close

Idées d’activités à faire, des calanches de Piana à la réserve de Scandola

Après notre magnifique trek sur le sentier du GR20, je pensais avoir vu les plus beaux paysages Corse et que rien ne pourrait m’émerveiller autant. J’avais faux ! La région du littoral englobant le golfe de Porto, les calanches di Piana et la réserve de Scandola s’est chargée de bien me montrer que non, y’a pas que le GR20 en Corse !

Cette zone, située sur le littoral ouest de la Corse à une centaine de kilomètres au nord d’Ajaccio, est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. En général cette liste est un très bon indicateur pour te dire quand un site est remarquable et exceptionnel. Et comme à chaque fois que l’on découvre l’un de ces sites en vrai, on ne peut que confirmer que les gens qui établissent cette liste ont vachement bon goût quand même ! Voici d’ailleurs comment l’UNESCO décrit cette magnifique région :

La réserve, qui fait partie du parc naturel régional de Corse, occupe la presqu”île de la Scandola, impressionnant massif de porphyre aux formes tourmentées. Sa végétation est un remarquable exemple de maquis. On y trouve des goélands, des cormorans et des aigles de mer. Les eaux transparentes, aux îlots et aux grottes inaccessibles, abritent une riche vie marine.

Après ça, on n’a qu’une envie c’est d’aller découvrir ce petit bijou de nos yeux !

Et c’est là que ça devient plus compliqué … en effet, du fait de la géologie du terrain et des mesures de protection de la réserve en vigueur, on ne peut s’approcher de ces différents sites comme l’on souhaiterait, certains n’étant accessible que par voie maritime ou à pied. Je te propose donc un petit aperçu des différentes options possibles pour que tu puisses à ton tour découvrir cette superbe région Corse.

Les calanches de Piana


Les calanches de Piana, c’est avant tout un petit chaînon montagneux en bord de littoral dont les éperons rocheux qui plongent à pic dans la mer se teintent du rouge au ocre vif selon la luminosité du soleil.

Dis comme ça, ça invite pas mal à aller les voir de plus près, tu ne trouves pas ?

  • La route panoramique entre Piana et Porto

Levés aux aurores pour profiter de la luminosité matinale sur les calanches, la féerie commence sitôt passé le village de Piana. La route déjà étroite, se rétrécie encore plus à l’approche des calanches. Enfin, on les voit. Droits et fiers, les énormes pitons rocheux se dressent de part et d’autre de la route. Illuminés par le soleil levant, leurs extrémités sommitales rougeoient telle la braise prête à s’enflammer. Priant en mon fort intérieur que l’auto-combustion ne se déclenche pas à cet instant précis, je reste subjuguée par ces formes qui détonnent dans le paysage.

Corse-piana-capo-dortu
calanches piana
calanques de piana

Nous profitons des quelques places de parking aménagées au bord de la route, parfois creusées à même la roche, pour sortir de la voiture et s’approcher du bas-côté. Malheureusement, il y avait beaucoup de buisson fournis par endroit, rendant la visibilité difficile. A force de persuasion, j’ai fini par dénicher une fenêtre dans le feuillage, m’offrant une jolie vue panoramique sur les calanches de Piana, le golfe de Porto et la réserve de Scandola dans le fond. 

Corse-piana-capo-dortu-6

Fin juin nous sommes assez chanceux, il n’y a pas encore foule et nous pouvons contempler cet incroyable paysage sans être dérangés. 

Si tu as 45mn devant toi et que tu ne souhaites pas faire un effort colossal pour découvrir les calanches sous un autre aspect, alors tu peux te balader jusqu’au site dit du Château Fort. Le départ de cette promenade se fait au niveau du parking de la Tête de Chien. Cette courte randonnée d’un peu moins de 2km aller-retour et sans difficulté aucune te permettra de découvrir une vue incroyable sur le village de Piana d’un côté, et sur le golfe de Porto et la réserve de Scandola de l’autre.

Et le château fort dans tout ça ? Désolée de te décevoir, mais il s’agit du nom donné au gros rocher situé au niveau du belvédère…

  • Surplomber les calanches depuis le sentier des muletiers et le Capo d’Ortu  

Bien que la vue depuis la route soit déjà spectaculaire, je me doutais que le panorama depuis les sommets les plus proches devait être encore plus époustouflant. Je dois t’avouer qu’il m’a été assez difficile de trouver des informations sur les randonnées possibles en Corse sur internet, j’avais donc prévu des randonnées en me basant sur les cartes IGN sans trop savoir à quoi ressemblerait ces sentiers sur place. En Corse, on a vite fait de se perdre sur les dalles où le balisage est plus ou moins visible.

Mais pour Piana j’étais assez contente d’avoir trouvé une randonnée qui s’avérait prometteuse, celle montant jusqu’au Capo d’Ortu. Une belle balade de 5h, pour environ 1000m de dénivelé et en grande partie au soleil sans ombre. Mais si tu ne penses pas avoir la condition physique pour la réaliser en entier, rassure-toi, tu peux aussi ne faire que la première partie de la boucle aussi appelée “le sentier des muletiers”. Je ne te cache pas que la vue est moins impressionnante qu’au sommet, mais tout de même, elle est bien plus sympa que celle depuis la route ! Cette balade de 3,5 km pour environ 250m de dénivelé (soit environ 1h de marche) te permettra de t’immerger au milieu de formes rocheuses toutes plus originales les unes que les autres, laissant libre cours à ton imagination pour y deviner des animaux ou des objets. Tu pourras aussi y voir des tafonis, ces creux arrondies de plusieurs décimètres à plusieurs mètres de diamètre formés dans la roche.

Sentier des muletiers

Si tu choisis de poursuivre jusqu’au Capo d’Ortu, au moment de passer la Bocca di Piazza (et pas de Pizza !) tu auras le choix entre deux chemins. L’un difficile à droite avec quelques passages aériens qui passe par la Foce d’Orto et l’autre à gauche, exigeant mais moins compliqué que le précédent. On avait prévu de passer par celui à droite, mais sur notre lancée on s’est planté on a pris celui de gauche. Vu la chaleur qu’il faisait déjà à 10h du matin (et en pleine canicule 2019) disons que ça ne nous a finalement pas trop perturbé d’avoir manqué l’autre chemin, surtout que la vue au sommet est la même !

Capo d ortu

Et quelle vue ! Tout en haut on embrassait un panorama de dingue sur le golfe de Porto et la réserve de Scandola en arrière plan ainsi que sur toute la chaîne montagneuse Corse de l’autre côté. Après une bonne pause bien méritée nous sommes descendu de notre promontoire et nous avons rejoint le parking par un sentier différent de celui pris à l’aller afin de faire durer le plaisir au milieu des calanches et des formations rocheuses.

capo ortu
Corse-piana-capo dortu
reserve scandola
Corse - capo ortu

La dernière option pour découvrir les calanches de Piana, et de loin la meilleure selon moi, c’est bien sûr l’excursion en bateau. Je t’en parle en détail dans la suite de l’article. 

Informations pratiques

Accès : les calanches de Piana se situent entre les villages de Piana et Porto, à environ 1h30 d’Ajaccio au sud ou 2h depuis Calvi au nord. Plusieurs parkings sont aménagés sur le bord de la route mais en été ils sont rapidement complets. D’autre part, compte tenu de l’impossibilité à faire demi-tour sur la route il est conseillé de se stationner un peu en retrait au parking du stade municipal de Piana et de marcher quelques mètres ensuite. Si tu compte emprunter le sentier des muletiers ou continuer, tu peux aussi commencer la boucle depuis le parking du stade.

Tarif : l’accès est gratuit

Durée : le temps de prendre des photos si tu ne souhaites pas en profiter pour randonner. De 5 à 6h pour faire la randonnée au Capo d’Ortu.

Trace et parcours : sentier des muletiers et Capo d’Ortu. Tu trouveras aussi d’autres idées de randonnée sur le site wikiloc.

Le golfe de Porto


La principale activité à faire dans le golfe de Porto, c’est tout d’abord de visiter le petit village de Porto Ota et sa tour génoise classée dans les monuments historique qui offre une superbe vue sur le golfe depuis sa terrasse. Cette tour carrée, l’une des 4 en Corse, érigée en 1552 et restaurée en 1992 est l’un des derniers vestiges des six siècles (!!!) de domination génoise, celle-ci ayant commencée en 1299. Il semblerait que le meilleure moment de la journée pour y monter soit en fin de soirée, lors du coucher de soleil …

Golfe de porto

Ensuite, il est possible de profiter des nombreuses plages et criques accessibles soit en voiture soit à pied, tout le long du littoral. La plage de Porto Ota est très grande mais n’est pas forcément la plus agréable, d’une part car c’est une plage de galets mais aussi à cause du ballet incessant des bateaux touristiques en haute saison… Cette plage à néanmoins l’avantage de profiter d’un autre point de vue sur la tour de Porto. A la place je te conseille la petite plage de Castagna un peu à l’écart. Pas de sable, ni de galets, mais de gros rochers où poser ta serviette et une magnifique eau translucide dans un décor paradisiaque.

Et si bronzer c’est pas ton truc, alors tu peux aussi prendre de la hauteur au Capu San Petru. Un sentier de randonnée relativement exigeant permet de rejoindre ce sommet en 6km et quasi 1000m de dénivelé. Je n’ai pas eu l’occasion de le faire mais il parait que la vue est sublime ! 

Informations pratiques

Accès : Porto se situe à environ 1h40 d’Ajaccio au sud ou 1h45 depuis Calvi au nord. Le parking se situe près de la plage mais peut être vite rempli l’été.

Tarif : l’accès à la tour de Porto est gratuit, mais l’entrée coûte 2,50€. A ce prix tu aura accès à une exposition sur l’histoire Corse et au musée de la Bruyère ainsi qu’à la terrasse de la tour.

Durée : environ 1h30 si tu prends le temps de monter à la tour et de visiter le musée. 

Trace et parcours : Capu San Petru. Tu trouveras aussi d’autres idées de randonnée sur le site wikiloc.

La réserve de Scandola et le port de Girolata


La réserve de Scandola a été l’un des premiers site de France protégé sur ses deux aspects, terrestre et maritime.  Ce site n’est autre que la partie émergée d’un vaste ensemble de volcans qui s’est partiellement affaissé en mer. Tu ne seras donc pas surpris.e d’y voir de nombreux vestiges de l’activité volcanique, notamment toutes les roches géologiques propres aux volcans ainsi que des formations rocheuses étonnantes, trace des éruptions anciennes. 

reserve scandola

Mais pour y accéder, c’est là que le bât blesse. Impossible d’y aller en voiture car toute la réserve est protégée. Il ne te reste donc que deux options, à pied jusqu’au village de Girolata par le sentier du facteur et le Mare e Monti ou en bateau pour longer les falaises et les cavités depuis la mer. 

girolata

Je n’ai pas eu l’occasion de parcourir le sentier du facteur puisque j’ai choisi la deuxième option pour découvrir ce petit village. Mais sache qu’il est aussi possible de faire la randonnée à l’aller et de rentrer en bateau. Une bonne alternative à mon avis.

Dans tous les cas, quelle que soit l’option que tu choisisses, Girolata est vraiment un magnifique village à découvrir en Corse avec de splendides belvédères sur la réserve de Scandola. Je t’en parle plus dans la suite de l’article.

Enfin, une autre possibilité pour découvrir la réserve de Scandola c’est tout simplement d’y plonger ! Même si le cœur de la réserve maritime est interdit à la plongée, il est possible de plonger sur le bord du littoral et rien que là, ça promet d’être sympa. Je n’ai pas eu l’occasion de tester mais je te conseille de faire un tour sur ce site si tu souhaites plus d’informations. 

Informations pratiques

Accès en bateau: si tu souhaites juste visiter Girolata sans l’inclure dans une excursion complète de la réserve de Scandola, alors le plus rapide c’est de prendre une navette depuis le débarcadère de Vignola, accessible depuis le col de la Croix. 

Si tu préfères inclure la visite de Girolata dans un excursion complète, tu trouveras tous les détails plus loin dans l’article.

Accès à pied : si tu as le temps, c’est sûrement la belle façon de découvrir le village. Plusieurs options s’offrent à toi quant au sentier à suivre : le sentier du facteur, l’accès principal et le plus direct pour rejoindre Girolata, la variante par le Mare e Monti, la boucle qui combine les deux options ! Ce sentier peu ombragé est déconseillé lors des fortes chaleurs. En été il n’est pas recommandé de le commencer après 9-10h du matin afin d’éviter les grosses chaleurs de l’après-midi. Bien penser à toujours avoir beaucoup d’eau avec soi et un bon chapeau.

  • Durée : il faut compter environ 1h30 à l’aller (plus facile car en descente) et 2h au retour
  • Trace et parcours : Girolata en boucle par le sentier du facteur et Mare e Monti. Tu trouveras aussi d’autres idées de randonnée sur le site wikiloc

Site internet du port de Girolata : tu trouveras d’autres informations sur le village sur ce site internet.

Excursion en bateau de la réserve de Scandola aux calanches de Piana


Avant de venir en Corse, on m’avait donné plein de conseils sur les endroits à découvrir, mais celui qui revenait le plus souvent c’était de faire une excursion en bateau au large des calanches de Piana jusqu’à la réserve de Scandola. Et après coup, je confirme que c’est le meilleur conseil que l’on ait pu me donner !

Lors de la réservation, j’avais le choix entre la petite boucle, juste au large des calanques de Piana, et la grande qui incluait tous les sites depuis la réserve de Scandola, la visite du village de Girolata, le golfe de Porto et bien sûr les calanques de Piana avec une petite pause baignade entre tout ça. Tu comprends bien que l’idée de piquer une tête dans les eaux cristallines des calanques de Piana a fini par me convaincre pour la grande boucle !

A 8h du matin, nous attendions de pied ferme au port de Cargèse, tout excités à l’idée de commencer nos vacances par cette excursion! Il faut dire qu’ayant réservée 6 mois plus tôt à l’occasion de Noël, j’espérais que ce cadeau soit à la hauteur de mes attentes. Plusieurs bateaux mouillaient dans le port et nous commencions juste les paris sur lequel serait le notre que le capitaine de la matinée nous invitait à embarquer. Ce serait donc un navire de 12 places maximum. Nous étions 10, c’était parfait pour ne pas se marcher dessus ! 

Avant de partir le pilote nous informe sur le déroulé de la matinée. Il allait mettre plein gaz au large vers la réserve de Scandola, puis nous redescendrions tranquillement jusqu’à Cargèse tout en longeant les falaises et en visitant quelques grottes au passage. Une petite halte d’une heure à Girolata avant de terminer par une pause baignade dans une crique paradisiaque et rentrer pour 11h30. 

village cargese

Nous quittons donc le port de Cargèse sous les regards bienveillants des deux églises du village. Rapidement, les silhouettes des plus hauts sommets de l’ile se détachent sur le ciel sans nuage. Le soleil nous fait face et je comprends ainsi tout l’intérêt de réaliser le circuit depuis le nord, cela afin d’éviter les contre-jour. 

Corse-golfe-porto
reserve scandola
reserve scandola

Le bateau dépasse la Punta Palazzu au nord de la réserve de Scandola avant de réduire l’allure et de s’approcher tout doucement des falaises ensoleillées. Les choses sérieuses commencent enfin ! Nous longeons tranquillement le littoral escarpé, nous laissant suffisamment de temps pour dégainer de la photo à tout va. Je suis à court de qualificatifs pour te dire à quel point c’est superbe. Je suis d’ors et déjà ravie. Le pilote décide alors d’entrer dans l’une des nombreuses grottes de granite rouge jalonnant les falaises. C’est splendide ! Je n’ai pas assez de vocabulaire et de connaissance dans le domaine de la géologie volcanique pour t’expliquer les formes que l’on voit mis à part les orgues basaltiques présentes à de multiples reprises. Ce sont ces rochers taillés sous forme de petits bâtons dont j’avais découvert l’existence en Islande, pays connu pour son activité volcanique. 

reserve scandola
Corse-golfe-porto
reserve scandola

Après avoir dépassés l’île de Cargalo surmontée de sa tour génoise, les falaises révèlent des formes et des couleurs que je n’aurais jamais imaginé. Notre pilote nous explique alors que géologiquement, cette partie du littoral Corse prend ses origines dans le même massif que celui de l’Estérel dans le Var. D’où la très forte ressemblance entre ces deux sites. En effet, il y a plus de 30 000 ans, la Corse et la Sardaigne qui ne formaient qu’un seul bloc étaient toutes deux rattachées au continent par leur face ouest, de Perpignan à Nice, pour te donner une grossière idée. Une forte activité volcanique est à l’origine de la séparation de la Corse avec le massif de l’Estérel et de la Sardaigne avec le massif des Maures. Elles dériveront ensuite dans la mer selon une rotation anti-horaire pour donner les deux superbes îles que nous connaissons aujourd’hui. 

Ici, le travail des volcans et de la nature offre des paysages vierges et sauvages composés de roches rouges et ocres finement dentelées par les embruns et le vent et de petites plages paradisiaques, complètement inaccessibles pour le commun des mortels sauf pour les plaisanciers en bateau. De temps à autre, au milieu de la roche s’autres couleurs se dévoilent tel le vert ou le noir, révélatrices de l’origine volcanique.

Corse-golfe-porto
Corse-golfe-porto
Corse-golfe-porto

Puis au détour d’un pointe, le fortin de Girolata nous fait face, annonciateur d’une arrivée imminente dans le village. Nous n’avons qu’une heure montre en main pour faire le tour de ce hameau alors nous ne perdons pas de temps, direction le belvédère du chemin de Croix situé sur les hauteurs. Ca pique un peu dans les jambes vu la vitesse à laquelle je monte, mais ça vaut le coup ! Au retour vers le port on en profite pour se perdre dans les culs de sac au bout de chaque ruelle et découvrir à chaque fois un nouveau point de vue soit sur les montagnes, soit sur le port, ou même sur les charmantes villas en pierre qui surplombe la mer. Malgré les aiguilles qui tournent bien trop rapidement, je me prends à photographier les détails pour garder en mémoire le charme de ce village, ces émotions et ces sensations qui ne peuvent se retranscrire par les mots.

Girolata
Girolata
Girolata
Girolata
Girolata

Nous reprenons finalement la mer, direction notre dernier arrêt dans les calanches de Piana. Les formes volcaniques plutôt arrondies dans la réserve de Scandola font maintenant place à des arrêtes vertigineuse, pointes dressées vers le ciel. Le contraste entre la couleur orangée de la roche et l’eau turquoise cristalline est saisissante. Je reste sans voix devant ce paysage parfait comme seule la nature sait faire. C’est pure, c’est beau. 

calanques piana

Avant de rejoindre notre lieu de baignade, le bateau s’engouffre de nouveau dans une grotte. Le spectacle est saisissant de toute part. Je n’ai jamais rien vu de tel, c’est incroyable ! Plutôt que de blablater, je te laisse en juger.

grotte Piana
grotte Piana

Nous terminons cette magnifique excursion dans une petite crique paradisiaque, seuls, sans avoir à partager ce site avec d’autres touristes en bateau. Le pied ! Le fond de l’eau est visible depuis le bateau, et ce ne sont pas les petites méduses qui nous empêchent de sauter depuis le ponton. Cette petite halte rafraîchissante est bien appréciée avant de rentrer.

corse-piana-calanches
golfe de porto
corse-piana
Informations pratiques

Agence : Pour réaliser cette excursion je suis passée par U Filanciu principalement pour le nombre restreint de personnes à bord des bateaux et puis parce que cette entreprise familial se situe à Cargèse, là où nous logions. Compte tenu de l’expérience très réussi, je ne peux que te conseiller de les contacter si tu souhaites réaliser à ton tour une excursion maritime.

Tarif : à partir de 38€ par personne pour la petit tour dans les calanques, à 60€ pour le grand tour d’une demi-journée et 100€ pour la sortie à la journée. 

Durée : compte 1h45 le petit tour, 3h30 le grand tour à la demi journée et 6h le grand tout à la journée.  

Site web : plus d’informations sur le site internet de U Filanciu.

J’espère que cet article t’aura donné envie de découvrir la superbe région du golfe de Porto ou t’aura apporté les réponses à tes questions ! En tout cas, moi j’y retournerai bien 🙂 

Épingle-moi sur Pinterest

Tags : CorseSites classés à l'UNESCO

3 commentaires

  1. Waw!!!!!! Fan de rando et de voyage, ces conseils sont top pour préparer notre futur voyage et en lisant cet article, je pense qu’on ira faire un tour dans les Calanches de Piana, les photos sont juste magnifiques!!!! je trouve votre blog vraiment génial et plein d’infos utiles sur cette destination.
    Merci pour le partage.
    La Rando – http://www.larando.org

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.