Vents & Voyages

POURQUOI ET COMMENT COMMENCER LA PLONGÉE SOUS-MARINE ?

Aussi surprenant que ça puisse paraître, il y a 1 an, je t’aurais répondu que non, la plongée, ça ne m’intéressait pas. Et pourtant, il y a 6 mois je me suis jeté à l’eau pour commencer la plongée-sous-marine

Pour comprendre ce qui s’est passé entre-temps, petit retour sur les principales raisons pour lesquelles je n’étais pas attirée par cette pratique, et ce qui m’a fait changer d’avis.

Pourquoi commencer la plongée sous-marine ?

Jusqu’à présent, la plongée ne m’attirait pas du tout pour plusieurs raisons. Déjà, parce que je ne suis pas une grande fan de poissons, que ce soit dans l’assiette ou à regarder dans un aquarium. Exception faite de Nemo, mais je m’égare. Mais aussi parce que je pensais que la plongée c’était compliqué à apprendre et qu’il fallait absolument habiter à côté de la mer.

Et puis… nous avons décidé de partir en voyage en Polynésie. Et à chaque fois que j’en parlais autour de moi, toujours la même question : « Vous allez faire de la plongée? » Ce qui a entrepris de titiller ma curiosité.

C’est vrai qu’en partant en Polynésie, je savais qu’il s’agissait d’un des plus beaux spots du globe pour observer la diversité de la faune et de la flore sous-marine, mais jusqu’alors, je pensais que le snorkeling  (autrement dit palme/masque/tuba) suffirait laaaaargement, et je ne voyais pas trop ce que la plongée pourrait apporter de plus.

Pour observer la faune et la flore de plus près

Mais en discutant avec des amis plongeurs, ceux-ci m’ont montré la plongée sous un angle différent : tout simplement en comparant la plongée avec une de nos activités favorite, la randonnée. Et ils avaient raison: la plongée, ce n’est ni plus, ni moins que de la randonnée sous-marine, où l’on peut voir de magnifiques paysages, une faune et une flore variées selon la région, des scènes de vie sous-marine exceptionnelles (ça ne te dit pas, de voir un requin chasser ?) et aussi des épaves ! Très convainquant pour la passionnée de photo que je suis.

Et là où tout a basculé dans ma tête, c’est quand j’ai compris que je pourrais littéralement nager avec des tortues, des requins, des dauphins et des baleines (oui, oui) par – 20m, chose complètement impossible avec du snorkeling.

C’est donc comme ça que l’idée à fait son chemin et que nous nous sommes renseigné pour commencer la plongée sous-marine. Le hasard faisant bien les choses, une amie est monitrice de plongée et est donc apte à nous faire passer la formation ! Et contrairement à ce que je croyais, il est aussi possible de passer les diplômes dans les lacs, ce qui ne manque pas par chez moi.

Et puis, dès qu’on sort du lac et qu’on découvre la vie marine … WAOUH. La claque !

Il faut dire qu’on a commencé assez fort avec la Polynésie et Hurghada en Egypte quelques mois plus tard. A côté, les brochets et les écrevisses peuvent aller se rhabiller! Au menu programme, le spectacle de danse des raies manta, des dérivantes dans une passe, des requins, des napoléons, des petits poissons, des coraux multicolores, une épave …

Pour les sensations incroyables

Outre ce que l’on peut voir sous l’eau, ce qui nous a tout de suite plu dans cette activité, c’est les sensations complètement nouvelles que l’on peut ressentir.

En effet, sous l’eau le poids de ton équipement aussi lourd soit-il s’annule sous l’action des forces mécaniques, ce qui nous donne la très agréable sensation de nager en apesanteur ! Tu ajoutes à cela le fait que tu n’entends absolument rien à part le son de ta respiration, niveau relaxation on est pas mal ! Et puis, cette immersion dans le grand bleu avec la lumière du soleil qui perce les premiers mètres d’eau et ce vide abyssal sous tes palmes… ce sentiment d’être perdu au milieu de nulle part sans aucun reperds, c’est assez excitant et effrayant à la fois. On n’aime ou on n’aime pas.

Nous on aime et on en redemande !

Comment commencer la plongée sous-marine ?

Maintenant que je t’ai convaincu sur la théorie, place à la pratique. Si tu es motivée pour passer ton niveau, je te donne quelques conseils pour commencer la plongée sous-marine.

Avant toute chose, je tiens à rappeler que la plongée fait partie des sports dits « à risque », et que par conséquent, n’importe qui ne peut pas plonger comme ça, juste en claquant des doigts. Parmi les risques les plus courants, je peux mentionner les accidents dus à la pression ou les intoxications aux gaz : les uns comme les autres pouvant être fatals.

C’est donc pour cela qu’il faut passer une formation, à l’issue de laquelle un certificat est remis, ainsi qu’un carnet de plongée servant à noter toutes les plongées réalisées au cours de sa vie de plongeur. C’est ce certificat et ce carnet qu’il faut ensuite présenter lors de plongées futures, pour prouver au club son niveau (car tous les niveaux ne sont pas équivalents selon les pays, et le carnet de plongée peut permettre au club de déterminer tes aptitudes pour des plongées plus ou moins difficiles).

Déjà, la première étape est de trouver un centre proposant des formations de plongée ou s’adresser directement à un moniteur de plongée. Si ça t’intéresse, tu trouveras des informations sur le site de la fédération française (FFESSM) ou sur le site de la CMAS.

À savoir, plusieurs associations délivrent des diplômes (CMAS, PADI pour les plus reconnus), mais la formation pour le niveau 1 est la même. Les différences apparaissent à partir des niveaux 2. Cependant, il existe des équivalences, ce qui fait que tu peux avoir ton CMAS P1, puis passer ton PADI Advanced Open Water par exemple.

Pour qui ?

Pour faire simple, n’importe qui en bonne santé peut plonger, et ce, à partir de 8 ans (de 8 à 14 ans, il s’agit de plongées très encadrées et moins profondes). Il y a quand même quelques contre-indications, notamment l’asthme et les problèmes ORL, mais comme de toute façon, un certificat médical est requis, si tu as un doute, tu seras fixé.e rapidement.

À partir de 14 ans, n’importe qui peut passer son diplôme de niveau 1, qui permet de plonger jusqu’à – 18m en étant accompagné (et – 10m en autonomie, sauf en France).

Le baptème de plongée

Même si ce n’est pas obligatoire, il est conseillé de faire un baptême de plongée avant de se lancer dans une formation, principalement afin de vérifier qu’on est à l’aise sous l’eau. En effet, le baptême permet déjà de se familiariser avec la respiration, le matériel et le palmage. Je n’avais jamais utilisé de palmes avant, et j’avoue que la sensation est très particulière et qu’au début, je m’emmêlais les pinceaux pieds !

Pour info, lors d’un baptême, tu es généralement seul.e avec le moniteur, car tu ne t’occupes d’absolument rien à part te concentrer sur ta respiration, et ce n’est déjà pas gagné, au début !

Le baptême permet aussi de voir comment tes oreilles réagissent à la pression. Si tu as souvent mal lorsque tu prends l’avion, alors tu seras sûrement sensible aussi en plongée, mais à moins d’être sujet.te régulièrement à des infections ORL, ça ne t’empêchera en rien de plonger, seulement, tu auras besoin d’un peu plus de temps quand tu descendras en profondeur.

L’avantage du baptême, c’est qu’il peut se réaliser même en piscine ! Il dure quinze à vingt minutes, et selon ta facilité à respirer et/ou ta sensibilité aux oreilles, il est fort probable que tu passes déjà la moitié du temps à t’habituer, ce qui ne laisse au final que très peu de temps pour la découverte (sauf si tu es en piscine…). Si je te dis ça, c’est parce que lors d’un voyage, un baptême peut sembler attractif de prime abord, mais vu le temps réellement passé dans l’eau, je trouve que ça n’en vaut pas vraiment la peine.

La formation et les diplômes de plongée

Si le baptême de plongée t’a convaincue, il ne reste plus qu’à prendre rendez-vous avec un moniteur pour prévoir ta formation. Les différents diplômes de plongée s’acquièrent avec une formation pratique et une formation théorique suivies d’un examen. À titre d’exemple, la formation de niveau 1 (pour le CMAS P1 en Suisse) est composée de six plongées, d’au moins cent cinquante minutes cumulées, et d’une partie théorique d’environ cinq heures, et elle se solde par un examen écrit (QCM) d’environ une heure.

Sur ce site tu trouveras tous les centres de plongée en France et à l’étranger : Annuaire de la plongée 

Je compare souvent la plongée avec le permis de conduire : tu te souviens de la difficulté des premiers cours pour bien embrayer sans caler ou pour démarrer en côte ? Eh bien, la plongée, c’est un peu pareil, il faut (entre autres) apprendre à se stabiliser avec son gilet pour ne pas couler, ou ne pas remonter trop vite en surface, car c’est la principale cause d’accidents.

En pratique, en réalisant deux plongées par weekend et en suivant un peu de théorie, en trois semaines, tu peux obtenir ton diplôme (en fonction des disponibilités du moniteur). Tu peux aussi faire une formation en accéléré d’une semaine directement sur place lors d’un voyage, même si (c’est mon avis très personnel) je ne le recommanderais pas, car je trouve que ça ne laisse pas assez de temps pour assimiler les points importants, par contre c’est généralement moins cher.

Question tarif, c’est assez variable en fonction du moniteur et de l’endroit, mais pour te donner une grosse fourchette, je dirais que ça coûte entre 350 et 600€ par personne.

Et après ? 

Une fois ton diplôme en poche, n’oublie pas de t’assurer chez un spécialiste car les accidents de plongée ne sont généralement pas pris en compte dans les assurances standards, mutuelles ou spécialisées dans les voyages. Nous sommes chez DAN et cela nous convient.

Pour un premier niveau tu n’as aucun impératif à t’acheter du matériel, mais je te recommande de t’acheter au moins ton masque (pour la buée c’est mieux…) et ton tuba qui te resservira pour faire du snorkeling. Si tu es sujet.te aux infections ORL ou si tu te rends compte que tu as vite froid sous l’eau, alors je te conseille aussi d’avoir ta propre cagoule car celle-ci ne fait pas partie du matériel standard fourni par les clubs lors des sorties.

Et, si comme moi tu aimes immortaliser tes plongées, alors tu pourras t’équiper avec un appareil photo sous-marin, ou une caméra de style GoPRO. Mais je te préviens, au début si tu n’es pas encore à l’aise avec la stabilisation tes vidéos ne ressembleront à rien 😉

 Alors, quand est-ce que tu te jettes à l’eau à ton tour pour commencer la plongée sous-marine ?

Épingle-moi sur Pinterest !

pourquoi commencer la plongée sous-marine
pourquoi commencer la plongée sous-marine

7 réflexions sur “Pourquoi et comment commencer la plongée sous-marine ?”

  1. Clémentine

    Oh la plongée … à la fois ça m’angoisse (j’ai un peu peur de l’eau) et à la fois ça a l’air fascinant. Jusqu’ici je n’ai fait que du snorkeling mais ton article donne très envie de passer le pas. J’y penserai pour un futur voyage (quand on pourra !)

  2. Itinera magica

    Magnifique article. C’est impossible pour moi a cause de mes tympans, mais je comprends l’attrait et la fascination !

    1. ah zut je ne savais pas que tu as des problèmes aux tympans, en effet la plongée ce n’est pas recommandée dans ce cas … heureusement qu’il y a le snorkeling, on peut déjà bien profiter de la vie sous-marine de cette façon 🙂

  3. Coucou ! Cet article tombe à pic puisque j’ai demandé un baptême de plongée pour mes 21 ans , tu m’as appris pleins de chose !

  4. Waah, ça donne vraiment très envie de faire de la plongée. Je pense que ça doit être vraiment très sympa de voir toute cette vie sous-marine. Mais j’avoue que j’ai quelques appréhensions à être si longtemps et si profondément sous l’eau comme ça (à partir du moment, ou y’a plus de 40cm d’eau au dessus de ma tête, je trouve ça angoissant).

    1. Vents & Voyages

      Si tu savais, je suis du genre à paniquer dès que je me baigne et que je ne vois plus mes pieds :p mais en plongée, le fait d’être en combinaison, de respirer tranquillement au final j’en oublie tout mon stress car je suis trop occupée à contempler les fonds et les petits (et gros) poissons ! Et puis pour un baptême tu peux ne pas descendre très profond, juste à 2 ou 3 mètres comme dans une piscine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *