close

Rottnest Island : du vélo, des quokkas et des criques paradisiaques

Imagine une île sauvage, regorgeant de petites criques plus ou moins cachées, dont les plages de sable blanc bordent des eaux cristallines. Imagine qu’en plus, cette île soit interdite aux véhicules motorisés et qu’elle soit le repère d’une adorable espèce de petits marsupiaux …

Ça fait rêver n’est-ce pas ?

Eh bien, sache que ce petit paradis existe, il s’agit de Rottnest Island, une île située au large de Perth.

Pour tout te dire, cette île est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles je tenais à visiter la côte ouest de l’Australie. Enfin, plutôt que l’île, c’est surtout ses petits habitants que je tenais à rencontrer !

Les animaux dont je te parle sont les quokkas. D’adorables boules de poil, hautes comme trois pommes, à mi-chemin entre la marmotte et le chinchilla.

La particularité de Rottnest, c’est qu’il s’agit du seul endroit au monde où l’on peut rencontrer les quokkas dans leur milieu naturel. Sans aucun prédateur sur place, ces derniers y vivent en toute liberté et y coulent des jours heureux pour le plus grand plaisir des touristes.

Dernier avantage non négligeable, bien qu’interdite aux voitures, il est facilement possible de faire le tour de l’île en une journée grâce aux nombreux sentiers de vélo.

Sachant cela, comment résister ?

En moins de temps qu’il n’en fallait pour me le dire, nos tickets pour le ferry et nos vélos étaient réservés avant même de mettre le pied en Australie.

australie-ouest-rottnest-01

Une journée (presque parfaite) à Rottnest


Le jour J, nous récupérons les tickets ainsi qu’une carte des principaux points d’intérêt de l’île au port de Fremantle situé juste au sud de Perth. Puis nous embarquons à la première heure afin de profiter de cette belle journée ensoleillée.

Sur le ponton du bateau, accoudée au bastingage, je scrute l’horizon à la recherche de l’île. Il fait chaud mais pas trop, il fait beau, et une petite brise me caresse le visage. J’apprécie ces températures plus clémentes comparé aux 45°C subits plus tôt dans la semaine.

Les premiers contours de Rottnest se dessinent au milieu des embruns, et rapidement les reliefs se précisent de plus en plus nettement.  Les eaux cristallines bordant le rivage se devinent déjà. Je suis surexcitée !

Sans attendre, dès notre arrivée, nous enfourchons nos vélos direction le sud, la partie la plus sauvage de l’île afin de nous réserver les plus belles plages pour l’après-midi 🙂

En contemplant le paysage sur le chemin, je me surprends à trouver une vague ressemblance avec notre belle Bretagne. Tu ne trouves pas ?

australie-ouest-rottnest-10

Malgré le nombre de personnes dans le ferry, je suis surprise de constater que nous sommes quasiment seuls sur la route… avant de me faire dépasser par un bus ! Whaaaat ?

On me souffle dans l’oreillette que les voitures pour les particuliers sont interdites, mais qu’un réseau de bus est organisé afin de desservir les principaux sites et de ne pas laisser en reste les personnes ne pouvant ou ne voulant pas faire de vélo. Je te rassure, nous n’avons croisés que 2 ou 3 bus dans notre journée, pas de quoi être réellement dérangés par le bruit ni par les touristes.

L’île étant vraiment très peu habitée, les paysages sont tout de suite très sauvages. Par contre, aucun signe de quokkas… moi qui pensais que ce serait simple comme bonjour de les apercevoir, m’aurait-on menti ?

Bon, soit, on a dû faire seulement 2km sur les 11km de long de l’île. Restons patients…

  • Les sites de snorkeling

Nous longeons la côte sud et ses reliefs escarpés pour atteindre la pointe sud, Little Salmon Bay, LE site de snorkeling par excellence. Enfin, d’après les papiers car malgré la plage paradisiaque et l’eau cristalline, vu le vent et la houle ce jour-là nous ne nous y sommes pas aventurés.

J’avoue que j’étais hyper déçue. Moi qui pensais profiter à fond des magnifiques plages et récifs de la côte ouest pour nager, le vent et la houle nous auront forcés à revoir nos plans. Je ne sais pas si c’est habituel à cette saison, mais définitivement, décembre n’est pas la meilleure saison pour profiter de tout ce que peut offrir la côte ouest.

australie-ouest-rottnest-03

Résignée, je reprends la route, en direction du phare, point culminant de l’île.

Alors que je suis perdue dans mes pensées à ressasser notre manque de bol pour la plongée et le snorkeling, soudainement 2 petites boules traversent la route en sautillant !

HOP HOP HOP ! Tout le monde s’arrête !

Sur le bas-côté, à l’ombre d’un arbuste, une maman quokka et son petit nous regardent mi-curieux, mi-inquiets. Sur l’échelle de la mignonnitude absolue, incontestablement, les quokkas battent tous les records. Même mon lapin s’est fait détrôné, pour te dire.

australie-ouest-rottnest-quokkas

Ils étaient tellement adorables tous les deux à nous regarder avec leur grand sourire, je n’avais qu’une envie, les prendre dans mes bras. Mais impossible.

S’agissant d’un sanctuaire, les règles sur l’île sont assez strictes. Il est interdit de nourrir et de caresser les quokkas afin de ne pas les ‘domestiquer’ et de les rendre dépendant des humains, au risque de te prendre une amende de 150$ AUD. Je t’avoue que malgré nos principes en accord avec cette réglementation, notre volonté aura été mise à rude épreuve pendant toute cette journée tellement les quokkas sont craquants et joueurs.

Quelques milliers de photos plus tard, nous nous motivons à repartir en espérant en voir d’autres sur notre chemin. Nous prières furent exaucées, et pas qu’une fois. Je ne compte pas le nombre de quokkas que nous avons rencontrés au cours de cette journée !

  • Le phare

Situé sur une petite colline, le joli phare blanc est visible depuis presque n’importe quel endroit sur l’île. La route est un cul-de-sac, ce qui est bien dommage car à part prendre une photo, y’a rien à faire ici. Tant pis, demi-tour tout le monde !

australie-ouest-rottnest-15
  • Cathedral Rocks

Nous continuons vers la pointe ouest où nous attendent d’autres surprises. Point de quokkas cette fois, mais des otaries jouant dans les vagues. Le spectacle est très amusant même si le belvédère est un peu loin, le prix à payer pour la tranquillité des animaux.

Dans ce coin, le plus reculé et le plus sauvage de l’île, les jolies plages de sable ont laissé place aux rochers sur lesquels les vagues, poussées par le large, viennent se fracasser.

australie-ouest-rottnest-12

En remontant vers le nord, alors que nous cherchons un petit coin ombragé pour nous poser et manger, nous tombons sur une table de pique-nique. Seule. Étonnant, vu l’heure, que personne ne s’y soit déjà attablé. On ne cherche pas à comprendre, après tout on a peut-être juste eu un peu de chance.

Je commence à sortir tranquillement mes affaires quand tout d’un coup je vois un gros truc noir dégeu me passer devant les pieds !!!

Je regarde autour de moi, et je constate avec effroi que nous sommes encerclés par d’énormes lézards ou varans noirs et immondes, il faut bien le dire. Voilà, le monde est tellement bien fait qu’il a fallu que la mignonnitude des quokkas soit contrebalancé par ces horribles trucs rampants nommés Grands Scinques. Brrr.

Et si tu crois que j’exagère, voilà juste pour toi. Enjoy 😀

australie-ouest-rottnest-grand-scinque

Je n’ai jamais mangé aussi rapidement que ce midi là !

  • Les plages

Nos sandwich avalés en deux-deux, nous avons poursuivi notre route le long du littoral jusqu’à Little Amstrong Bay, l’une des seuls zones de baignade autorisée au nord de l’île. Forcément, nous n’étions pas les seuls à avoir eu la même idée et toutes les petites criques que nous dépassions étaient blindées. Mais en nous éloignant un tant soit peu de l’arrêt de bus, nous avons finalement trouvé notre bonheur.

Enfin ! A moi la baignade et les petits poissons pendant que le co-voyageur cuisait m’attendait patiemment au soleil. Oui, ici ne t’attends pas à trouver de l’ombre sur les plages …

australie-ouest-rottnest-16

Alors, je ne sais pas si c’est moi qui n’ai pas eu de chance ou bien le ‘snorkeling’ qui est survendu, mais clairement les petits poissons je les cherche encore. A l’heure où j’écris ces lignes, je penche fortement vers la deuxième solution, à l’image de beaucoup d’autres sites touristiques en Australie dont nous avons fait les frais.

Nous avons terminé notre jolie boucle en traversant la région des lacs salés du nord est, avant de rejoindre l’embarcadère et le ferry. Je n’ai aucune photo à te montrer car il s’agit de la zone la plus touristique de l’île et nous avons préféré ne pas traîner dans le coin afin d’être à l’heure au ferry !

En conclusion, malgré le snorkeling qui m’aura laissé sur ma faim, cette journée à Rottnest reste l’un de mes meilleurs souvenirs dans l’ouest de l’Australie. Si tu prévois de visiter Perth, je te conseille vivement de prévoir une journée de plus pour Rottnest si le temps le permet, tu ne le regretteras pas.

australie-ouest-rottnest-04

Informations pratiques


Comment s'y rendre

Il existe plusieurs solutions pour se rendre à Rottnest Island: l’avion, l’hélicoptère, le bateau en excursion de groupe (ou privé), et le ferry.

Ce dernier reste le moyen le moins onéreux avec 3 compagnies qui opèrent la liaison, plusieurs fois par jour toute l’année au départ de Perth ou de Fremantle.

Tarif et horaires

En 2019, selon la compagnie choisie, pour un adulte le tarif varie entre 49$ et 87$, soit entre 31 et 55€ (environ selon le taux de change du jour).

Pour info, nous sommes passés par Rottnest Express avec un départ depuis Fremantle car même si plus cher qu’avec SeaLink, c’est la compagnie qui proposait les meilleurs horaires (selon nos critères).

Sur place, le meilleur moyen de visiter l’île est d’en faire le tour à vélo. Il est possible de réserver le vélo en même temps que le ferry ou bien d’emmener le sien, moyennant un surplus de 30$ par vélo dans le premier cas ou 15$ dans le deuxième, soit 19 ou 9.5€ (même prix entre les ferries) .

Logements

Si tu souhaites passer plus d’une journée sur Rottnest Island, sache qu’il existe quelques résidences de vacances sur toute la zone nord-est ainsi qu’un camping !

Carte des logements : https://www.rottnestisland.com/accommodation/accommodation-types/cabins-and-camping

Meilleure période

Il n’y a pas de meilleure saison, il fait généralement chaud et beau toute l’année à Rottnest. Cependant, l’hiver (juin-septembre) est la saison la plus touristique ainsi que la période des fêtes de fin d’année en décembre alors que de août à novembre tu pourrais avoir la chance de voir des baleines au large de l’île.

Sachant que toutes les activités sont en extérieur, forcément il vaut mieux privilégier un jour de beau temps.

Liens utiles

Tu avais déjà entendu parler de Rottnest Island ? Et des quokkas ?

Épingle-moi sur Pinterest !

Tags : Récits de voyageRoad-tripWestern Australia

2 commentaires

  1. Je savais que sur cette île il y avait les trop mignons quokkas, mais je ne savais pas qu’elle était en plus aussi belle. Bon on est en Australie quand même ! Si un jour on retourne en Australie, j’espère visiter cette île !

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

160 Partages
Partagez152
Tweetez
Enregistrer8