La plongée en polynésie

Voyager en Polynésie sans plonger, est-ce vraiment possible ?

Avec des sites à Rangiroa et Fakarava classés parmi les plus beaux dans le monde, ce serait un peu dommage de ne pas aller voir sous la surface cristalline de l’eau ce qu’il s’y trouve. Et avec tous les clubs de plongée existants sur place, tu n’auras que l’embarras du choix, que ce soit pour une, deux ou même trois plongées à la journée !

Pour te faciliter la vie, et un peu pour te convaincre (à moins que ce soit l’inverse), j’ai essayé de résumer dans cet article toutes les informations dont tu as besoin pour plonger en Polynésie et je t’ai même préparé une petite vidéo en fin d’article qui résume nos plongées.

Les clubs de plongée et les pass


Top Dive : c’est le mastodonte en termes de plongée en Polynésie. Ce groupe possède des clubs sur 6 îles et grâce au Pass Top Dive cela te permet de faire des économies en réservant plusieurs plongées d’un coup et à l’avance sur internet. Ça veut aussi dire que tu dois déjà connaître ton programme. Et selon leur site internet tu auras droit au nitrox gratuit dans tous les clubs. Même si l’offre est alléchante, pour avoir réalisé plusieurs plongées avec ce club à Rangiroa et Moorea notamment, j’ai plusieurs conseils à te donner.

  • évite de faire des plongées unitaires si tu comptes aller sur les meilleurs spots. En effet, souvent les meilleurs spots sont plus éloignés du rivage et sont réservés à ceux qui prévoient 2 plongées par jour. Les plongées unitaires se font souvent sur les sites de baptême… c’est ce que nous avons malheureusement découvert lors de notre plongée à Moorea.
  • cela semble logique et normal pour des raisons de sécurité, mais vérifie TOUJOURS ton matos avant de plonger si ce n’est pas toi qui l’a préparé. Au début on trouvait ça cool que tout soit déjà préparé, les bouteilles fixées au gilet et le détendeur fixé à la bouteille. Sauf qu’au moment pile de ma mise à l’eau je me rends compte que je ne peux pas gonfler mon gilet ! ils avaient ‘juste’ oublié de relier le gilet à la bouteille… heureusement que je m’en suis rendue compte… quant au co-voyageur qui consomme déjà beaucoup, il avait une bouteille avec un joint qui fuyait. Mais ça on ne l’a vu que sous l’eau.
  • J’espère que ça a changé, mais lors de notre voyage le nitrox annoncé gratuit dans tous les clubs n’était en fait pas disponible partout.

En plus de Top Dive, tu trouveras de nombreux autres clubs, plus familiaux, souvent un peu moins fréquentés. Certains d’entre eux, 13 exactement, se sont regroupés pour offrir un Pass concurrent à top Dive, le Te Moana Diving Pass. Tu trouveras la liste des centres sur le site du pass.

Et ce n’est pas tout ! Il existe encore d’autres centres, non affiliés à ces pass sur chacune des îles. Par exemple à Maupiti, si tu veux plonger avec les raies manta, c’est au centre Maupiti Diving  qu’il faut t’adresser. Comme c’est une petite île avec peu de touristes, nous étions juste 4 plongeurs et 2 accompagnateurs lors de notre sortie. Le top pour profiter des raies en quasi tête à tête !

A Raiatea nous sommes passés par le centre Te Mara Nui où nous avons pu plonger juste nous 2 avec Floriane notre guide, sur l’épave du Nordby. C’est tellement plus sympa d’être en petit groupe pour profiter des sites !

Enfin, à Tikehau nous avons plongé avec le Raie Manta Club. Nous avons été divisés en plusieurs groupes de niveau à notre arrivée et nous étions finalement un groupe de 5 plongeurs dont 2 qui plongeaient en autonomie avec nous.

La faune et les épaves


Si la Polynésie attire autant les plongeurs, c’est principalement pour la richesse de sa faune marine. Il serait impossible de lister toutes les espèces que tu risques de rencontrer mais voici un petit résumé des plus courantes ainsi que les îles où tu auras le plus de chance d’en voir.

En plus de tous les petits poissons de récifs, voici les espèces les plus communes que tu rencontreras en plongée ou même lors de sorties snorkeling :

– Thon
– Napoléon
– Raie léopard
– Raie aigle
– Raie pastenague
– Requin pointe noire
– Requin pointe blanche
– Requin nourrice
– Tortue
– Murène
– Perche
– Carrangue
– Mérou
– Loche
– Barracuda
– Baliste
– Titan
– Labre
– Poisson lion
– Poisson perroquet
– Poisson pierre
– Rose de corail
– Corail bleu

  • Tahiti

Tahiti est réputée principalement pour la présence du requin tigre au large de ses côtes. Malheureusement ces requins sont souvent attirés par les moniteurs qui pratiquent le smelling …En plus de la faune, à Tahiti tu pourras plonger sur une épave d’avion et un vieux schooner.

  • Moorea

Le site le plus intéressant à Moorea est celui où tu pourras voir des requins citrons. Comme je te le disais dans mon article sur Moorea, nous n’avons fait qu’une seule plongée sur cette île et nous avons été déçu car nous avons plongé sur le site des baptêmes. On a vu des raies léopard, ok, mais bon un peu light pour une plongée quand même.

  • Raiatea

Tout l’intérêt de Raiatea c’est l’épave du Nordby, échouée à quelques mètres du rivage. Il est même possible d’y faire des plongées de nuit. C’était notre première épave et nous avons été ravis !

  • Bora-Bora

Tu pourras voir des raies manta dans le lagon, même si le site souffre de la surfréquentation. Tout comme à Tahiti, il est aussi possible de voir des requins citrons, malheureusement dans les mêmes conditions.

  • Maupiti

Le lagon de Maupiti est réputé pour sa station de nettoyage des raies manta. Pour notre toute première plongée en mer après notre niveau, nous commencions fort ! Nous sommes restés près de 1h15, tapis au sol juste à regarder les raies réaliser leur ballet aquatique au dessus de nous. C’était vraiment une expérience incroyable !

  • Rangiroa

La passe de Tiputa est LE site de plongée de Polynésie. Grâce aux courants entrants et sortant de nombreuses espèces de gros poissons s’y trouvent. Mais le must, c’est de rencontrer le grand requin marteau entre novembre et mars. Dans cette passe tu auras aussi beaucoup de chance de croiser des dauphins ! Nous les avons raté à quelques minutes près mais nous avons réalisé notre première dérivante et nous avons vu nos tous premiers requins alors bon, ça va, on n’était pas déçus 🙂 Si tu n’en as jamais fait, lors d’une plongée en dérivante tu te laisses porter par le courant. C’est comme la rivière sauvage à la piscine, mais en mieux !

  • Fakarava

Ici l’attraction principale est le mur aux requins gris. Certains plongeurs ont parfois recensé jusqu’à 700 requins !

  • Tikehau

Ici aussi, l’un des principaux intérêt de cet atoll c’est la possibilité de voir des raies manta au coeur du lagon. Comme nous les avions déjà vu à Maupiti nous avons préféré opter pour une sortie en dehors du lagon mais ce jour là la visibilité était mauvaise. Nous avons quand même au la chance d’apercevoir un énorme napoléon ainsi que des requins et notre première tortue *gniiiii !*

La dérogation “profondeur”


D’après la DELIBERATION n° 92-176 AT du 20 octobre 1992 relative aux garanties de techniques et de sécurité dans les clubs, centres, écoles, organismes de plongée subaquatique sportive et de loisir en Polynésie française, l’article 7 stipule que la profondeur maximale autorisée pour un niveau CMAS 1  est de 29 mètres. Soit plus que la profondeur maximale normalement autorisée de 18 mètres, principalement due à la très bonne visibilité et la température stable de l’eau (environ 25° même à 30m).

C’est quand même top de pouvoir plonger plus profondément (je suppose que cela s’applique aussi aux autres niveaux), mais n’oublie pas que tu risques de consommer plus vite aussi 🙂

La dérogation “bagages”


Comme je te l’indiquais dans mon article pour organiser ton voyage en Polynésie, le poids des bagages normalement autorisé pour les vols inter-iles est de 23kg max. Sauf si tu es plongeur ! Eh oui, notre diplôme nous confère un avantage, on a le droit à 5kg en plus, soit 28kg au total. Plutôt cool, non ?

Matériel photo et vidéo


Etant passionnée de photo, je ne me voyais pas ne pas pouvoir immortaliser mes plongées. Et franchement, quand je revois tous ces bons moments sous l’eau, je me dis que j’ai fait de m’équiper. Concrètement, pour prendre des photos et filmer sous l’eau tu as plusieurs options.

  • La plus chère mais la meilleure qualité : le reflex avec son caisson étanche. A moins d’être un pro ce n’est pas la solution que je te recommande, c’est cher et c’est encombrant et il faut vraiment bien s’y connaitre en photo pour sortir des clichés de qualité. Dis toi que sous l’eau avec ta palanquée tu n’auras pas forcément le temps de t’arrêter très longtemps pour faire tes réglages…
  • Le compact / bridge avec caisson: une bonne option si tu ne souhaites pas t’encombrer avec plusieurs appareils. L’inconvénient c’est que si le caisson perd son étanchéité et prend l’eau, tu perds ton appareil et toutes les photos si tu n’avais pas changé ta carte SD…
  • Une caméra embarquée de style GoPro: pour moi le meilleur compromis. Les vidéos sont de bonne qualité même si je déplore le faible zoom. Il faut s’approcher très près des poissons pour les filmer. La caméra est petite, peut se fixer sur un bras ou sur le front et n’est donc pas encombrante. Point positif, il existe de nombreux accessoires comme des perches, filtres et dômes pour filmer dans des conditions très variées ainsi que des logiciels disponible sur PC et smartphone pour créer facilement des montages vidéos. Point négatif, la qualité des photos est vraiment bof.
  • Le compacte étanche: une option si tu ne souhaites faire que du snorkeling. Pas besoin d’acheter un caisson en plus, avec ce style de compacte tu peux aller directement sous l’eau avec et faire des photos sous marine en n’oublient pas de régler le bon mode de photo dans les paramètres afin d’optimiser la qualité de la photo. Par contre, hors de question de l’utiliser en plongée, il ne résisterait pas à la pression.

En plus de l’appareil que tu choisis, pense à prévoir un filtre rouge pour les eaux bleues ou un filtre rose pour les eaux vertes afin de raviver les couleurs qui disparaissent à partir de 5 mètres de profondeur.

J’ai personnellement opté pour la Gopro et concrètement, voilà ce que ça donne la plongée en Polynésie 🙂

Alors, convaincu.e ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.