close

Trek sur les sommets du Jura vaudois, entre la France et la Suisse

Sur les forums et les réseaux sociaux, je vois souvent passer des questions concernant des treks dans le massif du Jura. Et mis à part la Grande Traversée du Jura (GTJ) qui passe presque par les mêmes étapes que le GR5, et l’échappée Jurasienne, force est de reconnaître qu’il n’existe pas de parcours pour faire une boucle sur les sommets du Jura, notamment dans le Haut-Doubs, alors que le Doubs est l’un des départements français comptant le plus de sentiers ! Paradoxal non ? En arrivant dans cette région, j’ai moi aussi dû commencer par écumer les sites internet des offices de tourisme pour trouver des rando et ce ne fût pas chose facile tellement il y a de sites et qu’aucun ne regroupe toutes les randonnées ! Résultat, j’ai décidé de créer un tracé pour réaliser un trek sur les sommets du Jura vaudois à la frontière franco-suisse au niveau du Haut-Doubs, juste pour toi, pour t’éviter de galérer autant que moi ! Ne me remercie pas, c’est cadeau 🙂

J’ai essayé de découper les étapes pour que ça serve de base à des marcheurs avec un rythme moyen, tout en passant par les principaux lieux d’intérêt et en terminant chaque étape soit dans des villages ou au niveau de gîtes. Mais, il existe tellement de variante et de sentiers possibles que je te laisse le soin de retravailler ce parcours pour qu’il te corresponde. Si tu marches bien, cette boucle est réalisable en 5 jours.

Par contre pour être tout à fait honnête avec toi, je n’ai pas réalisé ce trek en entier d’une seule traite, mais j’ai emprunté une bonne partie de ces sentiers lors de randonnées à la journée. Donc excuse-moi d’avance si j’omets de parler de certaines sections ou que je ne montre pas de photos, ce n’est pas parce qu’elles n’en valent pas la peine, mais juste parce que je ne les connais pas.

En résumé


Type : Boucle
Distance : De 120 à 140km selon la variante sélectionnée
Dénivelé + total: environ 4000m pour la petite boucle et 4900m pour la grande boucle
Durée : de 5 à 7 jours
Difficulté: Moyen
Départ: Le parking de la station de Métabief
Le parcours : Petite Boucle (5j) et Grande Boucle (7j)

Etape 1 : Les crêtes du Mont d’Or


Distance Métabief – Le Pont : 18km
Durée : 5h
Dénivelé positif : 680m

Cet avis n’engage que moi mais je te conseille de commencer cette étape de bonne heure, voire de très bonne heure, d’une part afin de profiter de la superbe vue depuis le Mont d’Or avant que le voile de pollution et la brume ne s’invitent à la fête et d’autre part parce que le spectacle du lever de soleil vaut son pesant de cacahuète! Et si tu es archi-motivé.e, de nuit, le ciel étoilé est oufissime. Pour que j’utilise archi et oufissime dans la même phrase c’est VRAIMENT parce que je suis à court de superlatifs !

Si tu as vraiment une grosse flemme, l’avantage c’est qu’en saison tu peux même prendre le téléphérique pour atteindre le sommet ! Sinon, il te suffit de suivre la piste pour rejoindre le belvédère du Morond environ 400 mètres plus haut.

doubs-mont-dor
lac mont dor

Devant toi, la chaîne des Alpes s’étend derrière le Léman, avec celui que tu as sûrement reconnu, le Mont Blanc qui domine tous les autres sommets. Si tu n’as pas la chance de le voir aujourd’hui, rassure-toi, tu auras sûrement l’occasion d’en profiter les jours suivants 🙂 

Le sentier continue devant le petit lac pas-du-tout-naturel qui sert de réserve d’eau pour les canons à neige l’hiver, puis remonte en pente douce le long des crêtes jusqu’au Mont d’Or. Tu feras attention, il n’est pas rare de voir des chamois dans la forêt … Une fois sur les crête, prudence est de mise. Il n’y a aucune barrière pour se protéger (ce qui est très bien pour ne pas dénaturer le site) mais on ne compte plus le nombre d’accident mortels. Le vent peut souffler fort, donc on fait attention et on ne s’aventure pas en dehors du sentier même si la tentation est grande pour voir à quoi ça ressemble en bas. Le belvédère du chamois un peu plus loin a justement été aménagé à cet effet. Derrière le grillage (tu comprendras un jour de grand vent), la vue est splendide sur les falaises. C’est haut, ça file le vertige !

falaises metabief
falaises mont dor

Un peu plus loin au niveau du Mont d’Or tu auras peut-être la chance de pouvoir laisser errer ton regard sur les plaines du Haut-Doubs et même distinguer le lac Saint Point ! En été, les vaches-Comté, les vaches-Morbier et les vaches-Mont-d-or (celles-là même qui produisent le lait pour ces deux délicieux fromages) sont souvent curieuses et n’hésitent pas à faire teinter leurs cloches pour que tu viennes les saluer. 

Doubs-mont-dor-cretes

A partir de là, prépare toi à sortir tes papiers pour passer la douane et entrer en terrain helvète ! Non, je plaisante, pas de douanes sur les alpages, même si une frontière est bien matérialisée par un petit muret ou des grosses pierres selon l’endroit. 

On arrive ensuite au niveau du parc animalier JuraParc, que tu peux traverser à pied et peut-être ainsi voir les loups et les ours de loin avant de rejoindre le col d’Orzière et son joli point de vue sur la vallée de Joux et le lac de Brenet. Avec un peu de chance, tu verras peut-être la harde de chamois qui séjourne dans le coin.

vaud-lac-brenet

En redescendant, au choix, tu peux en profiter pour faire le tour du lac Brenet ou bien rejoindre directement Le Pont. En termes d’effort, c’est kif-kif. Dans les deux cas je te recommande de faire le petit détour par les quais de la ville pour profiter d’une des plus belles vues sur le lac de Joux, le plus grand plan d’eau du massif Jurassien, dixit mon ami Wikipédia. En été, le lac révèle sa plus belle couleur turquoise et scintille au soleil … un spectacle enchanteur, parfait pour se reposer et terminer la journée ici ! Et si tu cherches bien, sur les bords du lac, tu découvriras une immense statue représentant une pégase et réalisée par André Lasserre. En hiver, lorsque le lac est gelé il est même possible de l’atteindre à pied … 

Si tu as encore du jus dans les pattes, alors rien ne t’empêche de poursuivre avec l’étape 2 et rejoindre le bout du lac 11km plus loin.

vaud-lac-brenet
vaud-lac-joux-1

Etape 2 : Le Lac de Joux


Distance depuis Le Pont : entre 12 et 19km selon ton logement
Durée : 3h – 5h30
Dénivelé positif : max 720m

Pour rejoindre le bout du lac, tu as deux options,  rive droite ou rive gauche. Les deux ont leurs avantages et inconvénients. Par la rive droite, tu longeras le lac au plus près, pouvant profiter des petites plages pour te baigner et le trajet sera sensiblement plus court. Mais tu n’auras pas la plus belle vue sur les montagnes, sans parler du fait que l’été c’est bondé de monde. La rive gauche est celle qui surplombe le lac. Elle requiert un peu plus d’effort car le sentier est vallonné dans la forêt. Il y a moins de points de vue, mais les quelques fenêtres sont superbes au dessus des falaises et tu pourras profiter de quelques plages isolées et peu accessibles. A toi de voir.

vaud-lac-joux-3
vaud-lac-joux

Au bout du lac, ne manque pas le belvédère à l’embouchure. Une jolie vue sur le lac et les montagnes t’attends avant de commencer l’ascension vers le Mont Tendre jusqu’à ton logement.

Si la nuit est clair, ne manque pas de jeter un œil dehors pour profiter du joli ciel étoilé !

vaud-lac-joux-2
doubs-mont-dor-astro

Etape 3 : Le Mont Tendre


Distance depuis la Cabane du Grand Cunay: 18km
Durée : 4h
Dénivelé positif : 400m

Cette journée promet encore une magnifique étape sur les sommets du Jura vaudois, et pour cause, on s’attaque au Mont Tendre, le plus haut sommet du Jura suisse avec ses 1678 mètres d’altitude ! La progression alterne entre alpages et forêt, rien de bien folichon, jusqu’à ce que la vue se dégage. Et là …. oh, whaou ! La chaîne des Alpes, puissante et grandiose te fait face. La fin de la montée est bien plus agréable et motivante dans ces conditions !

sommets jura vaudois

Du sommet, on profite d’un merveilleux panorama à 360° sur toute la chaîne du Jura, la vallée de Joux, le lac Léman et les Alpes et même le lac de Neuchâtel s’il fait assez clair ! Le jour où nous y étions, le Mont Blanc se dégageait tout juste de la brume émanant du lac Léman, c’était splendide. Bon, par contre de l’autre côté la vallée de Joux était encore sous les nuages, phénomène typique dans cette vallée encaissée. 

belvedere-mont-tendre
vaud-mont-tendre

Après une petite pause bien méritée, on continue sur les crêtes jusqu’à rejoindre un autre belvédère sur les Alpes un peu plus loin, la croix de Chatel. Pour être franche, après avoir fait le Mont Tendre, ce point de vue n’apporte rien de plus.

Tu ne rates rien donc si tu choisis de le zapper. A ce moment là, à toi de décider si tu préfères te reposer dans la vallée et rejoindre Le Pont pour y passer la nuit ou bien si tu te sens en forme pour continuer avec le prochain sommet, la Dent de Vaulion.

sommets jura vaudois

Etape 4 : La Dent de Vaulion


Distance L’Abbaye – Vallorbe: 16km
Durée : 4h
Dénivelé positif : 550m

Personnellement, la Dent de Vaulion c’est mon sommet préféré parmi tous ceux rencontrés lors de ce trek sur les sommets du Jura vaudois. Certes, la vue sur les Alpes est un peu moins impressionnante que depuis le Mont Tendre (surtout quand les nuages t’empêche de voir quelque chose, je vais pas te mentir), mais par contre le panorama sur les lacs de la vallée de Joux est à tomber par terre ! Je suis fan, surtout que l’ascension n’a rien de compliqué. Pour moi c’est LA randonnée au meilleur ratio temps-effort-superbe vue ! T’en penses quoi ?

sommets jura vaudois
sommets jura vaudois

Pour descendre à Vallorbe, tu as plusieurs possibilités. Soit au plus court en passant par la forêt, mais pas le plus intéressant. Ou bien en passant par les grottes de Vallorbe et en longeant la rivière de l’Orbe ensuite jusqu’à la ville. Cette deuxième option rallonge un peu, mais c’est bien plus sympa, surtout si tu as la chance d’y passer quand les champs sont en fleurs !

sommets-jura-vaudois

Enfin, si tu as le temps et l’envie (et un peu d’argent), je te conseille vivement de visiter les superbes grottes de Vallorbe qui abritent une cathédrale naturelle et une rivière souterraine, toutes deux majestueusement mises en valeur par les jeux de lumière. 

vaud-grotte-vallorbe
vaud-grotte-vallorbe
riviere souterraine

Etape 5 : Le Suchet


Distance Vallorbe – Le Suchet: 13km
Durée : 4h
Dénivelé positif : 870m

Comme j’ai déjà résumé cette randonnée à la journée dans un article ici, je t’invite donc à le lire plus avoir plus d’informations. Garde cependant à l’esprit que je n’avais pas commencé la randonnée à Vallorbe mais à Sainte-Croix. Je ne peux donc pas vraiment te donner d’infos sur l’ascension depuis le village de Ballaigues.

L’intérêt principal de cette journée, outre le belvédère sur les Alpes une fois de plus, c’est surtout sa vue sur les falaises du Mont d’Or et celle sur les aiguilles de Baulmes, impressionnantes. Ça change un peu du type de paysage traversé les 2 derniers jours, c’est appréciable. On se lasserait presque du Mont Blanc. J’ai dis presque 🙂 

sommets jura vaudois
vaud-sommet-suchet-3
vaud-sommet-suchet-2

Tu peux choisir de te poser au Chalet du Suchet, juste à côté du sommet qui, il parait, propose un super repas, ou bien continuer l’étape 6 jusqu’aux aiguilles de Baulmes.

Etape 6 : Les Aiguilles de Baulmes


Distance Le Suchet- Vuiteboeuf: 16km
Durée : 4h
Dénivelé positif : 320m

Cette étape est relativement courte, mais pas moins jolie que les précédentes !

Depuis le Suchet, il te suffit de suivre les panneaux jusqu’au col de l’Aiguillon pour grimper jusque sur les crêtes. Je préfère avertir, ces crêtes sont très exposées. Clairement pas un endroit pour les personnes sujettes au vertiges ni pour les enfants en bas âge (de mon avis, après chacun prend ses responsabilités).

sommets jura vaudois

Alors que le Mont Blanc s’éloigne, on se rapproche du lac de Neuchâtel qui n’aura jamais semblé aussi près de nous !

Arrivé au bout des crêtes, au niveau du belvédère ‘Mont de Baulmes d’en haut’, tu as plusieurs options pour terminer cette journée. Soit couper au plus court direction Sainte-Croix, d’où tu partira le lendemain pour le Chasseron, ou bien, tu peux continuer pendant 5km de plus dans les gorges de Covatannaz avant de rejoindre le village de Vuiteboeuf. Je n’ai toujours pas eu l’occasion de découvrir ce site, mais clairement si je devais faire ce parcours c’est bien par là que je passerai car en photo en tout cas, ça donne envie ! 

vaud-sommet-baulmes

Et en plus, en saison, un train panoramique permet de remonter à Sainte Croix depuis Vuiteboeuf. Là, tu n’as plus d’excuses ! Mais tu peux aussi choisir de passer ta nuit à Vuiteboeuf et monter au Chasseron depuis un autre sentier sans repasser par Sainte-Croix. Cette alternative est cependant un peu plus sportive avec plus de dénivelé. Là encore, c’est toi qui vois.

vaud-baulmes

Etape 7 : Le Chasseron


 
Distance Vuiteboeuf – Les Fourgs: 23km 
Durée : 7h
Dénivelé positif : 1150m

Dernier sommet du Jura vaudois de cette boucle, je nomme le Chasseron. Je t’avoue que si tu as déjà fait les 4 précédents, celui-là risque de ne pas “envoyer du pâté” niveau paysages spectaculaires. La généreuse âme que je suis te laisse donc libre d’y monter ou bien de rentrer tranquilou à Métabief. 

Si tu as choisi de partir depuis Vuiteboeuf, un seul conseil : bon courage ! Je n’ai jamais tenté l’ascension depuis ce côté de la montagne, mais le profil altimétrique montre une pente assez raide pour quasi 1000m de dénivelé dès le départ. De quoi bien te mettre en jambes pour commencer cette dernière journée.

sommets jura vaudois

Quoi que tu choisisses, et même si tu ne montes pas au sommet, je te conseille de passer voir la jolie petite cascade ‘le saut de l’eau’ (situé au niveau du kilomètre 100 du grand parcours) qui m’a l’air bien sympa, du moins en photo car je n’ai pas eu l’occasion d’y aller.

Si tu es parti.e depuis Vuiteboeuf et que tu optes pour la version courte de ce trek, il te reste encore pas mal de kilomètres pour rejoindre Métabief. Afin de couper cette étape, je te propose de t’arrêter au village des Fourgs, en passant par le belvédère de la roche sarazzine avec sa vue plongeante sur le château de Joux. En plus de profiter du belvédère, cela te permettra de découvrir un village typique franc-comtois, au même titre que ceux des Hôpitaux Vieux et des Hôpitaux Neufs sur la fin du parcours et de te ravitailler en bon fromage de nos régions avant de rentrer chez toi 🙂

doubs-chateau-joux

Je précise pour qu’il n’y ait pas de malentendu que cette photo n’est pas prise depuis le belvédère des Fourgs, mais à côté du château.

Si tu es parti.e depuis Sainte-Croix, tu auras peut-être assez d’énergie pour surenchérir avec soit le retour à Métabief (étape 8) ou bien poursuivre vers la Cluse et Mijoux (étape 8 variante). 

Etape 8 : Les Fourgs – Métabief


Distance Les Fourgs – Métabief: 10km 
Durée : 2h30
Dénivelé positif : 230m

Dernière étape, très courte, sans difficulté aucune à travers les alpages du Doubs. Tu peux même faire un petit détour par le Mont de l’Herba si le cœur t’en dit, avant de rejoindre tranquillement le parking de Métabief.

doubs-foret

Etape 8 (variante) : Le château de Joux


Distance Les Fourgs – Chaon : 13km
Durée : 4h
Dénivelé positif : 330m

Découvrir les sommets du Jura vaudois c’est bien, mais ne pas en profiter pour découvrir aussi certaines sites emblématiques du Haut-Doubs, ce sera vraiment dommage. C’est pour cela que je te propose une extension pour terminer ce parcours en y incluant la découverte du château de Joux ainsi que le lac Saint-Point. 

Cette étape est courte, mais c’est aussi ce qui te permettra soit de visiter le château de Joux histoire d’en apprendre un peu plus sur le Haut-Doubs, ou bien encore découvrir les secret de fabrication de l’absinthe à la distillerie  ! Tu peux aussi faire les deux, auquel cas je te conseille de commencer par la visite du château 😀 

Et si tu cherches une belle vue sur le château pour le prendre en photo, c’est du côté des ruines du fort Malher qu’il faut grimper. Que ce soit au moment du coucher ou du lever de soleil, ou même par temps un peu brumeux, j’adore ce belvédère ! En plus y’a souvent des chamois dans le coin …

doubs-chateau-de-joux

Depuis la Cluse et Mijoux il te suffit ensuite de suivre le tracé de la Grande Traversée du Jura jusqu’au village de Chaon, situé sur les bords du lac Saint-Point. Je te conseille de t’écarter du sentier pour aller au belvédère au bout du lac sur la D437, un des plus beaux points de vue sur le lac. Tu ne peux pas le rater, il est au niveau de l’aire de pique-nique le long de la route au bout du lac.

Et si tu as envie de découvrir le coin, je te suggère de prendre le sentier du bord du lac sur la rive gauche (le sentier est à droite du lac) qui mène au mignon petit village Port Titi et ses barques colorées. Cette portion où l’on emprunte un pont qui traverse le Doubs est la partie du bord du lac que je préfère surtout les matins brumeux …

doubs-lac-saint-point

Etape 9 (variante) : Le lac Saint Point


Distance Chaon – Métabief: 15km
Durée : 5h
Dénivelé positif : 500m

La dernière journée de ce mini-trek sur les sommets du Jura vaudois … est une journée sans sommet ! A la place, baignade et bronzette si tu le souhaites.

De Chaon, tu rejoins directement l’un des sites pittoresque de la région, la source bleue. Une courte et jolie promenade le long de la rivière t’amèneras près d’une vasque d’eau d’un bleu azur incroyable. Pour savoir la légende qui se cache derrière ce nom, il faudra que tu visites le château de Joux ! 

doubs-source-bleue

De la source, il te suffit ensuite de reprendre l’itinéraire du GR509 de la Grande Traversée du Jura, qui te permettra de longer le lac et ses jolies plages avant de remonter tout droit au parking de Métabief principalement à travers la forêt. 

lac-saint-point (1)

Informations complémentaires


  • Comment venir ?

Pour rejoindre le départ de la randonnée, tu as plusieurs options:

    • en voiture jusqu’à Métabief où tu pourras te stationner sur le grand parking gratuit juste au pied de la station.
    • en train / TGV, tu peux t’arrêter à la gare de Frasne puis prendre une navette qui te déposera dans le centre de Métabief à 5 minutes à pied du départ du sentier.
    • en avion, l’aéroport le plus près est celui de Genève à 100km.
  • Où loger et se ravitailler ? 

Le bivouac n’est généralement pas autorisé en Suisse. Il convient de se renseigner auprès de chaque municipalité pour avoir la réponse.

Je te conseille de visiter ce très bon site pour voir les logements disponibles sur le parcours ainsi que les points d’eau.

mont-dor-circumpolaire
doubs-mont-dor
  • Quelle est la meilleure période ?

La saison idéale pour réaliser ce trek se situe entre mi-mai et fin octobre. Selon les années il peut encore y avoir de la neige mi-mai sur les sommets, renseigne toi donc à l’avance.

Début juin est la meilleure période pour profiter des champs fleuris et des narcisses avant que tout ne soit fauchés.

L’été, les températures sont les plus agréables, même si en août il arrive qu’il y ait des nuits très fraîches, voire des gelées matinales. En effet, la vallée de Joux fait partie des régions les plus froides de Suisse.

A l’automne, première quinzaine d’octobre en général par ici, le spectacle est splendide. C’est clairement la saison que je te conseillerais si tu ne sais pas quand venir. Les feuillages flamboyant qui contrastent avec les lac turquoises … je pense que tu vois très bien à quel point c’est magnifique. Je ne m’en lasse pas ! Par contre, même si il y a de très belles journées, les nuits sont fraîches si tu bivouaques.

A bientôt par ici sur les sommets du Jura Vaudois !

Épingle-moi sur Pinterest !

Tags : Bourgogne - Franche ComtéCanton de VaudDoubsRandonnées

2 commentaires

  1. J’aime énormément tes photos, toujours, et tout particulièrement dans celui là. Tu sublimes la région. Magnifique !

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.