close

Une journée sur la route alpine du Grossglockner

7h – Pas de grass’ mat’ au programme du jour. Je profite du petit déjeuner typiquement autrichien, bien complet, pour prendre des forces car j’en aurais besoin. Aujourd’hui je m’aventure sur le Grossglocknerla plus belle route alpine d’Europe ! J’espère juste que le temps sera de la parti pour randonner sereinement.

8h30 – A cette période, fin mai je rappelle, je suis une des premières voitures à passer le péage (payant, 36€). Je pense qu’il en est autrement l’été… Armée de mon dépliant (en allemand!) avec tous les arrêts et points de vue possible, je croise les doigts pour que les 95ch de ma titine soient suffisant pour gravir tous les lacets de montagne qui m’attendent. On verra bien !

panorama grossglockner

Je dépasse les premiers virages dans la forêt et la vue se dégage progressivement. Les cimes des arbres laissent place aux sommets, tous de blanc vêtus. Le soleil brille, la neige scintille et moi, seule sur la route au milieu de ce panorama à 360°, je m’enivre de toute cette beauté.

Par endroits, la glace fond sous la chaleur déjà trop écrasante de ce début juin. L’eau ruisselle sur les parois abruptes et jaillit de la roche en cascades éparses.

grossglockner cascades

La route sinueuse se poursuit sur une quarantaine de kilomètres et à chaque coude mon cœur bat la chamade à la perspective d’un nouveau paysage. Comme une gamine qui espère que le manège sera sans fin, dans ma tête, je me crie à moi-même “Encore, encore ! “.

virages grossglockner
panorama grossglockner

Il est des moments dans une vie que l’on aimerait voir durer, celui-là en faisait clairement partie. A défaut de pouvoir arrêter le temps, je me suis arrêtée de nombreuses fois le long de la route pour tenter d’immortaliser ce tableau. Alors que les marmottes apeurées, se dépêchaient de rentrer dans leurs terriers, j’ai eu la joie de passer quelques minutes en compagnie d’un petit renard !

grossglockner route alpine
lacets grossglockner

10h30 – L’étape ultime de ce trajet se situe au niveau de l’éperon rocheux, le « Kaiser-Franz-Josefs-Höhe », nommé à la mémoire de la visite de l’empereur autrichien François Joseph Ier sur ce site. Une fois de plus, la nature nous offre ici un spectacle impressionnant. Le Grossglockner (3798), la plus haute montagne d’Autriche, surplombe le Pasterze, le plus grand glacier des Alpes orientales.

La vue du parking ne m’offrant pas la vision escomptée sur le glacier, j’entreprends de prendre de la hauteur le long d’un petit sentier aménagé. Tellement absorbée à contempler les détails du mur rocheux qui se dressait devant moi, que je ne voyais pas toutes les marmottes à mes pieds. Un vrai champ de marmottes ! Et pas peureuses pour un sous !

Moi je t’dis, des marmottes, du soleil et un superbe panorama, what else ?

panorama pasterze glacier
marmottes pasterze

Apparemment les bouquetins squattent aussi régulièrement les lieux, mais j’ai eu beau chercher, je n’en ai pas vu la moindre trace ce jour là.

De nombreuses balades et randonnées sont possibles autour du glacier. Comme je souhaitais redescendre dans la vallée en début d’après-midi j’ai opté pour le sentier du Gamsgrube, qui d’après les brochures devait m’emmener au pied du glacier en une petite heure. La première section du trajet se passe dans des tunnels (où il fait froid !) avec des explications très intéressantes sur la découverte du glacier et les mines de sels de la région. Malheureusement, je ne pourrais pas te dire à quoi ressemble la deuxième section à l’extérieur puisque de la glace bloquait l’accès vers le glacier ! Donc un petit conseil, renseigne toi à l’office du tourisme si tu y vas tôt dans la saison.

C’est peu dire que j’étais déçue. Je dirais même que j’étais frustrée de ne pas pouvoir profiter un peu plus de ce lieu, surtout quand j’ai vu des randonneurs accéder au pied des lacs… La randonnée et le point de vue là-bas avait l’air tellement sympa !

Petite explication si tu ne comprends pas ma réaction. Je suis quelqu’un d’hyper organisée. Je suis du genre à planifier mes voyages à la demi-journée près (voir au 1/4 d’heure dans certains cas…). Et ce jour-là, j’avais prévu de passer la matinée sur la route du Grossglockner pour ensuite rejoindre la grotte de glace d’Eisriesenwelt dans l’après-midi. La grande question qui se posait à ce moment là c’est si je pouvais me permettre de randonner l’après-midi et reporter la visite de la grotte au lendemain matin …

Je décide malgré tout de reprendre la route direction Heiligenblut, le dernier village de cette route mythique et j’aviserai en fonction du temps qu’il me restera.

De ce côté de la montagne, les versants enneigés laissent place aux verts pâturages. Et au milieu, comme s’il cherchait désespérément à rivaliser avec les sommets voisins, le clocher de l’église d’Heiligenblut se dresse fièrement. Une vrai carte postale.

grossglockner alpages
clocher Heilienblut

Un sandwich avalé et un petit tour à l’office de tourisme plus tard, mon choix est fait. Je remonte au glacier randonner. De nombreux sentiers au départ d’Heiligenblut sont aussi possibles mais mon cœur est resté là haut, probablement tranquillement niché au creux de la montagne. A moins qu’il ne soit en train de faire bronzette avec les marmottes. Peu importe je dois y retourner et tant pis pour les grottes de glace.

13h – J’ai jeté mon dévolu sur la randonnée du Pasterze Glacier d’une durée annoncée de 3h. D’habitude avec mon co-voyageur nous sommes plus rapides (c’est un peu notre petit challenge perso 😉 ) Mais là, seule, avec la tentation de m’arrêter tous les 10m pour prendre autant de photos que je le souhaite… je me dis que 3h c’est raisonnable et ça me laisse le temps qu’il faut pour atteindre mon logement à Warfen en soirée.

randonnée pasterze
pasterze randonnée autriche

Franchement, si ça, ça ne vaut pas toutes les grottes de glace du monde ?

Résultat: malgré de nombreuses pauses photos, j’ai bouclé le tour en 2h30 ! *applaudissements*. Et franchement cette petite entorse à mon planning en valait vraiment la peine. Cette journée à probablement été l’une des plus intenses et riche en émotion de ces derniers mois. Le fait que ce soit la toute première journée de mon tout premier roadtrip seule n’est sûrement pas étranger à ce ressenti. Mais même quelques mois plus tard, à y repenser cela me procure encore ces petits papillons dans le ventre.

Quoi qu’il en soit, en conclusion de cet article, la route alpine du Grossglockner est vraiment un incontournable si tu prévois des vacances en Autriche. Pense juste aux lunettes car attention aux fractures de la rétine 🙂

pasterze fleurs
Information pratiques
  • les infos sur la route, horaires, tarifs, conditions d’enneigement et les activités sont disponibles sur le site officiel du Grossglockner. (je te conseille la version anglaise bien plus détaillée que celle en français)
  • les activités à faire en Carinthie et dans le parc des Hohe Tauern sur le site de l’Autriche (en français!)
  • Plus d’infos sur les randonnées dans mon article dédié

Alors l’Autriche ça te tente? Tu as d’autres routes alpines à conseiller ? N’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires

Épingle-moi sur Pinterest !

Tags : Récits de voyageRoad-tripVoyage en solo

10 commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour toutes ces idées. Nous partons avec une amie pour un road trip en Autriche et nous allons passer quelques jours à Heiligenblut. Ta rando vers le Pasterze Glacier a l’air magnifique, d’où part-elle ?

    Bonne continuation 🙂

  2. C’est vraiment superbe !
    Et je comprends ton appréhension au combo voiture inconnue+conduite en pays étranger… Rien que l’une des 2 composantes a tendance à me mettre mal à l’aise un certain nombre de km…

  3. Magnifique ! On a fait l’Autriche cet été en van, on a adoré ! Et la grossglockner road, incroyable ! Merci pour ces jolies photos 🙂

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

338 Partages
Partagez7
Tweetez
Enregistrer331