La plongée, une expérience fascinante

Aussi surprenant que ça puisse paraître, il y a 1 an, je t’aurais répondu que non, la plongée, ça ne m’intéressait pas.

Déjà, parce que je ne suis pas une grande fan de poissons, que ce soit dans l’assiette ou à regarder dans un aquarium. Exception faite de Nemo, mais je m’égare. Mais aussi parce que je pensais que c’était compliqué à apprendre et qu’il fallait absolument habiter à côté de la mer.

Et puis… nous avons décidé de partir en voyage en Polynésie. Et à chaque fois que j’en parlais autour de moi, toujours la même question : « Vous allez faire de la plongée? » Ce qui a entrepris de titiller ma curiosité.

C’est vrai qu’en partant en Polynésie, je savais qu’il s’agissait d’un des plus beaux spots du globe pour observer la diversité de la faune et de la flore sous-marine, mais jusqu’alors, je pensais que le snorkeling  (autrement dit palme/masque/tuba) suffirait laaaaargement, et je ne voyais pas trop ce que la plongée pourrait apporter de plus.

Mais en discutant avec des amis plongeurs, ceux-ci m’ont montré la plongée sous un angle différent : tout simplement en comparant la plongée avec une de nos activités favorite, la randonnée. Et ils avaient raison: la plongée, ce n’est ni plus, ni moins que de la randonnée sous-marine, où l’on peut voir de magnifiques paysages, une faune et une flore variées selon la région, des scènes de vie sous-marine exceptionnelles (ça ne te dit pas, de voir un requin chasser ?) et aussi des épaves ! Très convainquant pour la passionnée de photo que je suis.

Et là où tout a basculé dans ma tête, c’est quand j’ai compris que je pourrais littéralement nager avec des tortues, des requins, des dauphins et des baleines (oui, oui) par – 20m, chose complètement impossible avec du snorkeling.

C’est donc comme ça qu’on a commencé à se renseigner pour passer notre premier niveau de plongée. Le hasard faisant bien les choses, une amie est monitrice de plongée et est donc apte à nous faire passer la formation ! Et contrairement à ce que je croyais, il est aussi possible de passer les diplômes dans les lacs, ce qui ne manque pas par chez moi.

Après plusieurs heures de théorie, de pratique et un examen, nous avions notre CMAS 1* en poche !

C’est bien tout ça, mais je suppose que ce qui t’intéresse c’est ce qui se passe sous l’eau ?

L’avantage de passer son niveau en lac c’est que la diversité est très pauvre et comme on n’a aucune autre expérience ni point de comparaison, on s’extasie hyper vite de tout ce qu’on voit !

“Oooooh regaaaaarde, un brochet !” (bon en vrai on ne parle pas sous l’eau, hein, on essaye de faire des sons ou de battre des mains dans tous les sens pour attirer l’attention !)

“Oooooh, la jolie écrevisse ! Et elle bouge en plus !!! ” (en mode totalement amusée par cette petite bête)

Outre ce que l’on peut voir sous l’eau, ce qui nous a tout de suite plu dans cette activité, c’est les sensations complètement nouvelles que l’on peut ressentir.

En effet, sous l’eau le poids de ton équipement aussi lourd soit-il s’annule sous l’action des forces mécaniques, ce qui nous donne la très agréable sensation de nager en apesanteur ! Tu ajoutes à cela le fait que tu n’entends absolument rien à part le son de ta respiration, niveau relaxation on est pas mal ! Et puis, cette immersion dans le grand bleu avec la lumière du soleil qui perce les premiers mètres d’eau et ce vide abyssal sous tes palmes … ce sentiment d’être perdu au milieu de nulle part sans aucun reperds, c’est assez excitant et effrayant à la fois. On n’aime ou on n’aime pas.

Nous on aime et on en redemande !

Et puis, dès qu’on sort du lac et qu’on découvre la vie marine … WAOUH. La claque !

Il faut dire qu’on a commencé assez fort avec la Polynésie. A côté, les brochets et les écrevisses peuvent aller se rhabiller! Au menu programme, le spectacle de danse des raies manta, des dérivantes dans une passe, des requins, des napoléons, des petits poissons, des coraux multicolores, une épave …

Je te laisse juger par toi même …

Je n’ai volontairement pas ajouté de musique afin que tu te rende mieux compte du silence 

Bref, la phrase désormais culte de ce séjour restera probablement “c’est chiant, y’a trop de poissons je ne sais plus où regarder”.

Et toi, tu as passé ton diplôme de plongée ? C’est quelque chose qui te tente ? Tu as pu en profiter lors de vacances paradisiaques ? Raconte !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “La plongée, une expérience fascinante

  1. Waah, ça donne vraiment très envie de faire de la plongée. Je pense que ça doit être vraiment très sympa de voir toute cette vie sous-marine. Mais j’avoue que j’ai quelques appréhensions à être si longtemps et si profondément sous l’eau comme ça (à partir du moment, ou y’a plus de 40cm d’eau au dessus de ma tête, je trouve ça angoissant).

    1. Si tu savais, je suis du genre à paniquer dès que je me baigne et que je ne vois plus mes pieds :p mais en plongée, le fait d’être en combinaison, de respirer tranquillement au final j’en oublie tout mon stress car je suis trop occupée à contempler les fonds et les petits (et gros) poissons ! Et puis pour un baptême tu peux ne pas descendre très profond, juste à 2 ou 3 mètres comme dans une piscine 🙂

Commentaires