Vents & Voyages

Un week-end aux Sables d’Olonne, idées d’activités

Tu prévois d’aller passer un week-end aux Sables d’Olonne sur la côte vendéenne ? Quelle bonne idée !

Originaire de la Vendée, l’évocation de cette destination me rappelle tous mes bons souvenirs d’enfance. Entre les après-midis à jouer dans les vagues, les glaces à l’italienne qui fondaient sur mes mains et les séances de cache-cache dans les forêts de pins, les Sables d’Olonne ont la saveur des Madeleines de Proust que j’aime redécouvrir quand je rentre de temps en temps en terre natale.

Mais bon, comme je suppose que tu as passé l’âge de jouer à cache-cache, dans cet article je te propose plusieurs itinéraires à réaliser à pied ou en vélo, aux Sables d’Olonne et dans ses environs pour y passer un agréable week-end !

Itinéraire 1: De la Chaume à la côte sauvage en passant par les marais

Le quartier de la Chaume

Lors de ton week-end aux Sables d’Olonne, le quartier de la Chaume est l’un des sites incontournables à visiter.

Situé de l’autre côté du “passage”, ce canal qui sépare la Chaume du centre ville des Sables, cet ancien village de marins-pêcheurs est le quartier le plus vieux de la ville. Même s’il est désormais devenu un quartier résidentiel, il n’en reste pas moins très typique avec ses ruelles étroites bordées de maisons basses peintes à la chaux.

Pour y accéder depuis le centre des Sables d’Olonne, le moyen plus rapide et le plus sympa est de prendre le Passeur, la navette fluviale qui traverse le chenal en quelques minutes seulement. Mais tu peux aussi contourner le port, à pied ou à vélo, et en profiter pour voir le quai du Vendée Globe. Ne t’attends cependant pas à y trouver beaucoup de voiliers puisqu’il est généralement vide hors période de Vendée globe.

chenal des sables d'olonne
le passeur les sables d'olonne
port des sables d'olonne

Pour découvrir la Chaume et s’imprégner de l’ambiance de ce quartier, quoi de mieux que de se perdre dans ses petites ruelles et d’y flâner quelques instants ?

Parmi les ruelles typiques de ce quartier la rue la plus représentative est la rue Tourne Bride. En effet, outre sa forme singulière avec ses coudes, on peut surtout y apercevoir un Pou, outil qui servait autrefois à faire sécher les filets de pêche, dans l’un des jardins. Pour la petite anecdote, cette rue doit son nom au fait qu’autrefois, quand la rue n’était pas pavée, en se tordant leurs chevilles, les gens retournaient la bride de leurs sabots !

Ne manque pas de faire un tour par la place Saint Anne et sa grande fresque en trompe l’œil !

Ta balade t’amènera sans aucun doute le long du canal, devant la Tour d’Arundel et le château Saint -Clair, emblèmes de la Chaume. Le château abrite désormais le musée de la mer et de la pêche, que tu pourras visiter pour 3€. La tour d’Arundel est quant à elle surplombée d’un phare, le tout premier phare de Vendée et pendant longtemps le seul. Il est possible de monter en haut de la Tour d’Arundel pour 3€.

tour arundel la chaume
centre de la chaume

Les marais autour des Sables d’Olonne

Depuis la Chaume, je te conseille de repartir en direction des marais pour continuer cet itinéraire.

Même si de nombreuses zones de marais entourent les Sables d’Olonne, les plus grands sont ceux situés du côté d’Olonne, au nord des Sables. 

A une centaines de mètres en retrait du littoral, ces marais abritent une faune et une flore spécifique. Pour observer les oiseaux dans leur milieu, rien de mieux que de faire un tour du côté de l’observatoire de réserve Ornithologique de l’ile d’Olonne. Le meilleur moment de la journée étant soit le matin de bonne heure ou le soir. Cela te permettra non seulement de mieux observer les oiseaux et autres animaux qui peuplent les marais (des chevaux et des moutons), mais aussi de profiter de la superbe luminosité à ces heures de la journée.

cheval dans le marais d'olonne

Ensuite, tu pourras emprunter l’un des nombreux sentiers aménagés le long des canaux pour te promener dans un décor qui n’est pas sans rappeler la Camargue par endroits. Bien que les sentiers soient accessibles à pied ou à vélo, je te recommande vraiment la seconde option, le meilleur moyen de locomotion sur la côte pour profiter de ces paysages pittoresques.

Et pour en profiter différemment, tu peux aussi opter soit pour une excursion en bateau directement dans les salines, ou même en canoë pour les plus sportifs !

Pour la petite info, bien que les marais s’étendent sur une grande superficie, ne t’attends pas à voir des saliniers en train de ramasser du sel partout. Le sel n’est en effet récolté que dans certaines zones bien spécifiques, seulement à la belle saison entre avril et septembre. Ainsi, si tu souhaites voir des saliniers en action et, tant qu’à faire, en profiter pour acheter du sel, je te recommande les Salines situées au lieu-dit de l’Aubraie, ou bien La Salorge de la Vertonn au nord d’Olonne sur Mer.
les marais d'olonne

La forêt d’Olonne, les dunes et les plages

En sortant des marais côté littoral, tu feras face à la forêt d’Olonne. Cette forêt de pins a été créée depuis le XVème afin de protéger les marais d’une part, mais aussi afin de stabiliser les dunes de sable qui ne cessaient de reculer dans les terres. 

Une fois sur place tu te demanderas peut-être où sont les dunes? En effet, à part un peu de sable sous les pins et le long des sentiers, il n’y a pas l’ombre d’une dune. Et pourtant elles sont bien là ! Elles sont juste “cachées” sous la végétation qui les recouvre. Si tu espérais voir des monticules de sable immaculé à l’instar de la dune du pyla ou comme au Sahara, c’est raté.  Mais ne pense pas que ce soit moins sympa. En effet, à la fin du printemps les dunes se parent d’un joli tapis fleuri. Par endroit, tu auras même la possibilité de profiter du magnifique spectacle des champs de coquelicot rougeoyant au soleil couchant devant la mer. 

Aujourd’hui, la forêt est un endroit paisible pour se promener sur l’un des sentiers et pique-niquer avant d’aller profiter de la grande plage de Sauveterre de l’autre côté de la forêt. 

forêt d'olonne

dunes des sables d'olonne
plage de sauveterre aux sables d'olonne

La côte sauvage et les phares

Pour terminer cette jolie boucle, la meilleure façon de revenir à la Chaume consiste à longer la côte sauvage entre la plage de la Paracou et la jetée Saint Nicolas.

Tel que son nom l’indique, cette corniche encore préservée est bordée de rochers et de dunes. Un sentier littoral permet de s’y promener à pied ou à vélo afin de profiter de ce cadre sauvage et tout en découvrant les phares et autres lieux insolites présents sur cette partie de la côte. J’adore ces quelques kilomètres de littoral qui me rappellent dans un moindre mesure les côtes du Finistère !

plage de sauveterre aux sables d'olonne

Après une petite centaine de mètres, nous arrivons au phare de l’Armandèche et sa vue à 180° sur toute la côte sauvage. Un belvédère magnifique à marée haute et encore plus quand la mer est mouvementée. Pour la petite minute culture, ce phare datant de 1968 est le dernier phare construit en France.

Un peu plus loin, nous rejoignons une piscine d’eau de mer. Cette dernière est gratuite et accessible à tous. Si tu arrives de bonne heure tu pourras sûrement trouver un peu de place sur la petite plage de sable, sinon tu devras te contenter des rochers…

phare de l'armandeche
piscine d'eau de mer à la chaume
côte sauvage la chaume

L’avant dernière étape de cette boucle nous mène tout au bout de la langue de terre, au niveau du Prieuré Saint Nicolas. En plus d’offrir une superbe vue sur la baie des Sables et sur le phare Saint Nicolas, le Prieuré abrite régulièrement des expositions.

Enfin, pour terminer en beauté cet itinéraire, j’ai gardé le meilleur pour la fin : la jetée et le phare Saint Nicolas !

Ce qui est assez intéressant avec ce phare c’est qu’on peut s’y approcher en empruntant deux jetées différentes. La première, la jetée submersible, ne peut s’emprunter qu’à marée basse (et de préférence quand la météo n’est pas trop mauvaise) alors que l’autre est accessible à tout moment, sauf en cas de fortes intempéries. Attention quand même car lors de fort vent, il n’est pas rare de se prendre les embruns dans le visage. 

phare saint nicolas les sables d'olonne

Franchement, tu seras d’accord avec moi quand je dis que c’est l’un des spots les plus sympa pour venir admirer le coucher de soleil ?

Après cette journée bien remplie, il ne te restera plus qu’à prendre un verre ou te restaurer à l’un des nombreux restaurants le long du port de la Chaume ou sur le remblais des Sables d’Olonne. 

vague devant le phare
voilier aux sables d'olonne
coucher de soleil aux sables d'olonne

Itinéraire 2: A la découverte de l’architecture balnéaire et insolite des Sables d’Olonne

Si tu n’es jamais venu aux Sables d’Olonne tu pourrais penser que cette station balnéaire n’a rien d’autres à offrir qu’une belle plage de sable.

Erreur jeune padawan !

Au cours de ton week-end aux Sables d’Olonne tu pourras constater que le centre de la ville et ses quartiers historiques ont plein de secrets à te révéler.  

Les fresques de l’île Penotte

Pour commencer, direction le quartier le plus insolite des Sables : l’île Penotte !

Ce qui fait le charme des ruelles étroites et biscornues de ce quartier, ce sont toutes les façades ornées de fresques en coquillage. Au milieu des roses trémières, ces œuvres sont le résultat du travail de l’artiste Danièle Arnaud-Aubin, qui décore son quartier natale de ces jolies dessins muraux. 

Les fresques étant fragiles, on évitera donc de les toucher pour ne pas les dégrader.

l'île penotte
l'île penotte
l'île penotte
l'île penotte
l'île penotte
l'île penotte

Les monuments historiques emblématiques

Parmi les autres sites incontournables du centre piétonnier, les Halles sont un vrai bijou d’architecture. Construites en 1810 puis réaménagées en 1890 dans un style “pavillon Baltard”, l’intérieur des Halles vaut le détour. Et tant qu’à être sur place, autant en profiter pour goûter les spécialités locales présentes sur les étales, non ? Malheureusement pour moi, j’y suis passée le seul jour où elles sont fermées… Ne fais pas comme moi et renseigne-toi en amont 🙂 

En 2021, les Halles des Sables d’Olonne se sont classées 7e au concours du Plus beau marché de France !

A quelques mètres des Halles se trouve un autre lieu insolite. La Rue de l’Enfer est inscrite au Guinness des Record comme étant la rue la plus étroite du monde.  

marché des halles des sables d'olonne

Les villas balnéaires et le Remblai

Bien que moins réputée que ses consœurs telles que La Baule ou Cabourg, si tu aimes les jolies villas balnéaires du XIXème, tu pourras aussi en admirer quelques exemplaires aux Sables d’Olonne.

Pour cela je te conseille de t’aventurer le long du Remblai, la grande promenade qui borde la plage, vers les places Foch et Navarin ainsi que dans le centre piéton autour de la place de l’Eglise.

 

villas balnéaires
villas balnéaires

Itinéraire 3: Des ports, des plages et des huîtres

Comme tu peux le constater, je n’étais pas très inspirée pour donner un nom à cet itinéraire !

Il faut dire que, bien qu’un peu plus éloignée des Sables, cette boucle au sud du littoral est très variée et mérite que l’on y consacre une journée.

Le Puit d’Enfer et la côte sauvage 

Au départ du Remblai, la première étape de cet itinéraire nous mène vers le site du Puit d’Enfer après environ 4km. 

Derrière ce nom se cache une faille perpendiculaire au front de mer dans laquelle les vagues s’y engouffrent avec fracas. Pour profiter de ce spectacle il est indispensable de s’y rendre à marée haute !

Attention cependant, le site n’étant pas du tout sécurisé, il reste dangereux de s’approcher trop près. On n’est jamais à l’abri d’une vague un peu plus haute ou violente que les autres…

Lors de ma dernière visite, l’océan charriait beaucoup d’écume ce qui m’a permis d’assister au spectacle assez insolite d’une neige d’écume recouvrant tout le site.

De là, tu peux ensuite continuer tranquillement le long de la côte sauvage jusqu’à Port Bourgenay.

puit d'enfer les sables d'olonne
puit d'enfer les sables d'olonne
tempête d'écume

Port Bourgenay et sa digue 

Depuis ce petit port de plaisance familial situé dans un environnement naturel, tu pourras réaliser différents types d’excursions. 

Plusieurs prestataires proposent des promenades en mer afin de découvrir le littoral vendéen sous un autre angle, ou bien des sorties d’initiation à la pêche en mer !

Et si rien de tout cela ne t’intéresse, je t’invite à marcher jusqu’au bout de la digue pour une impression de bout du monde avant de reprendre le sentier côtier un peu plus loin.

port bourgenay
port bourgenay

Les huitriers de la Guittière et ses marais 

La prochaine étape te mène au port de la Guittière, le plus petit de France, sur les bords du Payré. Ici, point de bateau ni de voilier, le port est en fait un village ostréicole spécialisé est la culture d’huitres à la coque brune. Leur goût particulier, si apprécié des fin gourmets, résulte de leur conditions d’élevage dans un chenal à l’eau mi-douce, mi-salée. 

Ce qui fait la particularité du site c’est la possibilité d’acheter et de déguster des fruits de mer directement chez les producteurs installés le long de l’estuaire tout au long de l’année. C’est comme cela que j’ai découvert qu’on pouvait manger des huitres non “laiteuse”, et pourtant délicieuse en juin. Une expérience originale et authentique pour les amateurs d’huitres et crustacés !

Je te conseille cependant soit de réserver, soit de t’y pointer de bonne heure avant midi pour espérer y trouver de la place. 

Et si tu souhaites profiter de ton passage dans le coin, ne manque pas d’aller te promener au milieu des marais salants ! Tu trouveras l’itinéraire sur la brochure de l’office de tourisme, à découvrir ici.

huitres la guittière
huitres la guittière

La plage du Veillon 

Avant de rentrer aux Sables d’Olonne, je te recommande très (très) fortement de faire un détour par la plage du Veillon. Cette superbe plage de sable fin jouxte l’estuaire du Payré, classé site remarquable de Vendée.

Sauvage et cachée derrière les dunes, cette plage a ma préférence parmi toutes celles de Vendée. Même si le parking est rempli et que tu dois marcher un peu pour y accéder, je te jure que cela en vaut la peine !

La plage n’est pas très grande, mais le cadre est sublime. Les plus audacieux pourront même s’aventurer sur la langue de sable qui sépare l’estuaire de l’océan, avant qu’elle ne soit submergée à marée haute !

Un joli sentier côtier permet ensuite de rejoindre la plage au port de Bourgenay d’où tu pourras rejoindre les Sables par la même route qu’à l’aller.

plage du veillon en vendée

Les moulins à vents

Au gré de tes pérégrinations autour du Pays des Olonnes tu seras peut-être surpris.e de tomber nez à nez sur des moulins à vent, plus ou moins bien conservés / restaurés. 

Ces derniers ne sont pas là par hasard. Afin de profiter des forts vents maritimes pour la meunerie, une dizaine de moulins à vents ont été idéalement positionnés en plein vent sur le haut des dunes le long du littoral des Sables d’Olonne ce qui a permi de développer la production de farine au cours des siècles. Au plus fort de l’activité meunière, au XIème siècle, la région des Sables d’Olonne comptait jusqu’à 18 moulins à vents !

Si l’histoire des moulins de la région t’intéresses, tu pourras ainsi mettre à profit ton week-end aux Sables d’Olonne pour découvrir les quelques moulins encore présents. Certains étant sur des propriétés privés, je te conseille néanmoins de te renseigner auprès de l’office de tourisme.

moulin à vent

Informations complémentaires

Comment venir ?

  • en voiture: la solution la plus simple en apparence n’est toujours la plus appropriée. A la haute saison je te le déconseille même vivement, surtout si tu restes tout ton week-end ou ta semaine au même endroit. En effet, très fréquentée l’été, tu serais bien embêté.e pour circuler ou même te stationner.
  • en train: c’est clairement la solution que je te recommande. Déjà parce que c’est plus écologique, et surtout parce que la ville est desservie par le TER et le TGV en 1h30 depuis Nantes et 25mn depuis la Roche s/ Yon.
  • en avion: les aéroports les plus proche sont ceux de Nantes et de la Rochelle 

Comment se déplacer sur place ?

Sur la côte le terrain est plat. Autant dire qu’il est bien plus simple et agréable de marcher ou de faire du vélo pour se rendre à sa destination. 

Les pistes cyclables sont grandes et bien aménagées. Je préfère cependant attirer ton attention sur le fait qu’en haute saison les cyclistes, rollers-skateurs, trottinétiste (?) sont nombreux sur les voies et qu’il peut-être tout autant compliqué de se déplacer par ces moyens qu’en voiture… 

Où loger ?

Pour te loger, je t’invite à consulter les plateformes d’hébergements responsables GreenGo et Vaovert.

Si tu cherches un logement insolite, tu trouveras peut-être ton bonheur sur Abracadaroom.

Enfin, les hôtels de thalasso thérapies sont assez nombreux dans la région si tu souhaites miser sur un séjour détente et repos.

La meilleure période pour un week-end aux Sables d’Olonne ?

L’avantage des Sables d’Olonne c’est qu’on peut y passer un très bon week-end quelle que soit la saison ! Alors oui, en hiver il sera plus compliqué de se baigner (quoiqu’avec une bonne combinaison…) et en été il y aura bien plus de touristes. Mais selon tes envies cela ne te dérangera pas forcément.

Personnellement, je trouve que la période à la fin septembre est l’une des plus agréables pour profiter de températures encore agréables sur terre ou dans l’eau, tout en évitant la foule. Bien évidemment, c’est en semaine que tu seras le plus tranquille à cette période de l’année.

coucher de soleil dans les blés
coucher de soleil dans les blés

J’espère que ces 3 idées d’itinéraires te permettront de découvrir agréablement la région des Sables d’Olonne lors de ton week-end. Et si tu n’as pas le temps de tout voir, ce n’est que partie remise !

Épingle-moi sur Pinterest !

les sables d'olonne
les sables d'olonne

3 réflexions sur “Un week-end aux Sables d’Olonne, idées d’activités”

  1. Coucou,

    Oh ça me rappel de bons souvenirs ! J’y suis partie en colonie de vacances, quand j’étais plus jeune, j’avais adoré ! Les souvenirs commencent à s’estomper, il est temps d’y retourner s’en faire de nouveaux en famille !

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *