Un hiver dans le Haut-Doubs, entre activités sportives et paysages féériques

Cela fait un petit moment déjà que cet article me trotte dans la tête. Mais, pour tout dire, je ne me sentais pas trop légitime à parler d’une région où j’habite depuis seulement 6 ans. Oui, c’est paradoxale car je n’ai aucun souci à te parler de mes voyages dans des pays où je n’ai parfois mis les pieds que 7 jours … Et puis, en toute modestie, je n’étais pas encore prête à subir une déferlante de touristes chez moi, dont toi, après avoir lu mon article 😉

Mais voilà, j’en suis tombée amoureuse de ma région d’adoption. Chaque année, elle me séduit encore plus dès lors qu’elle se pare de son grand manteau blanc. Et comme pour chaque grande histoire d’amour, j’ai une folle et irrépressible envie de le crier sur les toits.

D’avance, excuse-moi pour toutes ces photos indécentes de mon amour exposé au grand jour…

haut doubs mont herba

Le Haut-Doubs, c’est où ?


hautdoubsAvant tout, une petite explication géographique s’impose. Comme son nom ne l’indique pas, le Haut-Doubs est la petite enclave entre la Suisse et le département du Jura, située au sud du département du Doubs. Cette région, de Mouthe à Pontarlier, fait partie du Parc Naturel Régional du Haut Jura, plus communément appelé les montagnes du Jura.

Toujours comme son nom ne l’indique pas, dans le Doubs il ne fait pas doux ! En hiver, dans cette région montagneuse les températures peuvent frôler les -25°C. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la région de Mouthe a reçue le titre de Petite Sibérie française … Bon, je te rassure il ne fait pas cette température là tout l’hiver. Et quand bien même, il s’agit d’un froid sec, bien plus supportable qu’un froid humide que l’on peut trouver dans l’ouest de la France. Quand il ne vente pas, qu’on s’entende bien.

Donc, du coup, pourquoi ça s’appelle le Haut-Doubs ? En référence à la rivière Doubs, qui prend sa source sur les hauteurs de Mouthe, pardi !

Maintenant que tu sais l’essentiel, passons aux choses sérieuses. Je vais te raconter comment notre idylle a commencé…

Les paysages féériques


Contrairement à ce que tu pourrais croire, non je n’ai pas eu de coup de foudre. Pour tout t’avouer je ne suis pas vraiment venue vivre ici par plaisir… le travail m’y a conduit. Avant cela, j’étais comme toi, le Doubs je n’en avais jamais entendu parler et je n’aurais absolument pas su où le situer sur une carte. Autant dire qu’en arrivant ici je me disais qu’il restait beaucoup de chemin avant de me faire craquer !

Mais la vie réserve parfois des surprises … Il n’aura fallu que 3 petits mois avant que les premiers flocons ne viennent se blottir tout contre ma fenêtre et fasse chavirer mon petit cœur. S’il y a bien quelque chose que tu dois savoir, c’est que j’adoooore la neige. Regarder les flocons danser dans le vent, marcher dans la neige fraîche, faire un bonhomme de neige et des galipettes dans la poudreuse … des plaisirs simples, enfantins mais qui me mettent en joie chaque hiver.

Donc, quand ce matin de novembre je me suis réveillée avec les premiers rayons du soleil scintillant sur la neige, je ne tenais plus en place ! Chaudement vêtue et armée de mon appareil photo, je suis allée immortaliser ces paysages qui me remettent du baume au moral tous les étés quand je suffoque sous la chaleur et que je ne songe qu’à m’enfermer dans un congélateur en attendant l’hiver. J’ai d’ailleurs pu constater par la même occasion, qu’il existe de très nombreuses pistes de raquettes et sentiers de randonnées dans le coin, permettant d’aller admirer des panoramas que même les rennes du père Noël nous envieraient !

haut doubs hiver sunrise

Comme l’amour me rend généreuse (profites-en c’est pas tous les jours ! ) je partage avec toi un petit circuit d’une demi-journée en voiture où tu pourras toi aussi à ta guise t’imprégner de ces décors enchanteurs.

  • Au départ de Malbuisson, la vue surplombant le lac St Point est magnifique. Selon les semaines et les hivers, il est tantôt recouvert de givre, de neige, voir de glace et il n’est pas rare qu’un petit filet de brume le recouvre tôt le matin. Si tu as le temps, un sentier pédestre en fait le tour (20km quand même, soit environ 4h -5h en raquettes) t’amenant dans des endroits sublimes, inaccessibles en voiture…
  • Je t’invite ensuite à continuer la route vers St Antoine et son fort situé sur les hauteurs du village. La route forestière entre les sapins est sublime et que dire du panorama sur les villages et le Mont D’Or ! Par contre en hiver, la route est une impasse. Tu devras revenir sur tes pas pour rejoindre Mouthe. Mais bon, dans ce décor hivernal ce n’est pas trop un souci, non?

lac saint point haut doubs

  • En allant vers Mouthe, le paysage est moins vallonné mais pas moins sympathique ! La route longe les méandres du Doubs à peine visibles sous la couche de neige ou de glace. A Mouthe, tu peux choisir de rejoindre le site de la Source du Doubs soit à pied à partir du parking dans le centre-ville, soit en voiture en te stationnant au parking près des pistes de ski. Une petite boucle de 10mn à pied permet d’admirer les paysages enneigés. La vue du belvédère est tout simplement magique !
  • A partir de ce moment là, soit tu en as assez et tu rentres chez toi … ou, si comme moi, tu en redemandes alors tu continues ce petit circuit en longeant l’autre rive du lac St Point. De nombreux arrêts photo sont possible dans les villages de St Point Lac et des Grangettes.
  • En poursuivant ensuite ta route, la vue à la sortie de Oye-et-Pallet réserve une surprise … Fièrement, devant toi, se dresse le Château de Joux au sommet de son éperon rocheux. Il est tout à fait possible de le visiter, mais si tu cherches le meilleur spot pour le prendre en photo alors il te faudra marcher un peu ! En effet, le belvédère situé en face du château, de l’autre côté de la route au niveau du Fort Malher offre de loin la meilleure vue sur le château. Il faut compter une petite heure de marche pour y monter et descendre ensuite par les marches très raides (et sûrement glissantes en hiver …).
  • Avant de terminer ce circuit, pense à aller faire un tour au belvédère du lac situé à la sortie du village de Chalon ! Et enfin, quelques kilomètres avant Malbuisson, ne manque pas la source Bleue. Très facile d’accès, à 5mn à pied du parking, c’est un endroit très zen et reposant où j’aime me promener en toute saison. En hiver particulièrement, le cadre est tellement féérique que j’imagine assez facilement qu’il pourrait servir de décor dans un conte de Noël avec des elfes et des lutins jouant dans la clairière la nuit tombée…

mouthe source bleue

Après avoir découvert tous ces paysages, comment ne pas être sous le charme de cette région ?

Bon, ok, je te vois venir. Les paysages c’est bien sympathique, mais c’est pas ce qui va nous occuper toute une semaine, surtout s’il ne fait pas très beau. Tsss Tsss Tsss, pas d’impatience, on y vient !

Les activités hivernales


… les sports de glisse

Il faut dire qu’avec des sommets culminants à plus de 1450m, il y a de quoi se faire plaisir sur toutes les pistes de la région ! Que ce soit en ski alpin, en ski de fond ou même en luge, il y en a pour tous les goûts.

Selon l’envie du moment (et l’affluence touristique soyons honnête), j’alterne entre les différentes activités. Du sommet du Mont D’Or aux alpages de Chapelle des Bois, en 6 années ici je n’ai pas encore eu le temps de me lasser, ni d’explorer toutes les pistes possibles dans la région !

Métabief, la plus grande station de ski du Doubs, a su conquérir mon petit cœur gelé en m’offrant une vue magnifique sur la chaîne des Alpes. Belle récompense après les 10mn passées en plein froid sur le télésiège. Avec ses 37km de pistes de ski alpin et ses 5 zones ludiques pour s’initier ou se perfectionner au snowboard, au freestyle et même au freeride, on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer dans la station ! Et si jamais cela ne te suffisait pas, tu peux toujours partir à la conquête des autres stations comme Mouthe ou les Fourgs.

montdor hiver dans le haut doubs

Le ski de descente c’est bien sympa, mais n’oublions pas que l’activité incontournable de la région est le ski de fond ! Berceau des meilleurs skieurs olympiques, des dizaines de kilomètres de pistes ondulent à travers forêts et alpages. Avouons que ce serait bien dommage de ne pas tenter l’expérience ici, dans ce cadre si pittoresque. En plus, perdu.e au milieu de la nature, personne ne verra si tu galères la première fois !

Et si le ski c’est pas ton truc, c’est pas graaaave ! Il existe plein d’autres alternatives originales et funs pour s’amuser dans la neige, qu’on ait 3 ou 70 ans, comme le snow/horse tubing, le yooner, la trotinette électrique ou même le fat bike.

Si tu es plus téméraire que moi, tu oseras peut-être même tenter le saut à ski à partir du tremplin international situé à Chaux Neuve ?

Malgré tout ce choix, outre la neige, en hiver il y a une autre activité qui me procure des petits papillons dans le ventre. Et pour cela, dès décembre, je guette les températures froides. Très froides ! “Mais elle est complètement frappée, cette fille ?”

Pourquoi? Parce que quand il fait bien froid, les lacs de la région gèlent… et donc, on peut faire du patin dessus! Et ça, c’est pas cool ? Je crois que le Haut-Doubs mériterait le titre de meilleure région hivernale de France juste pour ça 😉

haut doubs lac gelé

… les activités plus tranquilles

Personnellement, je préfère le calme que je peux rencontrer lors de randonnées en raquettes, à l’effervescence des stations de ski. J’adore particulièrement me perdre dans ces étendues blanches tôt le matin, à l’heure où le soleil chauffe timidement mon nez rougit par le froid. En raquette, on prend son temps, on profite, on rêvasse et on contemple. La meilleure façon, à mon avis, de découvrir la région.

Je te promets que niveau dépaysement tu seras servi ! Et si tu souhaites faire durer le plaisir, il parait qu’il y a des yourtes au milieu de nulle part …

Ah non, pardon. En fait, je me ravise. La meilleure activité de la région c’est quand même le chien de traîneaux ! Qui ne craque pas devant ces grosses bouilles à papouilles ? Il n’y a rien qui ne me plaise plus que de glisser au cœur de paysages hivernaux, sur mon traîneau. Contrairement aux raquettes, ici pas de rêvasserie ! Etre musher, ça ne s’improvise pas, et tenir ses chiens demande de la concentration et une bonne forme physique. Le plaisir des yeux combiné au contact des animaux et au challenge sportif, le combo parfait pour moi !

chien de traineaux doubs

Tu préfères le cheval aux toutous des neiges ? Pas de problème, ici on ne fait pas de jaloux ! Tu peux aussi faire des promenade à cheval ou en calèche dans la neige.

Et si malgré toutes ces activités, tu n’es pas encore tombé amoureux du Haut-Doubs, tu changeras peut-être d’avis à bord du Coni’fer, lors d’un petit voyage en train au milieu des paysages enneigés ?

Avec des paysages magnifiques et des activités variées, après mon premier hiver ici j’étais presque conquise. Presque. Il ne me manquait qu’une chose…

conifer train doubs

La gastronomie locale


Oui, vois-tu, je fais partie de ceux qui apprécient mieux un joli paysage avec une bonne fondue dans le ventre. J’sais pas pourquoi, question de génétique peut-être ?

Sérieusement, à moins d’être végétarien et de ne pas aimer le fromage (ce qui est possible), tu auras du mal à ne pas aimer la gastronomie locale. Dans nos montagnes, forcément, le fromage est à l’honneur ! Entre le comté, le morbier, le mont d’or et la cancoillotte (pour ne citer que les plus connus) tu as de quoi te régaler.

Personnellement, après une bonne journée à vadrouiller j’adore me poser près d’un bon feu, un verre de vin chaud à la main et sentir l’odeur du fromage fondu venir me chatouiller les narines. Tu connais sûrement la fondue savoyarde, mais ma préférée (en toute objectivité) c’est quand même la traditionnelle fondue franc-comtoise. Ce plat du terroir est un savoureux mélange de comté et de morbier qui ne laisse généralement personne indifférent (sauf si tu n’aimes pas le fromage …).

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais pour ma part, après un hiver passé dans ces conditions trèèèèèès difficiles et éprouvantes, tu penses bien que j’étais complètement sous le charme de cette région !

Moi j’te dis, la Franche Comté, l’essayer c’est l’adopter 🙂

haut doubs coucher de soleil

Informations pratiques et liens utiles


Comment s’y rendre ?

Si à ton tour tu as envie de venir découvrir cette belle région, plusieurs options s’offrent à toi:

  • en voiture: en venant du nord et de l’ouest je te conseille de suivre la route Besançon-Pontarlier. Selon d’où tu viens, cela allongera peut-être un peut ton trajet mais on ne plaisante pas avec la sécurité, surtout en hiver quand les routes peuvent être enneigées. Si à contrario, tu viens du sud, alors je te conseille de passer par l’autoroute Suisse de Genève à Vallorbe. il te faudra débourser 30€ pour la vignette Suisse mais encore une fois, s’il a neigé tu me remercieras ! Et dans tous les cas, s’il te plait, pense à prévoir des chaines où encore mieux, monte des pneus hivers sur ta voiture.
  • en train: sais-tu que tu peux venir en TGV chez moi ? eh oui, la ligne directe Paris – Lausanne dessert les gares de Frasne (en France) et Vallorbe (en Suisse) en seulement 2h45 ! En plus de ces 2 gares, des trains régionaux relient la gare de Pontarlier. De là, des bus où des taxis te déposeront au coeur de la station à Métabief. Elle est pas belle la vie ?
  • en avion: l’aéroport le plus proche est celui de Genève, situé à un peu plus d’1h de Métabief. Si tu choisis cette option, il te faudra ensuite soit louer une voiture, faire du covoiturage, ou prendre le train pour rejoindre Métabief.

Les rendez-vous incontournables

Pendant l’hiver, de nombreux rendez-vous sportifs ont lieu dans la région. Voici une petite liste, qui peut varier en fonction des années, pour te donner une petite idée.

  • La transjurassienne
  • Les championnats de France de course de chiens de traîneaux
  • La coupe du monde de combiné nordique
  • L’envolée nordique
  • La GTJ 200
  • Le Samse Biathlon Challenge FFS

Lien utiles

Si après toutes ces infos tu souhaites en savoir plus sur la région, je t’invite à consulter les sites internets suivants:

Et puis, si tu ne peux pas venir en hiver, ne sois pas déçu. Le Doubs et le Jura sont aussi de très belles régions à visiter en été, comme tu peux le voir dans mes articles sur la région des lacs dans le Jura et la vallée de la Loue dans le Doubs.

Alors, on se dit peut-être à bientôt ?

7 commentaires sur “Un hiver dans le Haut-Doubs, entre activités sportives et paysages féériques

  1. Je comprends que tu sois tombée amoureuse de ta région. Je suis venue y passer deux weekends en 2011, et j’avais aimé ses paysages magnifiques. C’était au printemps. L’hiver rend tout ça encore plus mystérieux et tes photos sont magnifiques ( oh les chiens de traîneaux !!!)

  2. C’est MAGNIFIQUE je suis sous le charme. Tes photos sont sublimes et dégage une telle douceur. Je ne connais pas le Haut-Doubs en hiver et tu me donne trop envie d’y aller. Nous avons fait la région des lacs du Jura un été et nous avions beaucoup aimé et promis d’y revenir mais cela ne sais pas fait. A prévoir urgemment !!

    1. Merci beaucoup ! La région des lacs n’est qu’à une petite heure de Metabief, il est tout a fait possible de combiner les 2 lors d’un passage dans la région 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.