close

Visiter Saint-Pétersbourg en 2 jours, en hiver

Je l’ai déjà mentionné plusieurs fois ici, moi et les villes c’est pas vraiment ce qu’on peut appeler une histoire d’amour. Trop de monde, trop bruyantes, trop polluées, trop grises… Bref, tu comprends pourquoi je ne préfère généralement pas m’attarder dans ces dernières lors de mes voyages. Mais, il y a toujours des exceptions à la règle et, tout comme Tokyo que j’ai adoré, Saint-Pétersbourg m’attirait depuis un sacré bout de temps. Je ne suis pourtant pas très calée sur l’histoire de la ville et le seul monument que je connaissais avant d’y aller c’était la magnifique cathédrale de St Sauveur. Alors, pourquoi cette envie, me demanderas-tu ?

La réponse se trouve dans le dessin animé Le Prince Casse-Noisette, mon conte de Noël préféré. Bien que l’histoire se passe en Allemagne, la musique est la même que celle du ballet composé par Tchaïkovski (et présenté en première au théâtre Mariinsk à Saint-Pétersbourg). Et il a donc suffit d’une musique de Tchaïkovski pour que j’associe les images du dessin animé à Saint-Pétersbourg et que cela me donne envie d’y aller un jour.

Mais, pour être très honnête avec toi, malgré mon attrait pour cette ville, je ne prévoyais pas d’y aller de mon propre gré. En effet, mes convictions personnelles sont complètement incompatibles avec le régime politique actuel et d’une certaine façon je trouve ça assez “malsain” d’aller visiter un pays dans lequel je ne supporterais pas d’y vivre. J’aurais l’impression de cautionner et d’encourager le régime en place. Mais comme je devais y aller pour une réunion professionnelle l’occasion était trop belle pour ne pas en profiter pour visiter la ville.

russie-saint-petersbourg-nevsky10

Un peu d’histoire…


Fondée par le tsar Pierre le Grand en 1703, puis capitale de l’Empire Russe de 1712 à 1917, Saint-Pétersbourg a longtemps permis de hisser la Russie au rang des plus grandes puissances européennes de cette époque.  Même si cette dernière n’est plus la capitale de la Russie, elle reste aujourd’hui la deuxième ville d’Europe de part sa superficie, la cinquième par sa population et le deuxième port russe sur la mer Baltique. C’est aussi un important centre culturel européen avec pas moins de 250 musées !

Mais de nos jours, ce qui attire avant tout les touristes du monde entier, ce sont les  nombreux témoignages de richesse déployée par les empereurs quand le faste de la ville était à son apogée.  L’architecture unique et majestueuse de la Saint-Pétersbourg lui valent d’ailleurs d’être inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1990. Pour te donner une idée, d’après les spécialistes, Saint-Pétersbourg talonne Venise au niveau de son architecture. Ce n’est donc pas pour rien qu’elle est souvent nommée la « Venise de la Baltique » de par ses nombreux canaux bordés de palais somptueux, mais aussi parfois de « Palmyre du nord » à cause de ses nombreuses colonnades. C’est vrai que le centre de Saint-Pétersbourg est complètement à l’opposé de l’image austère renvoyé par les bâtiments communistes. De mon point de vue c’est un mélange des plus beaux styles architecturaux du monde. Une touche antique par là, une touche baroque par ici, le tout harmonieusement saupoudré de quelques dorures pour raviver l’ensemble.

Je te laisse donc imaginer la beauté qui se dégage de ses avenues. 

russie-saint-petersbourg

Premier jour – A l’est de la Perspective Nevski


La Perspective Nevski est l’avenue principale de Saint-Pétersbourg. Cette artère commerçante la plus animée de la ville est longue de 4,5km, et permet de rejoindre le palais d’Hiver au monastère Saint-Alexandre-Nevski. 

Comme je logeais dans un hôtel situé sur cette avenue, cela explique pourquoi j’ai découpé la visite de la ville en prenant la Perspective Nevski comme référence.

Je dois t’avouer que le premier jour, le ciel gris, les nuages bas, la neige boueuse sur les trottoirs couplés au froid (-5°C) ne donnaient pas, mais alors pas du tout, envie de sortir visiter la ville. J’ai vraiment dû me motiver un sacré coup pour enfiler ma veste, mon bonnet et mes 15 paires de gants !

1. La Cathédrale de Saint-Sauveur sur le sang versé

Comme je te le disais, le seul monument que je “connaissais” pour l’avoir vu sur plusieurs photos, c’était cette cathédrale orthodoxe. C’est donc en toute logique que j’ai voulu commencer ma visite de la ville par celui-là. Mon GPS m’indiquait environ 10mn pour m’y rendre depuis l’hôtel. Tu me crois si je te dis que j’ai dû mettre … 45mn ? Non pas que mon GPS ce soit trompé, non, non. C’est juste que malgré la grisaille apparente, je suis tombée sous le charme de la ville dès les premiers mètres à l’extérieur de l’hôtel et j’ai passé mon temps à enlever et remettre mes gants pour prendre tout un tas de photos 😀 

russie-saint-petersbourg-nevsky

Donc 45 minutes plus tard j’arrive enfin devant ce bâtiment qui avait déjà tout le mérite de m’avoir traîné hors de ma chambre d’hôtel. Le nom de cette cathédrale est à l’image de l’édifice, juste incroyable ! Une vraie oeuvre d’art tant à l’extérieur (malgré les rénovations en cours) qu’à l’intérieur.

Franchement, si tu hésites à visiter la cathédrale de Saint Sauveur sur le sang versé, ne réfléchis pas, vas-y. C’est pas très cher et ça vaut le détour. 

russie-st-petersbourg-st-sauveur

Qu’est ce qui rend ce monument si particulier, me demandes-tu ? Et bien déjà, il s’agit du seul édifice à Saint-Pétersbourg construit selon le style architectural médiéval traditionnel russe. Vu la taille de la ville ce n’est pas rien de le mentionner. D’autre part, cette cathédrale a été édifiée sur le lieu de l’assassinat d’Alexandre II (d’où la référence au sang versé). Et enfin, elle est entièrement recouverte de mosaïques à l’intérieur, du sol au plafond. Je ne m’en suis toujours pas remise tellement j’ai trouvé ça splendide.

russie-st-petersbourg-st-sauveur-23
russie-st-petersbourg-st-sauveur-24
Informations pratiques

Horaires: La cathédrale est ouverte tous les jours, de 10h30 -18h sauf le mercredi. A certaines périodes de l’année il est aussi possible de visiter la cathédrale de nuit.

Tarifs : 350 RF (5€) pour le plein tarif en visite diurne

Pour en savoir plus tu trouveras toutes les informations sur le site officiel.

2. Du champ de Mars au pont Troïtsky

Pour rejoindre le pont Troïtsky qui enjambe la Neva gelée à cette période de l’année, je me suis dis que c’était plus sympa de faire un crochet par le champ de mars enneigé. J’avoue que seule, sortie des grandes rues touristiques alors que la luminosité commençait à tomber j’étais pas hyper rassurée mais l’ambiance très calme du lieu m’a apaisée.

russie-st-petersbourg-marbre-03

Près du pont, si le cœur t’en dit, tu peux faire un crochet par le palais de Marbre. Il s’agit de l’un des premiers palais néoclassiques de la ville et comme son nom l’indique, il a été réalisé avec 32 sortes de marbres  différents. Ce palais a été reconvertit en musée où ont lieu de nombreuses expositions. La meilleure vue pour l’admirer est incontestablement depuis le pont Troïtsky.

Pour la petite info culturelle, ce pont a été créé par une entreprise française en 1903 en réponse à la construction du pont Alexandre III à Paris, inauguré lors de l’Exposition Universelle en 1900. 

russie-st-petersbourg-marbre-05
russie-st-petersbourg-marbre-04

3. La forteresse Pierre et Paul

Cette forteresse située sur la petite île aux Lièvres n’est autre que le lieu de fondation de Saint-Pétersbourg en 1703. La forteresse n’a que peu servit militairement, elle a surtout été utilisée en tant que prison politique pendant de nombreuses années. Elle est désormais reconvertit en musée d’histoire de la ville.

russie-st-petersbourg-forteresse05

Elle abrite en son sein, la cathédrale Pierre-et-Paul reconnaissable depuis la berge opposée grâce à son immense flèche dorée de 121 mètres surmontée d’un ange tenant une croix, l’un des symboles de la ville. C’est dans cette cathédrale que sont enterrés tous les empereurs russes de la famille Romanov.

Vu le temps limité que j’avais sur place, je n’ai pas pu visiter tous les sites majeurs ni les musées, et si j’y retourne un jour clairement le musée d’histoire me plairait bien. En plus avec le ticket il semblerait qu’on puisse monter dans la cathédrale. A vérifier …

russie-saint-petersbourg-forteresse04
Informations pratiques

Horaires: La forteresse est ouverte tous les jours, de 10h-20h. Le musée et la cathédrale sont eux ouverts tous les jours sauf le mercredi.

Tarifs : L’entrée à la forteresse est gratuite, on peut s’y promener tranquillement. Les entrées au musée et à la cathédrale sont payantes. Le prix complet est de 750 RB (environ 10,50€).

Pour en savoir plus tu trouveras toutes les informations sur le site officiel.

4. Les colonnes rostrales

J’ai personnellement trouvé ces colonnes assez moches, appelons un chat un chat, mais bon, comme elles sont inscrites au patrimoine culturel de Russie … je vais t’en toucher deux mots.

russie-saintt-petersbourg-neva-08

Déjà, je suis passée devant car pour rejoindre mon hôtel, c’était le seul moyen de faire une boucle, sinon je ne me serais pas spécialement déplacée juste pour ça.

Bref, ces deux immenses colonnes rouges ont été érigées par un français (oui, encore) et les statues à leurs bases représentent les allégories des 4 grands fleuves russes. Mais je te rassure, elles ne sont pas juste moches, elles ont quand même servies de phares pour les marins à une époque. 

Sinon pour la note positive, la vue depuis le promontoire est plutôt bien sympa avec d’un côté la forteresse et de l’autre l’Ermitage et toutes les façades colorées des palais.

russie-st-petersbourg-neva-15

5. Le musée de l’Ermitage

Si tu n’es pas autant inculte que moi, tu sauras probablement que le petit bijou de Saint-Pétersbourg, c’est son musée de l’Ermitage. Eh oui, il s’agit du plus grand musée au monde en termes d’objets exposés et le troisième plus grand musée d’art au côté du Louvre et du Metropolitan Museum de New-York.

Mais tu te doutes bien que cet énorme complexe n’a pas toujours été un musée. L’Ermitage c’est en quelque sorte le Versailles russe car il s’agissait de la résidence principale des empereurs russes. Parmi les principaux bâtiments, le Palais d’Hiver est incontestablement le plus impressionnant et est considéré comme un joyau de l’art baroque russe. Pour admirer l’intérieur tu n’auras d’autre choix que de prendre un ticket pour le musée, mais depuis la grande place, la vue sur son architecture extérieure est déjà superbe !

russie-saint-petersbourg-ermitage-04
russie-saint-pétersbourg-ermitage
russie-saint-petersbourg-ermitage-05
Informations pratiques

Horaires: Le musée est ouvert tous les jours de 10h30-18h, sauf le mercredi et le vendredi où il est ouvert jusqu’à 21h. Le musée est fermé le lundi. 

Tarifs : 700 RB (environ 10€) et gratuit le 3ème jeudi de chaque mois.

Pour en savoir plus tu trouveras toutes les informations sur le site officiel.

6. La Cathédrale Notre Dame de Kazan

Pour terminer cette première boucle, le dernier monument dont je tenais à te parler est la cathédrale Notre Dame de Kazan que tu ne pourras pas rater si tu te promènes le long de la perspective Nevski.

Il s’ait d’un grand monument qui a première vue rappelle certaines basiliques, comme la basilique Saint Pierre à Rome ou San Francesco à Naples. Et pourtant cette cathédrale est bien orthodoxe avec pour particularité d’abriter 56 colonnes de style corinthien à l’intérieur.  Je ne suis pas entrée car il semblait y avoir un office religieux en même temps. Mais d’après l’aperçu de ma recherche internet, il s’agit là encore d’un superbe monument à visiter.

russie-saint-pétersbourg-kazan

Cette boucle fait environ 10km, et prend au minimum 2h pour être réalisée à pied en ne visitant aucun des monuments ni musées.

Si tu souhaites visiter l’Ermitage, il te faudra probablement une journée rien que pour ça. 

Deuxième jour – A l’ouest de la Perspective Nevski


En me réveillant le lendemain, quelle belle surprise de voir les flocons virevolter à ma fenêtre ! Contrairement à la veille, je me suis hâtée de m’habiller pour découvrir la ville sous son manteau neigeux.

1. Le Pont Bleu

Aaaah le pont bleu. Je m’en souviens très bien … et mon arrière-train aussi ! Alors que je marchais d’un bon train le long du canal, je n’ai pas vu la plaque de verglas … et zwip ! Ce qui devait arriver , arriva 🙂 Plus de peur que de mal, mais mes crampons n’aurais sûrement pas été de trop ce jour là. Du coup, j’ai eu le temps d’admirer ce Pont bleu et ce joli canal sous toutes les coutures avec la Cathédral St Isaac en toile de fond. Et il n’y a pas à dire, une petite pincée de neige fraîche, ça fait toute la différence. 

russie-st-petersbourg-pont-bleu-07
russie-st-petersbourg-pont-bleu

2. La Cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins de Saint-Pétersbourg

J’avais initialement prévu de rejoindre la cathédrale St Isaac directement depuis le pont bleu, mais au loin, un autre monument bleu ciel attirait mon attention. C’est comme ça que sans le savoir je me dirigeais vers une autre cathédrale, celle de Saint Nicolas des Marins

L’enceinte étant grillagée je n’ai pas osée m’aventurer à l’intérieur, ne sachant pas si je pouvais ou non. Et puis comme je ne connais pas les coutumes orthodoxes, je n’avais pas envie de faire de faux pas. Il s’agit quand même d’un site religieux. Je me suis donc contentée de prendre des photos de l’extérieur. 

russie-saint-petersbourg-marins

3. Le Théâtre Mariinsky

Le Théâtre Mariinsky est à Saint Pétersbourg ce que Broadway est à New York ou ce que l’opéra Garnier est à Paris. Un incontournable dans son genre pour aller voir l’une des nombreuses représentations de ballet. 

Je ne suis malheureusement pas restée assez longtemps dans la ville pour m’octroyer ce petit plaisir (à un tarif très abordable qui plus est) mais c’est le genre d’expérience que je te recommande si tu es sur place !

Informations pratiques

Pour en savoir plus sur la programmation tu trouveras toutes les informations sur le site officiel.

4. La Cathédrale Saint Isaac

Après encore quelques dizaines de photos dans la boite, me revoici donc devant la cathédrale St Isaac, quatrième plus haute cathédrale à coupole d’Europe selon mon ami Wikipédia. (Oui je te rassure je ne savais pas non plus tout ça en y allant et comme les brochures sont en russe, ben… tu visites mais tu comprends pas tout sur le coup).

russie-st-petersbourg-st-isaac-09

Et devine quoi ? C’est encore un français qui a remporté le concours organisé par l’empereur Alexandre I pour la construction de cet édifice ! Ce n’est pas mon esprit chauvin qui m’a amené à visiter cette cathédrale mais plutôt parce que c’est l’un des seuls endroits de Saint-Pétersbourg qui offre un belvédère sur la ville. Et moi, les vues panoramiques j’aime ça !

Ce que je n’avais pas prévu par contre, c’est que pour monter sous la coupole, il faut prendre des petits escaliers métalliques en extérieur. Primo, c’est pas conseillé à ceux qui ont le vertige, et deuzio quand il fait déjà froid, c’est pas l’idée du siècle… Mais la vue sur les toits dorés de la ville vaut le coup !

russie-saint-petersbourg-st-isaac
russie-st-petersbourg-st-isaac-06
Informations pratiques

Horaires: La cathédrale est ouverte tous les jours de 10h30-18h, sauf le mercredi. 

Tarifs : 350 RB (environ 5€) pour visiter l’intérieur et la colonnade.

Pour en savoir plus tu trouveras toutes les informations sur le site officiel.

5. L’Amirauté et les Jardins d’Alexandre

J’ai terminé cette boucle en repassant par le Quai des Anglais notamment pour voir le pont de l’Annonciation, un pont en fonte avec un système de bascule pour laisser les bateaux entrer,  puis par les jardins d’Alexandre, un parc entourant l’impressionnante Amirauté de la ville.

russie-saint-petersbourg-neva-10
russie-saint-pétersbourg-neva-11
russie-st-petersbourg-amiraute

Cette boucle fait elle aussi environ 10km, et prend au minimum 2h pour être réalisée à pied en ne visitant aucun des monuments ni musées.

En conclusion, même si je n’ai pas eu la chance de rester plus longtemps pour mieux découvrir tous les sites sus-mentionnés, je ne regrette absolument pas d’avoir réalisé ces deux boucles. 

Si tu as encore moins de temps que moi, alors je te conseille de privilégier les sites suivants : 1. L’Ermitage sans aucun doute ! 2. La cathédrale de St Sauveur sur le sang versé évidemment et 3. La cathédrale St Isaac ce qui te permettra de longer la Neva dans un sens et les canaux dans l’autre 🙂

Épingle-moi sur Pinterest !

Tu connais Saint-Pétersbourg ? Tu as des bons plans à conseiller pour visiter cette magnifique ville ?

Tags : Sites classés à l'UNESCOVillesWeek-end

6 commentaires

  1. très envie de visiter la Russie et les pays baltes qui ont une histoire assez fascinante et une architecture totalement dingue !!!

    1. C’est clair qu’après avoir vu Saint Pétersbourg ça me donne envie de mieux découvrir cette région du monde mais j’ai un peu peur d’avoir commencé par le plus beau et d’être blasée ailleurs :p

  2. Je crois que nous sommes nombreux à vouloir aller à Saint-Pétersbourg pour voir la cathédrale de St Sauveur sur le sang ^^’ Mais je vois que la ville compte de nombreux monuments tout aussi beaux ! A quelle période y es-tu allée ? Je ne crois pas l’avoir lu dans ton article.

  3. Tu as vu énormément de choses ! En trois jours à Saint-Pétersbourg, je n’ai vu qu’une fraction de tous ces monuments (ou alors je les ai vus, mais comme tu le dis si bien… quand tout est en russe, on ne sait pas forcément ce qu’on a sous les yeux !). Je retiens le belvédère au sommet de la cathédrale pour une prochaine visite, rien de tel que de prendre un peu de hauteur pour mieux apprécier une ville..

    1. J’ai vu oui… mais je n’ai pas pris le temps de les tous les visiter comme j’aurais le souhaiter. Clairement le musée de l’histoire et l’Ermitage sont mes grands regrets… une prochaine fois et peut être en été cette fois 🙂

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

84 Partages
Partagez62
Tweetez
Enregistrer22