Roadtrip en Autriche #3: Salzbourg et sa région

Jour 6 : Découverte de la région de Salzbourg


Le réveil est plutôt difficile ce matin là. Après la randonnée de la veille dans le parc national des Höhe Tauern, les courbatures commencent à se faire sentir et la fatigue aussi. Mais n’ayant pas suivi mon programme, je me lève pourtant de bonne heure afin de profiter de la première visite guidée de la grotte de glace d’Eisriesenwelt pour avoir le temps de visiter Salzbourg l’après-midi. Il faut que je te dise, c’est con, mais visiter une grotte de glace faisait partie de ma bucket list depuis quelques années. Une vraie, hein, pas un truc reconstitué pour les touristes. Alors, quand j’ai su qu’il en existait en Autriche, je n’ai pas tergiversé longtemps, j’ai sauté sur l’occasion !

La grotte de glace d’Eisriesenwelt

La route qui mène à la grotte vaut à elle seule le détour, même si tu ne souhaites pas la visiter. Une petite route de montagne avec plein de lacets comme j’aime ! Et pour couronner le tout, la vue est magnifique. Je commencerais presque à m’en lasser en fait. Naaaaan, j’déconne !

De là-haut, on surplombe le village de Werfen et son château posé sur la colline. Au fond les sommets enneigés des Höhe Tauern complètent le tableau.

werfen chateau

Une fois au niveau du parking l’aventure peut commencer. Tu commences par payer ton ticket (24€ quand même !) et tu rejoins plus où moins facilement les télécabines. Ca monte et tu commences à transpirer sous tes 20 couches anti-froid. Bah quoi ? On va voir une grotte de glace tout de même ! 20 minutes plus tard tu arrives finalement au niveau des télécabines où tu peux souffler quelques instants en attendant le prochain départ.

Puis, à l’intérieur de la cabine, coincés comme des sardines, tu te dis heureusement qu’en Autriche personne ne connaît Patrick Sébastien… Si tu as la chance d’être collé.e contre la vitre arrière, tu auras au choix, 3mn pour contempler le paysage et l’ascension vertigineuse ou tenter de sortir ton appareil photo rangé dans ton sac, coincé entre tes pieds et ceux de tes voisins. Si tu as le vertige, un conseil, ne regarde pas ! L’ascension est vraiment très vertigineuse, presque à pic le long de la paroi rocheuse.

Enfin arrivé.e, tu penses que ton supplice est terminé ? Héhé. Le plus difficile commence ici. Franchement, tu aurais dû voir la tête des touristes pas très bien équipés qui découvraient qu’il leur restaient encore environ 30 minutes de marche pour rejoindre l’entrée de la grotte une centaine de mètres plus haut ! Oui, bon ça va je me moque un peu, mais avoue que parfois le comportement des gens est très étrange …

eisriesenwelt grotte de glace

Oui, oui je fais bien référence à ce petit trou noir là-haut. Il y a certaines situations en voyage qui me feront toujours rire. Si tu n’es pas trop occupé.e à pester contre tes fessiers que tu aurais dû muscler avant de venir, tu pourras profiter du paysage et du panorama qui s’offre à toi. A flanc de montagne c’est vertigineusement beau.

grotte de glace eisriesenwelt

C’est probablement rouge comme une écrevisse et dégoulinant.e de sueur que tu atteindras l’entrée de la grotte. Même si c’est totalement contraire à tes principes, sur le coup tu te dis que quand même, ils auraient pu prévoir un stand de glace à l’arrivée! Franchement, quoi, on est quand même venu là pour ça, voir de la glace. En fonction de ton arrivée et du monde déjà présent, tu attendras plus ou moins longtemps pour visiter la grotte. Un conseil, profite en pour te changer et prendre des vêtements très chauds. A l’intérieur de la grotte il fait vraiment froid et on y reste un peu plus d’1h. Je n’avais pas de gants et je l’ai regretté.

Ca y est, c’est enfin ton tour. On te proposera peut-être une lampe à pétrole pour éclairer tes pas, si tu peux je te conseille de la prendre (ça réchauffe !).

Et c’est parti pour 1h de visite ! Les photos et vidéos sont interdites, en même temps c’est tellement sombre que ce serait impossible d’avoir un cliché correct à moins de prévoir le trépied et la pose longue. Et tu sais quoi, c’est très bien comme ça. On profite complètement de la magie des lieux.

La visite consiste en un aller-retour. Si tu avais déjà des courbatures suite à la montée pour rejoindre la grotte, sache que tu n’es pas au bout de tes efforts. Tu auras 700 marches à gravir à l’aller et 700 marches à redescendre au retour. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette grotte se mérite !

Plongé.e.s dans les entrailles de la terre, un monde merveilleux se dévoile au fur et à mesure que nos yeux s’habituent à l’obscurité. En silence, nous avançons en ligne, toujours plus haut, toujours plus loin dans les galeries creusées par les hommes.

grottes eisriesenwelt

Crédit photo: http://www.eisriesenwelt.at/

Seuls les bruits de nos pas perturbent la quiétude des lieux. Il fait sombre, il fait froid et les explications approximatives du guide en anglais glissent sur les parois gelées. Les visions s’enchaînent au rythme des mèches à pétrole allumées par le guide. Images éphémères d’une cascade de glace aux reflets teintés d’un bleu aussi pur que les yeux d’un nouveau né. Comme si la nature avait anticipé notre venue, un rideau de stalagmites la protège des visiteurs trop curieux.

eisriesenwelt cascade glace

eisriesenwelt stalactite glace

Crédit photo: http://www.eisriesenwelt.at/

Sculptées par des milliers d’années, des formes se dessinent et s’imaginent. Un loup ici, un ours là, à moins que ce ne soit la Tour Eiffel ? Pour le moment du moins, car chaque année la grotte se modifie légèrement afin d’offrir un nouveau visage et une nouvelle expérience, toujours différente de la précédente, aux visiteurs.

Après plus d’une heure de visite, nous retrouvons l’air libre, quelque peu ébloui.e.s par la luminosité de cette belle journée ensoleillée. Derrière la porte qui se referme, la nuit reprend sa place et le silence revient comme si le froid l’avait figé dans le glace. Jusqu’au prochain groupe.

Si comme moi en sortant de la grotte tu as l’impression de t’être transformé.e en glaçon, rassure-toi. Tu as encore 40mn de marche avant de rejoindre le parking. De quoi te réchauffer 🙂

Plus d’informations sur le site officiel de la grotte.

Salzbourg, la ville de Mozart

L’avantage d’avoir pu passer dans le premier groupe le matin, c’est qu’à 11h j”étais dehors et qu’avant 12h j’arrivais à Salzbourg. Ayant écouté les conseils de mes hôtes la veille, je me suis stationnée au P+R à l’entrée de la ville et j’ai rejoins le centre en bus. Très pratique, no stress pour le parking . En plus, j’ai eu de la chance, le parking étant en rénovation je n’ai pas eu besoin de le payer ! Tout bénéf’ !

Ce que je ne t’ai pas dis, c’est que ce jour là était prévu le pic de canicule. Alors autant le matin dans le grotte de glace je n’ai pas vraiment eu à m’en plaindre, autant l’après-midi en plein centre ville c’était une autre histoire.

Je suis descendue du bus au niveau du Pont Mozart, avec une seule obsession: trouver de l’ombre ! De là j’ai rapidement rejoins la place Mozart, en plein centre ville. Tu ne peux pas la rater, c’est celle où trône une grande statue de l’artiste. Si tu as besoin, l’office de tourisme se situe juste à côté. Je n’avais rien prévu de particulier à visiter, (chose assez rare pour être mentionnée !) alors j’en ai profiter pour flâner dans les ruelles et les places adjacentes. J’ai d’ailleurs appris par la suite que le centre-ville historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO !

salzbourg centre ville

J’ai beaucoup aimé ce centre-ville où des places débouchent sur d’autres places. Un peu façon place-inception. De la Mozartplatz, on rejoint la Residenzplatz avec sa jolie fontaine et sa vue sur le carillon puis la Domplatz, place de la cathédrale. J’en profite pour t’informer que le Glockenspiel, le carillon à 36 cloches, fonctionne toujours plusieurs fois par jour et que la cathédrale se visite librement. L’intérieur est très joli et vaut le détour. En plus, comme dans toutes les églises il y fait frais…

places salzbourg

cathédrale salzbourg

Dans le centre, ne manque pas le cadran solaire géant ni la Goldgasse, la petite ruelle typique des antiquaires avec leurs échoppes et leurs devantures d’un autre âge.

goldgasse salzbourg

Et ce n’est pas terminé. De la Domplatz, un petit passage permet de rejoindre la Kapitelplatz, la grande place avec son échiquier géant et la Sphère, une oeuvre artistique de Stephan Balkenhol.

C’est à partir de cette dernière que tu peux monter à la forteresse. Soit par le téléphérique, soit à pied dans des petites ruelles. Honnêtement j’avais tellement chaud que l’option téléphérique me tentait bien… mais… mon instinct me disait que j’allais rater de belles opportunités de photos sur les toits de la ville ! J’ai donc suivi mon instinct.

Je ne te cache pas que les derniers mètres sous la chaleur étouffante du début d’après-midi ont été plus qu’éprouvant, surtout que le point de vue n’était pas si génialissime que ça… (mais quelle idée aussi !) C’est donc avec un grand soulagement que je me suis attablée direct au café installé dans la forteresse. Un café glacé et cette fois-ci, une superbe vue sur la ville, y’a pas à dire on oublie rapidement qu’on ressemble à un gros glaçon en train de fondre !

salzbourg vue vieille ville

Certes, la vue depuis la forteresse est grandiose, mais l’intérieur vaut aussi le détour, tant pour son impressionnante architecture que pour les musées installés en ses murs. Pas moins de 3 musées y ont élus domicile: le musée de la forteresse, le Rainer Regiment ainsi que le musée des marionnettes ! De quoi occuper toute la famille un certain moment.

salzbourg forteresse

musée des marionnettes salzbourg

En milieu d’après-midi, il m’a bien fallu affronter la chaleur et quitter la forteresses pour rejoindre le Jardin Mirabell, un autre endroit bien ombragé !

N’ayant pas pris de plan avec moi, j’ai un peu tâtonné avant de trouver l’entrée des jardins. Et parfois, se ‘perdre’ peut avoir du bon car en longeant le quai Elisabeth j’ai eu une superbe vue sur la ville et la forteresse.

salzbourg quai elizabeth

J’ai finalement trouvé l’entrée nord des jardins, et j’ai eu quelle suprise ! La forteresse pile poil dans l’axe, si ça ce n’était pas fait exprès …

salzbourg jardin mirabells

Les jardins sont vraiment superbes. En plus d’une orangeraie et d’une roserais assez standards dans des jardins, ceux-ci ont la particularité d’avoir une allée de nains. Oui, oui, tu as bien lu. Le long d’une grande allée, des statues de nains sont alignées. Ce jardin est tellement insolite que, tout à ma contemplation des statues je n’ai pas pensé à prendre de photos.

C’est sur cette petite touche originale que j’ai quitté Salzbourg, direction la région des lacs.

Plus d’informations sur le site officiel de la ville de Salzbourg.

Si tu as aimé cet article où si tu as d’autres conseils pour découvrir cette région, n’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Roadtrip en Autriche #3: Salzbourg et sa région

  1. Cette grotte est trop belle, impressionnante ! Sérieux, les gens font la gueule seulement pour 30 min de marche ?! Cest dingue… vous aviez le droit de marcher sur la glace ?

    1. La grotte est vraiment magnifique mais j’ai été déçue de la visite. Nous aurions du avoir une visite en anglais, et finalement comme c’était la première visite et que nous n’étions pas assez dans le groupe d’anglais, le guide a fait 3/4 allemand et 1/4 anglais car il n’avait pas assez de vocabulaire pour traduire son texte en allemand ! et non le site étant hyper protégé nous n’avons pas marché sur la glace, tant mieux 🙂
      Pour les gens qui râlaient je te laisse imaginer la scène: un groupe d’asiatiques pas du tout bien équipés! et un groupe de personnes du moyen orient je présume, avec les femmes en burka (dont une enceinte jusqu’au cou) et les hommes en chemises longues … bref, c’est pourtant bien expliqué sur le site que ça grimpe et qu’il faut une bonne condition physique !

  2. Haaan ça ressemble à ça sous le soleil haha ! J’avais lu que Salzbourg était très pluvieuse. Nous avons eu de la chance, juste du gris mais le décor change totalement sous le soleil 🙂
    Très belle ville. Et très chouette la grotte ! J’ai fait celle à côté de Hallstatt, moins impressionnante

    Julie

    1. Oui j’ai eu de la chance, on super temps toute la semaine ! C’est intéressant ton point de vue sur la grotte é côté de Hallstatt car justement j’ai beaucoup hésité et je n’ai trouvé aucun comparatif entre toutes les grottes de glaces en Autriche.

Commentaires