Roadtrip en Autriche #5: La vallée de la Wachau, entre vignes et rivière

Jour 8 : Au fil du Danube …


En préparant mon roadtrip, il était initialement prévu que je passe ma dernière nuit à Vienne afin d’être proche de l’aéroport et de ne pas stresser pour prendre mon avion. J’avais donc prévu de rejoindre directement la capitale depuis la région de Dachstein visitée la veille.

Or, à quelques jours du départ, mon hôte airbnb a annulé sans raison ma réservation. J’ai cherché dans un premier temps à retrouver un logement à Vienne mais aucun n’était disponible à un prix raisonnable. C’est à ce moment que je me suis mise à regarder de plus près les activités et choses à voir dans la ville afin de mieux cibler ma zone de recherche.

Et c’est comme ça que j’ai réalisé que de toute façon, une matinée ne suffirait jamais, même en réduisant mes visites au strict minimum. Il m’aurait fallu faire des choix, et j’aurais forcément été déçue.

Partant de ce postulat, la raison l’a emporté et j’ai abandonné toute idée de visiter Vienne durant ce séjour. Sachant qu’il y a des vols direct depuis l’aéroport à côté de chez moi pour des prix très attractifs, le plus simple était de garder au chaud ce séjour, pour un week-end en amoureux pourquoi pas (si tu me lis …) !

Mais à la place je fais quoi, moi ?

Et bien je visite la vallée de la Wachau , tout simplement ! Cette région s’étendant de Melk à Krems, est classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour son patrimoine architectural et agricole. Si tu as lu mes précédents articles sur l’Autriche (ici et ) tu constateras que, malgré sa faible superficie, ce pays a de très nombreux sites classés à l’Unesco! (et sinon je t’invite à les lire 🙂 )

L’abbaye de Melk

La vallée de la Wachau ne s’étend ‘que’ sur une trentaine de kilomètres mais vu le nombres de pauses photos que je présage, je préfère me lever aux aurores. Pas vraiment envie de rater mon avion, vois-tu.

La première étape de cette route panoramique commence à Melk. Ce petit village est réputé pour son abbaye bénédictine d’architecture baroque, toujours occupée par des moines.

En arrivant, sur la route on ne peut la manquer. Elle surplombe fièrement le Danube quelques mètres plus bas.

melk abbaye danube

L’immense coupole domine le centre historique et, telle l’étoile polaire, me guide jusqu’à l’entrée du bâtiment. Je suis vraiment bluffée par les travaux de restauration et d’entretien de l’abbaye. Elle parait comme neuve !

vieille ville melk

coupole melk

abbaye melk benedictins

La visite suit un ordre précis et nous commençons tous par le musée. Celui-ci est très intéressant et les quelques animations informatiques le rende ludique et accessible à tous. Très bon point !

Vient ensuite la découverte des principaux point d’attraction de l’Abbaye, la salle de marbre et la librairie. Comme il est interdit de prendre des photos dans l’ensemble du bâtiment, je ne peux te montrer la beauté de ces deux salles, mais je t’encourage vivement à visiter ce site si tu es dans le coin !

Le groupe étant resté en retrait pour écouter les explications de leur guide, j’ai profité de l’aubaine pour pénétrer dans ces pièces en premier. En poussant la lourde porte, je ne savais pas à quoi m’attendre… la comparaison n’est peut être pas des plus adaptées mais j’ai tout de suite pensé au bureau de Dumbledore, le directeur de Poudlard (si tu ne connais pas, je ne peux rien pour toi).

J’ai pu savourer tranquillement les quelques minutes passées seule dans cette pièce, avant de ressortir direction les jardins.

Là encore, le site est très bien entretenu. J’ai vraiment apprécié me promener tranquillement de bon matin, sans affluence des touristes, dans les allées de plantes en tout genre.

jardins abbaye melk

abbaye melk jardins

Au coeur des vignobles

Je poursuis ma route en direction de Dürnstein, l’étape finale de ma matinée. La petite route longe le Danube et traverse de nombreux villages pittoresques. Une voie dédiée aux vélo longe la route principale. Je pense que cela doit être très agréable de profiter de la région de cette manière. De ce que j’ai constaté en quelques jours, c’est qu’il y a énormément d’infrastructures pour le cyclo-tourisme en Autriche ! 

Et si tu n’as pas de voiture, ni de vélo, de nombreuses excursions sont possibles à partir de Vienne ou en bateau à Melk et Krems pour découvrir la wachau.

A l’approche de Donau, un château se dévoile entre les arbres et semble plonger tout droit dans le Danube.

donau wachau

Je réalise que dans quelques heures je serais dans l’avion alors, comme pour retarder le temps, je m’arrête plus que de raison pour m’imprégner des dernières images de ce beau pays. Je ne saurais dire si c’est la fatigue accumulée des quelques jours mais, l’émotion me submerge et coule sur mes joues. Au même moment, à la sortie d’un village, les vignobles annoncés m’enveloppent de tous les côtés de la route. J’ai l’impression que le paysage entier veut me faire un gros câlin avant mon départ.

wachau vignes

Le château de Dürnstein

Quelques kilomètres plus loin, je bifurque sur l’autre rive afin de découvrir le petit village de Dürnstein. Il est 11h quand j’arrive et je dois être partie à 12h30 au maximum pour arriver à l’aéroport à temps. Je n’ai pas vraiment de temps à perdre! Je me dirige donc directement vers l’objet de toute mon attention: le château. Enfin, plutôt ses ruines pour être exacte. “Equipée” de ma petite robe et de mes sandales, j’entreprends l’ascension du petit sentier qui mène au point de vue. Aparté: il est bien précisé au début du sentier qu’il faut de bonnes chaussures de marche car le chemin est fait de pierres et de graviers… j’ai pris le risque connaissant mes chaussures, mes capacités et la durée estimée de l’ascension, 30 minutes.

Je croise plusieurs personnes qui doivent se demander qui est cette folle qui court presque sur le sentier alors qu’il fait hyper chaud ! C’est  moiiiiiii 🙂

J’atteins enfin les ruines après 15 minutes d’effort.

panorama durnstein

Sous mes yeux contemplatifs, le Danube serpente entre les monts, arrose les vignobles et achemine les touristes vers de nouveaux horizons. La vue est magnifique et je n’ose imaginer la beauté du lieu en automne, quand les vignes flamboient sous la douce luminosité de l’été indien.

durnstein wachau

durnstein eglise bleue

L’alarme de mon réveil m’extirpe doucement de ma rêverie et me rappelle qu’il est l’heure, déjà, de rentrer.

Sur la route vers l’aéroport, je me remémore la semaine passée. Que de paysages différents, tout autant plus beaux les uns que les autres ! Que de ponts suspendus, pour mon plus grand bonheur ! Que de belles randonnées réalisées au coeur des Alpes autrichiennes ! Que de richesses culturelles et artistiques, aux quatre coins du pays !

Oui, moi qui ne connaissais l’Autriche que de nom, j’ai été très agréablement surprise de découvrir un pays aux multiples facettes. Je suis finalement presque contente de n’avoir pas pu visiter Vienne, cela me donne une bonne raison d’y retourner !

Plus d’infos:

Tu connais la vallée de la Wachau? Tu as envie d’y aller? N’hésite pas à m’en faire part en commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Roadtrip en Autriche #5: La vallée de la Wachau, entre vignes et rivière

  1. Wouah, ça a l’air superbe comme coin !!! Ces châteaux ont l’air magnifiques, tes photos et ton récit sont très agréables à lire ! Je ne suuis encore jamais allée en Autriche, mais j’avoue que c’est plus que tentant <3 !!! Bisous

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 je confirme que ce n’est pas juste en photo, mais qu’en réalité c’est même encore plus beau ! si tu as l’occasion d’y aller tu ne seras pas déçue

Commentaires