A la découverte de Neuchâtel, itinéraire et conseils

Si je te demande de me citer une ville Suisse tu vas sûrement penser à Zurich, Genève, Lausanne voire Berne (pour les plus cultivés d’entre nous qui connaissent la capitale Hélvétique 🙂 ).

Mais je suis prête à parier que peu citerons Neuchâtel. Et pourtant … Cette charmante bourgade bordant le lac du même nom n’a rien à envier à sa voisine Lausanne, souvent plébiscitée pour son cadre idéal entre lac et montagnes.

Je t’avoue que je faisais moi-même partie de cette catégorie de personne avant de découvrir cette ville. Et comme ma générosité n’a pas de limite (sauf pour les Dragibus, faut pas déc’ !) je t’ai concocté un petit itinéraire d’environ 2h pour découvrir les principales curiosités de cette cité médiévale.

Un conseil avant de partir, prévois de bonnes chaussures… ça grimpe !

neuchatel itinéraire 1

Le centre ville historique


Une des particularités de Neuchâtel c’est qu’une grande partie de son réseau routier est souterrain. Et comme la ville est tournée vers le lac, la surprise est totale en arrivant.

Que tu arrives de la gare ou en voiture (il y a plusieurs parkings dans le centre mais assez chers, compte environ 6€ les 3h ), à défaut de te mettre dans le bain directement dans le lac (huhu), je te conseille de commencer la visite par le centre ville historique.

Celui-ci étant assez petit, je ne te propose pas d’itinéraire défini, le plus sympa à mon avis étant de se perdre dans les ruelles et découvrir soi-même les trésors de la ville …

  • Place Pury: Cette place sans grand charme est la place centrale de la ville, au carrefour du centre ville médiévale, des rues commerçantes et des bords de lac.
  • Place des Halles: Bordée de façades du XVIIIème, cette place abrite le marché plusieurs jours par semaine. L’imposante demeure de style Renaissance au fond de la place était autrefois la Maison des Halles qui abritait le marché couvert. Elle est désormais aménagée en restaurant. J’adore cette place, je trouve qu’elle a beaucoup de cachet !

place des halles neuchatel

  • Passage des corbets: Ce passage est en fait une sorte de traboule Lyonnaise façon Neuchâteloise ! Je ne te donne pas d’indication, à toi de le trouver 😉 Par contre, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi il y a un énorme filet tendu à l’intérieur ? C’est pas hyper sympa pour prendre des photos …
  • La tour de Diesse: Tu ne pourras pas manquer cette grande tour et son immense horloge rouge dans le centre ville de Neuchâtel. Celle-ci a été construite au XIème siècle pour marquer la limite de la ville à cette époque. Tu remarques les volets bigarrés de la résidence à gauche? C’est très courant en Suisse les volets colorés, par contre je ne sais pas si les motifs et les couleurs ont une signification particulière.

tour de diesse

  • Rue du Pommier: Cette rue est très spéciale car toutes les maisons mitoyennes que tu y verras ont été détruites lors de l’incendie de 1714 puis reconstruite ensuite.
  • Rue des moulins: Tu pourras voir plusieurs jolis bâtiments dans cette rue, notamment la façade baroque de la Maison de Montmollin au 21, la demeure de style Louis XV à côté de la Brasserie ou le n°3 avec sa façade repeinte. Outre son style architectural varié, cette rue est aussi le rendez-vous incontournable des amateurs de street-art ! Certains dessins sont vraiment bluffants, je te laisse juger par toi-même …

neuchatel rue des moulins

rue des moulins neuchatel

Représentation probable de la rue quand la rivière coulait encore ici

neuchatel street art

  • Rue de Chavannes: La rue de Chavannes a été l’un de mes coups de coeur lors de cet itinéraire. En effet, je n’avais trouvé mention de cette rue nulle part dans mes recherches, et pourtant je l’ai trouvé très typique avec ses façades et ses marches très colorées !

neuchatel rue de chavannes

Le château


Depuis le centre ville, tu le devines, tout là-haut. Tu vois surtout sa toiture aux tuiles vernissées d’un vert incertain et ça t’intrigue ! Rassure-toi, on peut s’en approcher et même le visiter !
Il existe deux itinéraires pour se rendre au château. Le premier, plus sportif, emprunte les escaliers en face de la fontaine du Griffon. Le deuxième longe la rue du château et de la collégiale pour entrer dans l’enceinte du château.
neuchatel vieille ville
chateau neuchatel
La vue de la terrasse du château se mérite. Je t’avais prévenu, les talons ne sont vraiment pas indiqués dans les ruelles pavées de Neuchâtel !
Le lac (que tu cherchais peut-être depuis le début de ta visite) se dévoile au loin, sous les toits. Le panorama embrasse la ville. Nos yeux se perdent dans le dédale des rues que l’on devine. L’endroit est calme, reposant, à l’image de la ville.
chateau neuchatel panorama
Si cela t’intéresse, il existe des visites guidées gratuites à certains horaires précis. Tu trouveras les infos ici. Mais, si tu n’as pas le temps ou l’envie de visiter les intérieurs, je t’encourage à visiter les parties extérieures du château qui méritent le détour.
  • La collégiale, avec son magnifique orgue et ses peintures murales

collégiale neuchatel

  • Le Cloître, un lieu très zen, propice à la relaxation.

cloitre chateau neuchatel

neuchatel cloitre chateau

  • Les remparts qui nous offrent une vue plongeante sur la ville et les jardins du château.

neuchatel ville

rempart neuchatel pont

rempart chateau neuchatel

En redescendant par la rue du château, tu passeras devant la tour des Prisons. Il y a peu, on pouvait y monter pour profiter d’une superbe vue panoramique mais cette tour est malheureusement fermée actuellement, sans date de réouverture connue à ce jour.

tour des prisons

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais moi j’adore toutes ces couleurs ! Que ce soit les façades ou les volets, chaque maison a ses propres variantes et je trouve ça tellement joyeux et vivant une ville colorée comme ça !

Les bords de lac


Que serait Neuchâtel sans son lac?
Ce lac qui se pare de turquoise lors des belles journées est un rendez-vous incontournables dans la ville. Que ce soit pour flâner le long des quais, se reposer dans les jardins, faire un pique-nique ou même se baigner dans une eau pouvant attendre 25°C, tout le monde y trouve son compte !
Pour le rejoindre, deux solutions. Tu peux soit couper à travers les rues et le rejoindre directement, ou bien, s’il te reste un peu de jus dans les pattes alors je te propose de longer le Faubourg de l’Hôpital.
neuchatel itinéraire 2
Cet itinéraire bis te fera passer devant l’imposante battisse de l’Hôtel de Ville puis plus loin, devant l’Hôtel du Peyrou et ses jardins à la française.
hotel de ville
jardins du peyrou
Plus loin, si tu as envie de découvrir d’autres fresques de street-art, ou juste pour prendre un peu de hauteur sur la ville, je te conseille d’emprunter la ruelle Vaucher qui remonte jusqu’à la gare.
vaucher street art
ruelle vaucher neuchatel
neuchatel street art
Sinon, tu continues tout droit jusqu’à la “grosse Eglise” rouge. Il s’agit en fait de la Basilique de Notre-Dame de l’Assomption, réalisée en style néo-gothique. L’intérieur veut vraiment le coup d’oeil !
basilique neuchatel
basilique neo gothique neuchatel
Puis, de là tu rejoins le parc de Jeunes Rives qui longe le lac. Tout du long, sont aménagés des aires de baignade ainsi que des coins pique-nique et quelques zones de jeux pour les enfants.
Tu t’imaginerais bien là, allongé.e au soleil, les pieds dans l’eau bleu turquoise à contempler les voiliers naviguant sur un fond de carte postale, non ?
neuchatel jardins
neuchatel détente
lac neuchatel
En continuant le long du lac, tu passeras devant les ports de plaisance qui abritent de bien jolies cabanes ! Si tu as envie d’une ballade en bateau, c’est ici que tu pourras réserver tes tickets pour une promenade fluviale à bord d’un bateau à vapeur.
neuchatel cabanes
neuchatel streetart port
neuchatel port
Quelques mètres plus loin le long du quai Osterwald, tu pourras emprunter la passerelle de l’Utopie afin de profiter d’une vue dégagée sur le lac et la ville. Cette dernière avait été créée pour célébrer les 700 ans de la Confédération et a été récemment rénovée au plus grand bonheur des touristes et Neuchâtelois !
 passerelle utopie
Enfin, après quelques heures de marche et de belles découvertes, tu rejoins l’Esplanade du Mont Blanc, toujours très fleurie, point final de cet itinéraire.
esplanade du mont blanc neuchatel

Pour venir


  • En voiture

Neuchâtel se trouve à environ 1h30 de Besançon, Genève et Bâle. Pas de jaloux ! Par contre pense à acheter la vignette avant de passer la frontière si tu comptes utiliser les autoroute suisses.

  • En train

Neuchâtel est très bien desservie en train et quelques bus. Tu trouveras plus d’infos sur le site des CFF.

  • En avion

Il n’y a malheureusement pas d’aéroport à Neuchâtel, les plus proches étant ceux de Genève, Bâle voire Zurich. Il faudra ensuite prendre le train pour rejoindre la ville, ou faire du covoiturage !

Liens utiles


Si tu souhaites d’autres informations sur les activités à faire à Neuchâtel, tu trouveras ton bonheur sur le site de l’office du tourisme du canton de Neuchâtel.

Si tu as aimé cet article où que tu as des commentaires à apporter n’hésite pas à m’en faire part !

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 thoughts on “A la découverte de Neuchâtel, itinéraire et conseils

  1. Je ne connaissais pas du tout mais c’est une ville haute en couleur ! J’aime beaucoup son architecture et son street art qui la rend vivant !
    Très beau programme que tu nous as concocté.
    En tout cas ce lieu m’intrigue !! 😉

  2. Qu’est ce que c’est beau ! Je suis allée tous les étés pendant quelques années dans le canton de Neuchâtel, à La chaux de fond. J’adorais !

    1. La Chaux-de-Fonds, c’est une autre ambiance. La ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son architecture/urbanisme. C’est une ville qui a été construite pour et par l’horlogerie. Soyons clairs : la ville n’a rien de très engageant. On se trouve à 1000m, il n’y a pas de point d’eau, les rues sont rectilignes… Mais le curieux sera récompensé (nombreuses “perles” cachées). Les deux villes se complètent pas mal (ville industrielle vs. ville plus “Renaissance”).

  3. Hello… J’habite Neuch et je trouve l’article assez représentatif de la ville. Bravo (je n’ai lu aucune ânerie) ! Il manque peut-être quelques mots sur les musées, nombreux en ville (Art et Histoire, Histoire naturelle, Ethnographie, Laténium, Centre Dürenmatt…), le jardin botanique et Chaumont (superbe panorama sur les trois lacs), mais j’imagine que tu as manqué de temps… Comme tu le dis, Neuchâtel est un peu délaissé par les touristes, qui vont tous au bord du lac Léman, à Berne et dans les Alpes. Après, ce n’est pas forcément la Suisse que les gens se représentent (la ville a la réputation d’être la plus “française” du pays).

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire ! Je n’ai pas trop parlé des musées car ce n’est pas vraiment la thématique du blog qui est plus sur les paysages et activités outdoor, et le jardin botanique je n’ai clairement pas eu le temps de le faire 🙂 Mais je compte bien revenir peaufiner ma visite de la ville, pourquoi pas cet hiver? Sinon je suis assez surprise de cette réputation de la ville, je ne la trouve pas du tout française (comparée à Genève…), au contraire je trouve qu’elle réunit assez bien ce qu’on s’imagine de la Suisse, un petit village médiévale, un lac, les montagnes juste à côté, le chocolat suchard 🙂 En tout cas, moi j’ai bien aimé !

      1. Je suis d’accord pour le paysage… C’est juste qu’on n’y voit pas trop de cors des alpes, de chalets et de saint-bernards (ce que certains s’imaginent). C’est “typique”, “historique”, mais cette ville pourrait aussi très bien se trouver en France. D’ailleurs, on retrouve pas mal de bâtiments construits en pierre d’Hauterive en France voisine (Pontarlier, Besançon, etc.) Les plus beaux bâtiments de la ville datent d’une époque où Neuchâtel n’était pas suisse, mais indépendant (principauté) ou français. L”ambiance” et la “mentalité” (apéro sacré, pétanque, meilleure français du pays – selon Rousseau, chômage, gouvernement à gauche depuis 20 ans, présence d’un SMIC, droit de vote des étrangers…) dénotent avec le reste de la Suisse. En tout cas je te garantie qu’on a cette réputation et que les Suisses allemands s’y sentent pas mal dépaysés (déjà on mange plutôt à 20h, eux à 18h) 😉 Rousseau, Balzac, Apollinaire,Chateaubriand, Dumas ou encore Lamartine ont visité Neuchâtel Pour l’anecdote encore : la Guerre des religions a été lancée par l’affaire des placards imprimés à Neuchâtel. Rousseau est mort neuchâtelois et Marat est né à Boudry (juste à côté). Au temps des Lumières, les écrits interdits de publication en France étaient imprimés à Neuchâtel (contournement de la censure)… Selon Brissot (autre héros de votre révolution), Neuchâtel était jadis le lieu où l’on imprimait les ouvrages politiques et philosophiques les plus hardis. C’est de là que la lumière s’est répandue dans tout le monde”. Pas sûr que la France serait ce qu’elle est aujourd’hui sans nous 😉 (et inversement) ! En tout cas ton article est bien chouette… J’encourage tout le monde à venir visiter la région. Il y a de quoi faire. Pour dire qu’elle n’a que 33’000 habitants !

Commentaires