La Martinique #1: Découverte du Sud de l’île

C’est l’automne. Le froid qui revient, bien synchro avec les rhumes, les jours qui diminuent autant que ton moral… bref, c’est pas la joie. Rien que de penser à l’hiver tu ferais un malaise.

Alors, à la place, je te propose de venir avec moi en Martinique ! Pourquoi ? Et bien parce que la bonne période pour y aller c’est justement quand on se les caille par chez nous ! Et en plus je ne t’ai jamais raconté ce voyage (de noce, oui, oui !)

Comme il y a beaucoup trop de chose à te raconter, cette fois je t’emmène dans le sud de la Martinique.


4h –  Le lundi matin, surlendemain de notre mariage, c’est avec des petits yeux pas très bien réveillés que nous prenons la route, direction Paris – Orly. Et oui, rien n’est parfait et nous n’avons pas eu d’autres choix que de partir de Paris pour avoir les prix les plus attractifs ainsi que les horaires les plus flexibles…la faute à la nouvelle Madame (je plaide coupable) qui voulait partir sitôt les festivités terminées.

Dans l’avion, nous sommes tout de suite mis dans l’ambiance avec un Ti’ Punch en guise d’apéritif… ce qui a bien aidé la co-voyageur à patienter les 6h de vol suivant et qui m’a personnellement bien achevé fait dormir.

17h – Arrivée heure locale, nous avons juste le temps de récupérer la voiture de location, de sortir des embouteillages de Fort de France (terrible les embouteillages ! En même temps, il n’y a qu’une seule route…), de nous perdre dans la jungle (vive l’aventure !) et nous arrivons, sains et saufs, à notre petit cabanon sur les hauteurs du village Les Anses D’Arlet. Voui m’dame, un cabanon. On a vidé toutes nos économies pour ce mariage qu’on n’avait plus un sou en poche pour nous payer un logement décent …

Mais naaaaan, j’déconne ! (y’a du clown là dedans !)

Notre logement insolite, le “Nid d’Amour”


On voulait se faire plaisir, et aucune envie de se retrouver dans un all-inclusive avec des familles. On voulait juste profiter en amoureux de notre lune de miel, seuls au monde, ou presque. J’avais donc repéré un petit ‘cabanon’, judicieusement nommé le ‘Nid d’Amour’ sur un site en ligne, et celui-ci nous a tout de suite fait tilt. C’était exactement ce qu’on cherchait.

Perdu en pleine nature, avec une superbe vue et surtout … un jacuzzi privé ! Bref, nous n’avons pas été déçus en arrivant surtout quand le proprio nous laisse une bouteille de champ’ au frais ! (ne jamais oublier de mentionner quand c’est ton anniversaire ou ton anniversaire de mariage !)

Je te laisse donc imaginer où nous avons terminé notre première soirée…

nid damour martinique

Si tu cherches un logement atypique et très sympa, bien perdu dans la jungle, tu trouveras ton bonheur au Nid d’Amour 

Les excursions et activités culturelles


Excursion avec les dauphins

Le lendemain, nous décidons de redescendre sur la terre ferme. Ou plutôt non, en fait nous allons en mer dire bonjour aux dauphins avec la compagnie Planète Dauphin. Comme partout en Martinique, les gens se lèvent tôt pour profiter de la fraîcheur matinale, mais aussi parce que le soleil se couche très tôt vers 18h. Donc pas de grass’ mat’ pour récupérer du décalage horaire,  à 7h pétante nous étions sur la plage de l’anse à l’Ane, prêts à embarquer.

martinique anse a lane

anse a lane martinique

La vedette arrive et une fois tout le groupe à bord, nous partons sur un site réputé où les dauphins se montrent assez souvent. Par contre aucune baignade n’est autorisée, on ne dérange pas les dauphins et c’est très bien ainsi. De les voir évoluer dans leur habitat naturel n’est-ce pas la meilleure façon de les découvrir? Je ne comprendrais jamais les gens qui cherchent à tout prix à les toucher… tu sais, ce n’est pas un jouet et encore moins une lampe magique de chez Disney. Si tu les touches tu n’auras pas le droit à 3 vœux, et tu risques même de choper la brucellose …

Le long du trajet, nous découvrons le relief de l’île et les versants tachetés de maisons colorées.

planete dauphins martinique

martinique montagne

Le moteur du bateau arrêté, chacun à notre position, l’appareil photo prêt à dégainé, nous patientons bien sagement. Nous guettons les flots avidement à la recherche du moindre indice.

arc en ciel martinique

Notre attente aura été de courte durée. Des éclaboussures nous réveillent de notre torpeur. Les petits malins sont là ! Des nageoires sortent timidement des eaux, les corps ondulent sous les vagues. Pas facile de les suivre ! Un coup à droite, un coup à gauche, ils sont partout et nulle part à la fois. Soudain l’un d’entre eux, plus téméraire que ses congénères, bondit hors de l’eau tel un gymnaste réalisant une performance. Presque on l’aurait applaudi !

dauphins

Puis, comme inspirés par leur copain, d’un seul coup c’est la folie. Et que ça saute, et que ça joue ! Ils sont tous là, dans le sillage du bateau. Nous sommes ravis de cette première rencontre avec les dauphins !

Après une bonne heure à régaler nos pupilles, il est temps de rentrer au bercail. Nous avons le choix de rentrer soit avec la vedette en mode pépère, ou bien sur un semi rigide ultra rapide “du même style que ceux utilisés par les commandos de la marine” dixit le co-voyageur. Bref, on prend le semi-rigide, on est là pour l’éclate non mais !

Ah ba ça, pour s’être éclaté, mon fessier s’en souvient encore ! Pire que le tape-cul de mon enfance. Mais qu’est ce qu’on a rit ! (enfin, quand on ne se prenait pas tous les embruns dans la figure…).

Fort heureusement pour nos fessiers, nous nous arrêtons quelques minutes dans le petit port du village Case-Pilote pour refaire le plein. Les poules en liberté nous accueillent avec joie, ou pas, je ne parle pas couramment le langage Poule, mais en tout cas elles cacassent et jacassent autour de nous ! Juste assez de temps pour prendre quelques photos des cabanons de pêcheur et des barques colorées et nous repartons en direction de l’Anse Dufour.

case pilote

anse dufour

Amarrés au milieu de l’Anse, on nous sert des accras et un ti’punch, très appréciés par cette chaleur. Avant que tu ne t’imagines une excursion touristique avec 50 kéké sur leur bateau, je t’arrête tout de suite ! Nous étions une quinzaine, et l’excursion n’avait rien de kitsch. Du bateau nous avons une superbe vue sur l’anse et son sable blanc, ses cocotiers et ses petites cabanes de pêcheurs. Pas étonnant que cette plage soit une des plus prisées par les Martiniquais !

Personnellement, je n’avais qu’une hâte, me mettre à l’eau rapido ! Il faisait tellement chaud ! Et puis bon, on était aussi venu en Martinique pour profiter de la baignade à 30°C 🙂

Et là, à peine immergée, que vois-je? Une groooooosse tortue sous mes pieds ! Si, si ! Mais déception ultime, je n’avais pas mon appareil-photo-waterproof-acheté-exprès-pour-le-voyage avec moi ! Verte, j’étais verte ! (Non, en vrai ne te méprend pas j’étais aussi rouge qu’une écrevisse…) Je me suis promis qu’on repasserait à cette plage le lendemain matin de bonne heure car il parait que les tortues y sont régulièrement.

Nous étions complètement affamés en rentrant de l’excursion ! Il faut dire qu’avec le décalage horaire nous n’avions pas beaucoup mangé depuis la veille. On s’est donc attablés au petit restaurant sur la plage pour goûter à la spécialité locale: le poulet boucané. Il s’agit d’un poulet mariné dans une sauce aux herbes, et cuit à l’étouffé au feu de bois. Un régal !

En pleine digestion, cuits par le soleil (et les ti punch), nos mes paupières ne supportaient plus grand chose après le repas. On Je n’avais qu’une envie, dormir ! C’est aussi ça les vacances, prendre son temps et rentrer faire une petite sieste dans son cabanon, où dans le jacuzzi, au choix ! Et comme on était tellement bien, on n’est pas ressorti de la journée. Woualou tu sais tout !

Plus d’infos sur Planète Dauphins

La Savane des Esclaves

Si tu es moins fainéant.e que nous, mais que barboter dans l’eau jusqu’à avoir les doigts aussi fripés que ceux de ma grand-mère c’est pas ton délire, tu pourras passer ton après-midi à la Savane des Esclaves située, tout comme Planète Dauphins, dans le village Les Trois-Ilets.

Il s’agit d’un musée en extérieur, témoignage de l’histoire de la Martinique. La visite guidée, retrace l’histoire de l’esclavage aux Antilles avec comme support des cases reconstituées pour découvrir les conditions de vie des esclaves.

Le parc abrite aussi un jardin créole et un jardin médicinal où il est très agréable de se promener en milieu d’après-midi à l’ombre des arbres. Pour la petite anecdote, c’est d’ailleurs dans ce jardin que j’ai découvert comment poussent les ananas !

la savane des esclaves

savanedesescalves

jardinsavanedesesclaves

Plus d’infos sur la Savane des Esclaves

Le Mémorial de l’Anse Caffard

A l’opposé des Trois Ilets, le long de la route sud, avant d’atteindre la plage du Diamant, l’on peut apercevoir de bien étranges statues blanches dans un champ, face à la mer j’aurais du grandir (désolé, trop tentant).

Il s’agit du Cap 110, un mémorial érigé à l’occasion du 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavagisme. Un geste fort dans ce pays.

Cette œuvre représente un ensemble de quinze statues, les victimes anonymes de la traite, orientées au cap 110, vers l’Afrique. Le site n’a pas été choisi au hasard puisque qu’ici, à l’anse Caffard, a eu lieu le dernier naufrage de navire négrier en Martinique.

cap110

Juste à côté il est aussi possible de visiter la maison du bagnard. Une toute petite maisonnette construite par Mr Médard qui fut envoyé au bagne avant de pouvoir s’installer ici à son retour.

maison du bagnard

Les deux sites peuvent se visiter gratuitement.

L’habitation Clément

Bon, après ta dose de culture et de nature passons aux choses sérieuses. Le rhum ! Et ne me fais pas croire que tu n’as pas déjà regardé sur internet combien de bouteilles de rhum tu pourrais ramener et si c’est détaxé … (réponse si jamais ça t’intéresse, tu as le droit de ramener 10L de rhum par personne en France).

Donc, pour en revenir à nos bouteilles, je disais qu’il existe plusieurs distilleries que tu peux visiter en Martinique, dont l’habitation Clément. C’est la seule que nous ayons visité donc je ne peux pas te faire de comparatif avec les autres, juste te donner mon avis sur celle-ci.

Plus qu’une simple distillerie, sous ce nom répandu, c’est un immense parc qui se cache à quelques kilomètres du village Le François. Pour s’y rendre, tu longeras des champs de canne à sucre à perte de vue. Et si tu es à la bonne saison, en plus de la vue tu auras l’impression de t’enivrer juste en respirant ! Les odeurs de fermentation sont très fortes et j’obligeais presque le co-voyageur à rouler fenêtres fermées.

champ de cannes à sucre

En arrivant à la propriété tu as le choix de faire le tour dans l’ordre que tu souhaites. Nous avions tellement chaud que nous avons commencé par les jardins. Ces derniers sont vraiment magnifiques avec notamment une superbe palmerais très bien aménagée et un parcours de découverte botanique.

palmeraie clement

palmerais martinique

palmerais clement

Plus loin, il est possible de visiter librement la maison créole de la famille Clément habitée pendant près d’un siècle de 1887 à 1986, et restaurée au début des années 2000.

maison créole

maison creole

Enfin, l’intérêt principal de ce site est son ancienne distillerie qui se visite elle aussi librement. Des panneaux et une brochure nous permettent de comprendre le mode de fabrication du rhum ‘à l’ancienne’.

distillerie clement

rhumerie clement

J’ai presque envie de dire que forcément, une boutique de rhum se trouve sur place. Il est notamment possible d’acheter de nombreux type de rhum qui ne sont pas tous disponibles dans les petites supérettes de l’île, et surtout ils sont moins chers ici. On pensait avoir fait le plein en repartant avec des bouteilles de rhum au chocolat, au café, au caramel, à la vanille … mais comme on se devait de les goûter avant de les ramener en France … on a dû refaire une autre tournée en fin de séjour !

Plus d’infos sur l‘Habitation Clément

Les petits villages colorés de St Anne et le marché au Trois Ilets

Bien que tous les petits villages de l’île aient leur propre charme, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour le village aux ruelles très colorées de Saint Anne. Par contre, si tu cherches des magasins de souvenir (ou autre) ouverts, n’y va pas en début d’après-midi! En Martinique, où que tu ailles la plupart des commerces ferment en début d’après-midi pour ré-ouvrir généralement vers 15h.

sainte anne

Et si tu cherches un petit marché local où trouver des produits typiques comme des épices ou de l’alcool et de l’artisanat local, alors je te recommande le marché couvert aux Trois Ilets. C’est petit certes, mais ça suffit pour trouver son bonheur ! Il existe bien sûr d’autres marchés sur toute l’île, le plus grand étant situé à Fort de France.

marche trois ilets

Les plages du sud de l’île


En 10 jours tu t’en doutes, on a eu le temps de rentabiliser notre matériel de snorkeling, aka 2 masques et tuba acheté à l’arrache à un vendeur sur la plage. Je te raconte pas l’état du matériel, mais bon pour une première fois, on a fait avec.

Donc, voilà d’ouest en est, la liste des plages que nous avons ‘testées’ sur la côte sud. Il en existe de nombreuses autres, certaines étant plus propices à la plongée, au snorkeling, au kitesurf …

L’Anse Dufour et l’Anse Noire

Comme on ne rigole pas avec moi, chose promise, chose faite. Le lendemain de notre excursion avec les dauphins nous étions à 7h pétante sur la plage avec cette fois l’appareil photo scotché à mon poignet. Dès le bord, l’eau est vraiment translucide et nous nous amusons des petits poissons curieux qui viennent nous chatouiller les pieds. Encore un peu gauches avec nos masques et tuba, nous essayons de “snorkeler” sans boire la tasse à chaque vague. Heureusement qu’à cette heure là nous sommes seuls sur la plage, le spectacle devait être cocasse !

anse dufour martinique

snorkeling anse dufour

Et puis, la tête sous l’eau accaparée par mes petits poissons, j’entends un espèce de blblblelbEEEUUUUUUU. TORTUE. Droit devant. Le co-voyageur qui n’avait pas tout à fait compris le système de “en snorkeling on ne parle PAS sous l’eau”, tente de recracher tant bien que mal ses poumons, alors que je me rue à la poursuite de la belette tortue. Si gracieuse, elle se rapproche et danse sous mes yeux émerveillés. Et surprise, sa copine (ou copain) la rattrape et toutes deux elles entament un ballet subaquatique.

tortue anse dufour

Je les suis quelques instants mais elles sont bien trop rapides! Je profite alors des dernières secondes où je les vois se mouvoir si gracieusement avant de disparaître dans les profondeurs.

Malheureusement comme tu peux le voir sur la vidéo, une personne n’a pas résisté à la tentation de toucher la tortue … Mais zut ! Plus on les dérange dans leur habitat naturelle et plus elles vont essayer de nous éviter. On a tous, tout a y perdre en agissant de la sorte.

Nous décidons alors de quitter cette plage et d’aller voir sa voisine, l’anse noire située vraiment à quelques mètres de la première. Ces 2 anses ne sont séparées que par un bras de terre mais, curiosité géologique, alors que l’une arbore un sable plus blanc que s’il avait été lavé avec la lessive Omo, l’autre offre un sable incontestablement noir qui lui confère tout son charme le plus sauvage !

anse noire martinique

anse noire

Là aussi, le site est très propice au snorkeling, et en longeant le récif du côté de l’anse Dufour tu pourras même découvrir quelques petites grottes aux eaux d’un bleu cristallin.

grotte anse dufour

La plage du Diamant

Cette plage est une des plus connues en Martinique, notamment pour sa vue sur le gros rocher, le Diamant qui sort tout droit des flots à l’horizon. On y accède juste après le mémorial. Au coucher de soleil c’est une vrai carte postale, entre les cocotiers qui semblent vouloir faire corps avec la mer, le sable blanc et l’incroyable luminosité. Par contre elle n’est pas très bien abritée du vent et, à la place des serviettes de plage c’est les coureurs qui investissent les lieux ! Bref, sympa, mais juste pour la photo !

Le diamant coucher de soleil

L’anse Figuier

Une petite plage familiale avec des grandes aires de pique-nique ombragées et des très bons spots de snorkeling près des rochers. Par contre attention aux oursins et aux récifs tranchants !

snorkeling figuier

L’Anse des Salines

La plage réputée de Martinique c’est celle là ! Une grande plage de sable blanc, des cocotiers, l’eau turquoise … tout y est, un vrai paradis sur terre. Bien sûr, c’est galère pour se stationner ! On était loin d’être les seuls à avoir eu la même idée ce jour là… mais il faut reconnaître qu’on était vraiment bien sur cette plage, à l’ombre des cocotiers.

plage des salines

les salines martinique

L’Anse Michel / Cap chevalier

Personnellement, ma plage préférée avec l’anse Dufour ! Située à côté du cap chevalier, il faut marcher une dizaine de minutes pour rejoindre un petit coin de paradis. Cette longue bande de sable blanc, abritée par les cocotiers est sublime et pas trop prisée. Du fait de son orientation, l’anse est parfaite pour faire du kitesurf !

On a rapidement trouvé un petit coin tranquille à l’ombre des buissons pour étendre nos serviettes et à nous la sieste au doux son des vagues et des bruissements des feuilles de cocotiers dans le vent. Tu imagines, le soleil qui nous chauffe les jambes, les vagues qui viennent nous lécher les orteils, et le vent qui nous caresse du creux du dos à la nuque… Zénitude totale !

kitesurf anse michel

anse michel

cocotier anse michel

Les coucher de soleil


Parce que les coucher de soleil sont somptueux dans les îles, et parce que j’avais envie de partager quelques clichés avec toi … c’est cadeau, juste pour le plaisir des yeux.

coucher de soleil martinique

Tu es déjà allé en Martinique ? Qu’en as-tu pensé ? Si tu as d’autres conseils et recommandations n’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “La Martinique #1: Découverte du Sud de l’île

  1. j’avais adoré la Martinique ! Charles ne connaît pas …faudra qu’on y retourne 🙂 vos photos sont superbes !

  2. Super récit et les photos sont magnifiques ! Je pars dans 1 mois, j’ai hâte ! Merci pour tous tes conseils qui me seront d’une bonne utilité !

  3. Who c’est absolument magnifique ! Les photos font du bien aux yeux.
    La Martinique n’est pas du tout au programme de notre liste de voyage déjà longue comme le bras, mais c’est une belle idée de voyage de noces 🙂

    1. Merci Aurore ! J’avoue que ce serait maintenant on ne choisirait sûrement pas cette destination, probablement à tord. On a trop souvent tendance à vouloir choisir des destinations plus ‘exotiques’ quand on veut des belles plages alors que pourtant nos belles îles des antilles ne déméritent pas et sont justement souvent moins touristiques que d’autres destinations plus prisées, et puis c’est la France quand même 😉

  4. Quel récits et quelles photos ! ça donne sacrément envie ! C’était l’année dernière ? J’ai adoré la petite pointe d’humour par dessus les fagots 🙂

    1. Merci Chrys ! eh non ce n’était pas l’année dernière, je suis une vieille mariée :'( c’était en 2014 … J’ai quand même fais quelques recherches pour ne pas pondre un article complètement dépassé mais apparement rien n’a trop bougé en 3 ans 😉

  5. Mais j’ai toujours cru que vous aviez fait votre voyage de noces dans l’Ouest américain ! Je dois confondre… En tout cas, ton récit m’a fait beaucoup rire et la Martinique a l’air d’une jolie île. Pas forcément sur ma liste d’envies pour une fois, mais je suis intriguée par le passé colonial et les sites commémoratifs doivent être émouvants.

    1. Et bien non c’était la Martinique 🙂 Comme on n’avait ‘que’ 10 jours on cherchait un endroit sympa pour se reposer mais en même temps avec quelques trucs a faire, on se connait … et la Martinique c’est vraiment un bon compromis. pour ce qui est des sites culturels, ca s’est peut être développé depuis, mais quand on y était on trouvait que c’était encore assez peu mis en valeur même si on sentait les efforts mis en oeuvre.

Commentaires