggy et pull large, rien de sexy.
  • Le tourisme de masse. Si je devais comparer mes vacances avec celles de mes parents 30 ans plus tôt, je pense qu’il n’y aurait malheureusement pas de grandes différences. Je ne m’attendais certes pas à faire du tourisme écolo-responsable, mais je pensais que certaines agences de tourisme proposeraient des excursions un peu ‘hors des sentiers battus’. Mais non, à notre grande déception. L’excursion privée telle que nous avons fait à Louxor est encore ce qui permet le plus d’éviter le tourisme de masse même si on déplore les arrêts systématiques dans toutes ces boutiques de produits made in China.
  • Le goût pour le kitsch… à défaut de trouver un autre terme peut être plus adapté, je vais te donner des exemples de ce que j’entends par là. Quand on s’est renseigné pour la plongée, l’un des clubs à cru qu’il ferait mouche lorsqu’en nous vendant son programme il nous a dit d’un ton hyper enjoué que nous lors de cette journée nous feront un arrêt photo, non pas pour profiter d’un joli site mais pour faire un jeu ou les couple doivent se passer une framboise entre les lèvres … !? Pardon! Ou encore lorsque pendant notre sortie en quad, notre guide a insisté pour nous prendre en photo en façon trompe l’oeil, tu sais, le style de photo bien kitsch ou les gens font mine de faire tomber la Tour de Pise… Alors, la première photo c’est marrant mais à la dixième c’est un peu lourd. C’est pas vraiment ce que l’on était venu chercher lors de cette excursion.
  • La forte présence de la clientèle Russe. Ce que nous avons vécu n’est peut être pas représentatif, mais d’une manière générale nous avons trouvé que les Russes que nous avons côtoyés dans l’hôtel et lors des excursions étaient plutôt irrespectueux et sans-gènes. Et comme c’est les principaux touristes en Egypte, autant te dire qu’on les croise partout.
  • A moins de parler et de lire l’arabe il est impossible de se déplacer seul.e en Egypte, on est forcément dépendant d’un guide ou d’un chauffeur au minimum si on loge dans un hôtel.
  • Le mauvais traitement des animaux. Nous avons malheureusement été témoins de plusieurs scènes de violence envers les animaux, ce qui nous a révolté. Des enfants qui font avancer leur âne à coups de bâtons aux chameliers qui infligent le même sort à leur dromadaire … nous avons préféré ne pas faire l’autruche et décliner les offres de tour à dos de dromadaire. Je me dis que nous aurons sûrement l’occasion d’en faire ailleurs où les animaux sont mieux traités.

traitement animaux egypte

Bien sûr ce ressenti est personnel, tu trouveras sûrement des témoignagnes complètement à l’opposé du mien. Mais alors que les blogs de voyage ont souvent tendance à vendre du rêve, j’avais à coeur d’exprimer vraiment ce qui m’a déplu dans ce séjour pour que tu saches à quoi t’attendre si tu pars dans les mêmes conditions que nous.

Conseils


  • Si tu as dans l’optique de faire principalement de la plongée lors de ton séjour, alors je te recommande de faire une croisière sur la mer rouge. Tu auras directement accès aux meilleurs spots. Mais si comme nous tu as envie de panacher la plongée et les visites culturelles, alors Marsa Alam est sûrement un bon compromis. Cette station balnéaire est bien moins réputée qu’Hurghada et les fonds coralliens sont bien mieux protégés. C’est d’ailleurs là-bas qu’on peut voir les Dugong, une espèce marine menacée.
  • Pour toutes les excursions je te recommande fortement de ne PAS passer par les offres de l’hôtel. En effet, celles-ci sont toujours plus cher. Je te conseille donc de faire un tour sur internet pour voir les autres tours opérateurs et négocier directement avec eux pour qu’ils passent vous chercher à votre hôtel. Cela vaut aussi pour tous les clubs présents dans l’hôtel qui te feront payer les activités bien plus chères que si tu passes par un club qui n’est pas situé dans un hôtel.
  • Si tu choisis une excursion privée, n’hésite pas à dire à ton guide / chauffeur si tu n’as pas envie de faire 36 000 magasins de souvenirs. Et surtout même si le guide te dis qu’il négocie pour toi, ne pense pas que tu vas obtenir le meilleur prix…
  • Si tu prévois de visiter Le Caire et Louxor, et que tu as la possibilité de faire un tour en felouque dans les 2, je te conseille de le faire à Louxor où le cadre est vraiment agréable, on n’est pas ‘noyé’ dans la pollution.
  • Pareil pour les emplettes, le choix était moindre et les prix avant négociation était plus important au Caire.
  • Fais bien attention à tes affaires perso, le mieux restant de porter son sac devant soi.
  • Si tu es une femme, prévois toujours un châle ou de quoi te couvrir les épaules. Même si aucune tenue correcte n’est explicitement demandée dans les sites, je t’assure que si tu y vas en short tu te sentiras bien seule face à tous les regards intéressés des hommes.
  • Si tu en as la possibilité, je te conseille de réaliser un séjour sur-mesure, avec un guide et chauffeur privé toute la durée du séjour afin de visiter au maximum hors du tourisme de masse ou, de passer par des agences qui prônent et défendent les valeurs du tourisme responsable comme le média Voyageons Autrement.
  • L’Egypte est tellement riche en histoire que ce serait dommage de visiter des sites sans en connaitre l’histoire … je te conseille de potasser un peu l’histoire des pharaons et si possible de prendre un guide sur place pour compléter les infos.
  • Du fait de la situation actuelle, toutes les zones du pays ne sont pas accessibles. Je te conseille de te renseigner avant sur le site de la diplomatie française.

Lectures de voyage


Quoi de mieux que de patienter les derniers jours avant le voyage, que de s’imprégner de l’ambiance du pays à travers un bon bouquin?

Le ténor des romans sur l’Egypte antique s’appelle Christian Jacq, mais du fait des controverses sur ses sources et sur la vulgarisation de ses ouvrages, je préfère te proposer d’autres livres:

  • Agatha Christie: La mort n’est pas une fin. Le seule roman historique de celle dont on ne présente plus les intrigues policières.
  • Naguib Mahfouz: La trilogie du Caire incluant les romans Impasse des deux palais, Le Palais du désir et  Le Jardin du passé. Cet auteur, prix Nobel de littérature, relate l’histoire d’une famille du Caire dans l’Egypte contemporaine.
  • Alaa Al Aswany: L’Immeuble Yacoubian, un roman culte sur la vie des Egyptiens qui lui a valu d’être très applaudi par la critique littéraire.

Nous ne savions pas du tout de quoi était constitué la gastronomie Egyptienne avant d’arriver. Il s’avère qu’il n’y a pas de spécialité propre à l’Egypte, la plupart des mets ressemblent beaucoup à ce que l’on peut manger en Turquie ou au Liban. Ainsi, voilà un menu type que nous avons mangé.

  • Entrée: une assiette de crudités, principalement du concombre et de la tomate servis avec du houmous et du pain pita, des beignets de courgette et des falafels
  • Plat principal: généralement un plat de riz recouvert d’une sauce à la tomate et aux courgettes et quelques morceaux d’agneau
  • Dessert: les baklavas sont à l’honneur ici aussi ainsi que les bessboussa et les belah el sham. Très bons et très gras! #legrascestlavie
  • En cas: on trouve aussi beaucoup de fruits, comme les bananes ou les dattes (fraiches!)

J’ai découvert tous ces bons plats et je me suis régalée.

egypte gastronomie

En haut à G: entrée, en haut à D: plat façon tajine, en bas à G: mélange de mezze, en bas à D: mélange de desserts (et non, je n’ai pas tout mangé le même jour !)

Liens utiles


En résumé, ce voyage de dernière minute nous aura laissé un goût un peu amer. Nous avons certes, pu voir de très beaux paysages et des sites historiques magnifiques mais ce séjour en all-inclusive était trop éloigné de notre style de voyage habituel en roadtrip. Ce serait à refaire dans d’autres conditions, nous planifierions notre voyage très différement, sûrement avec un chauffeur et guide privés pour visiter tous les sites historiques de long du Nil du Caire à Assouan puis nous terminerions par une croisière sur la mer rouge pour faire de la plongée.

Enfin dernier point que je n’ai pas vraiment abordé concernant la sécurité. Les Egyptiens vous diront que tout est vraiment très sécurisé, que nous n’avons rien à craindre… sauf que je pense que le niveau de sécurité en Egypte n’est pas du tout le même qu’en Europe et que les Egyptiens ne peuvent pas réellement comparer. Nous sommes passés sous des portiques que ce soit à l’aéroport où à l’entrée des pyramides, mais nous n’avons pas vraiment eu l’impression que les contrôleurs contrôlaient quelque chose. Même chose lors de notre convoi pour Le Caire qui n’aura duré que quelques kilomètres.

Mais à part les moyens de sécurité nous semblant assez léger, nous ne nous sommes pas du tout sentis en insécurité à quelque moment que ce soit durant ce séjour. Ce qui nous aura fait le plus peur reste la conduite des chauffaeurs ! Donc si tu as envie d’aller en Egypte, il ne faut pas que ce soit le risque d’insécurité qui t’en empêche 🙂

Tu as déjà visité l’Egypte? Qu’en as-tu pensé? Tu as d’autres conseils à partager? N’hésite pas à tout me dire dans les commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires