Vents & Voyages

GR145 : la traversée du doubs sur la via francigena

Mis à jour le

01 novembre 2022

Si la Via Francigena est un sentier de grande itinérance très bien connu de nos voisins italiens, il l’est malheureusement beaucoup moins ce ce côté-ci de la frontière. Et jusqu’à récemment, je ne dérogeais pas à la règle alors que, honte à moi, la Via Francigena traverse mon village ! 

C’est donc grâce à un partenariat avec la Fédération Française de Randonnée et l’Association Européenne de la Via Francigena que j’ai eu l’occasion de découvrir une portion du GR145 dans le Doubs. 

Je te propose donc de m’emboiter le pas sur les chemins de la Via Francigena !

L'histoire de la Via Francigena

Un sentier spirituel et commercial

Au même titre que Saint Jacques de Compostelle, la Via Francigena est l’un des plus anciens sentiers de pèlerinage du Moyen-Age.

Ce chemin permettait ainsi de rejoindre la ville de Canterbury, siège épiscopal d’Angleterre, à Rome, siège de l’Eglise catholique et principale destination des pèlerinages chrétiens. A cette époque, la Via Francigena était donc un sentier de pèlerinage pour se rendre au tombeau de Saint Pierre dans la basilique Saint Pierre du Vatican, mais aussi une voie commerciale sur laquelle transitait marchands et soldats.

Outre son aspect spirituel, cet axe de communication principal entre le sud et le nord de l’Europe participa aussi grandement à l’essor du commerce et au développement de nombreuses villes situées sur le parcours, dont Besançon dans le Doubs.

Si tu es intéressé.e par le chemin de Compostelle, je t’invite à lire l’article de Mélanie qui t’explique de façon claire et détaillée comment t’organiser pour marcher sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

De Sigéric de Cantorbéry à l'itinéraire moderne

Si aujourd’hui l’itinéraire de la Via Francigena est aussi précis, c’est en parti grâce aux notes de Sigéric de Cantorbéry. L’archevêque de Cantorbéry emprunta ce chemin en 990 afin de  recevoir le pallium des mains du pape Jean XV à Rome et décrivit très précisément les 79 étapes du voyage retour vers Canterbury dans un document désormais conservé à la bibliothèque de Londres.

Même si l’itinéraire suivi par Sigéric a servi de base pour (re)créer la Via Francigena actuelle, les nombreuses variantes du chemin au fil des siècles, ne permettent pas de reconstruire la Via Francigena authentique du Moyen-Age. Mais comme le dit si bien l’adage “Tous les chemins mènent à Rome” ! 😉 

Fréquentation et développement

Alors que la notoriété de la Voie Francigena a fortement diminué à partir du 18ème siècle avec l’émergence du mouvement philosphique du siècle des Lumières et sa remise en question des croyances et de la religion, depuis sa certification en tant qu’itinéraire culturel du Conseil de l’Europe en 1994, cette route historique connait un second souffle marqué par un véritable essor de fréquentation.

Que tu sois à la recherche de réponses, spirituelles ou non, ou parce que tu aimes profiter des paysages à pied et découvrir les richesses culturelles de la France, la Via Francigena est ouverte à tous les randonneurs, pèlerins, croyants ou non.

panneau de la via francigena

La Via Francigena en résumé

Départ / Arrivée:

Canterbury (Angleterre) / Rome (Italie)

Durée:

90 jours

Difficulté:

Moyen (2/5)

Meilleure Saison:

Eté

Bivouac :

Autorisé selon la réglementation de chaque pays

Initialement, la Via Francigena reliait Canterbura à Rome, en 2200 kilomètres et 90 jours. Mais depuis 2019, l’extension jusqu’à Santa Maria di Leuca dans les Pouilles a été officiellement ajouté à l’itinéraire de la Via Francigena afin de permettre au sentier de rejoindre la Terre Sainte et Jérusalem. 

L’intégralité du sentier jusqu’à Santa Maria di Leuca couvre 3200 kilomètres à travers 16 régions d’Angleterre, France, Suisse et Italie et peut se parcourir en 4 mois environ.

La difficulté globale est plutôt facile à moyen selon les étapes. Les sentiers sont très bien entretenus et aucune difficulté technique n’est à souligner. Cependant, certaines étapes lors des traversés de massif tels que le Jura ou les Alpes présentent du dénivelé, ce qui augmente localement la difficulté du sentier.

Si les portions entre Canterbury et Besançon et celle entre Rome et Santa Maria di Leuca peuvent être empruntées toute l’année, les étapes dans le Jura ne sont praticables à pied que du printemps à l’automne avant que la neige ne recouvre les sommets, et l’ascension au col du Grand Saint Bernard n’est généralement possible qu’à partir de la fin mai. Cependant, il est possible de réaliser ces étapes l’hiver avec des raquettes.

Retrouve le récit de la ViaFrancigena dans le sud de l’Italie dans l’article d’Andrea : La Via Francigena del Sud: il tratto da Troia a Bari!

randonnée via francigena dans le doubs
logo de la via francigena

La Via Francigena dans le Doubs

N’ayant pas encore eu l’occasion (ni le temps !) de réaliser ce parcours en entier, j’ai néanmoins pu emprunter la plupart des sentiers dans le Doubs. Je te propose donc de découvrir l’itinéraire de la Via Francigena qui permet de traverser le département du Doubs en 5 jours. 

Jours

Etapes

Distance (km)

Durée

Dénivelé +

Dénivelé -

Difficulté

Carte

1

Cussey sur l'Ognon - Besançon

17.2

4h

305

260

+

Lien GPX

2

Besançon - Foucherans

26.5

6h

700

390

++

Lien GPX

3

Foucherans – Mouthier Haute Pierre

25.7

5h

270

390

+

Lien GPX

4

Mouthier Haute Pierre - Pontarlier

23.2

5h

640

230

++

Lien GPX

5

Pontarlier - Jougne

27.3

6h

895

750

++

Lien GPX

itinéraire de la via francigena dans la Doubs

Retrouve l’ensemble des étapes et suis ton parcours en temps réel sur l’application Via Francigena

Etapes 1 et 2 : De Cussey sur l'Ognon à Foucherans, par Besançon

Le village de Cussey sur l’Ognon est la porte d’entrée dans le département du Doubs. Tu y passeras si tu arrives du nord, mais il est fort probable que tu commences directement à Besançon surtout si tu viens en train.

Ne connaissant pas la portion entre Cussey sur l’Ognon et Besançon, je ne pourrai te la décrire. Par contre, je peux t’assurer que le passage par la ville de Besançon vaut le coup ! D’ailleurs, entre nous, si tu as le temps je te conseille d’y passer au moins une journée afin de visiter la capitale de l’horlogerie et tous ses nombreux sites culturels d’exception.

Tu pourras notamment découvrir: 
– la citadelle de Besançon, chef d’œuvre architectural et militaire de Vauban, classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO
– l’horloge astronomique de la cathédrale Saint Jean et le musée du Temps
– la maison natale de Victor Hugo
– le musée des beaux-arts

Et en levant les yeux, tu remarqueras peut-être le Jacquemart posé sur le clocher de l’église Sainte Madeleine !

besançon
jaquemart de besançon
besançon
clocher besancon

La Via Francigena longe les méandres du Doubs dans Besançon avant de continuer jusqu’au belvédère du monument de la libération par la voie romaine. De là, tu profites d’une magnifique vue sur la ville de Besançon surplombée de sa citadelle.

Pour la minute culture, l’église de Notre-Dame de la Libération est un lieu de commémoration et de mémoire des morts pendant la Seconde Guerre mondiale. Sous la statue de la vierge, une crypte abrite les plaques commémoratives ou figurent les noms des 5 500 diocésains, civils et militaires tués pendant la guerre.

Nous rejoignons ensuite le village de Montfaucon par la forêt, où nous attends une splendide église franc-comtoise et son clocher à l’impériale, très typique du Doubs.

besançon
via francigena
logo pèlerin

Le sentier redescend ensuite à travers les marais jusqu’ à Saône, puis Mamirolle un peu plus loin.

Si tu as un petit creux, c’est le moment de faire des provisions avec les “gourmandises” locales, comme les fromages Prépaillou, Mamirolle et Mamirollais ainsi que la bière La Trobonix ! Et en dessert, rien de tel qu’un bon gâteau de ménage pour te donner tous les glucides pour repartir !

Quelques kilomètres plus loin, depuis le belvédère de la roche du Gratteris, tu pourras profiter d’un sublime panorama sur le Doubs et ses forêts.

A l’automne, c’est merveilleux !

via francigena

Sur les hauteurs, la chapelle de Saint Maximin invite à une pause contemplatrice. Face aux vastes prairies qui s’étendent sous nos yeux, on en profite pour se renseigner sur ce lieux de culte datant du 3ème siècle. 

Si la chapelle fût édifiée en l’honneur de Saint Maximin, certaines dérives peu catholiques des locaux qui préféraient s’époumoner dans les bois alentours ont contribuée à la destruction de la chapelle au 18ème siècle. Malgré cela, le site où l’on a retrouvé des reliques de Saint Maximin continue d’être un lieu de pèlerinage et de rassemblement des catholiques pendant la révolution française. La chapelle est finalement restaurée en 1995 et un office y est célébré tous les 29 mai en l’honneur de Saint Maximin.

De quoi méditer jusqu’à la fin de cette étape à Foucherans.

chapelle saint maximin
chapelle saint maximin
doubs automne
via francigena dans le doubs

Etapes 3 et 4 : De Foucherans à Pontarlier par la vallée de la Loue

Je ne vais pas te le cacher, ces deux étapes entre Foucherans et Pontarlier sont les plus belles de la Via Francigena. Oui, oui. #chauvineunjour…

Ces étapes passent par la vallée de la Loue, un site naturel exceptionnel qui mérite d’être connu au delà de nos frontières ! 

Depuis Foucherans tu as deux options pour rejoindre la sublime ville d’Ornans. Soit par le tracé normal qui passe par la vallée de la Brème et ses curiosités naturelles comme le puits de la Brème et le ravin du puits noir ou bien sa variante sur les hauteurs qui passe par le château d’Ornans, ce qui te permet de surplomber la ville avant d’y redescendre.

Ornans, aussi surnommée la petite Venise comtoise, est connue non seulement pour ses maisons pittoresques suspendues au dessus de la rivière, mais aussi pour être la ville natale du peintre Gustave Courbet. Au gré de tes pérégrinations dans les ruelles, tu tomberas forcément sur le musée de ce peintre, que je t’encourage vivement à visiter.

ornans

La Via Francigena continue ensuite, toujours plus au sud, jusqu’à Montgesoye tout en longeant la Loue. Si tu as le temps et l’envie, au lieu de rejoindre Montgesoye, tu peux opter pour une variante afin d’aller découvrir les magnifiques cascades de la Peusse et de la Tuffière et arriver directement à Vuillafans. 

C’est certes un peu plus long, mais qu’est ce que c’est beau !

cascade de la tuffière doubs

L’itinéraire se poursuit en serpentant le long de la Loue jusqu’à Lods, au pied des immenses falaises qui se dressent de part et d’autre du sentier. 

A l’instar d’Ornans, Lods est LE village incontournable à visiter dans le Doubs. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il est classé parmi “Les plus beaux villages de France” !

Derrière la carte postale de ce charmant village, se cache l’histoire des travailleurs du passé, les vignerons à flanc de côteau et les forgerons au bord de l’eau.

lods village

Après cette petite halte culturelle, nous poursuivons jusqu’à Mouthier Haute Pierre, fin de cette troisième étape.

Tu pensais avoir vu le meilleur du Doubs lors des 3 premières journées ? C’est que tu ne sais pas encore ce que te réserve cette nouvelle étape ! 

Au programme, de magnifiques cascades le long des gorges de nouailles (les plus belles du Doubs, mais chuuut faudrait pas trop en dire !), pour finir en apothéose à la source de la Loue, une magnifique résurgence dans un cadre grandiose.

Le sentier se poursuit ensuite tranquillement jusqu’à Pontarlier, la capitale du Haut Doubs, mais surtout de l’Absinthe ! Après cette journée, un petit verre est appréciable. A moins que tu ne préfères la version Doubienne du petit jaune avec le Pon local.

routes panoramiques france
forêt doubs
forêt doubs
forêt doubs

Etape 5 : De Pontarlier à la frontière Suisse, par la voie historique

On commence la journée avec une petite ascension jusqu’au point du vue du fer à cheval où l’on profite d’un magnifique panorama sur le château de Joux et les méandres du Doubs. 

Quelques centaines de mètres plus loin, le fort Malher offre une nouvelle perspective sur le château de Joux qui lui fait face. Avec un peu de chance, tu pourras peut-être voir la harde de chamois qui zone dans le coin.

chateau de joux
chamois
via francigena

La Via Francigena rejoint ensuite le village des Fourgs, en passant par le belvédère de la roche Sarrasine, un autre point de vue sur le château de Joux. 

Aux Fourgs, plusieurs possibilités s’offrent à toi:

  • soit t’arrêter ici, puisque les Fourgs est le dernier village du Doubs
  • soit poursuivre en Suisse jusqu’à Sainte Croix sur le chemin 70 le long de l’itinéraire “moderne”
  • soit continuer en France jusqu’à Jougne, le long de l’itinéraire historique

Ce n’est que mon humble avis, mais si tu souhaites continuer en Suisse  je te conseille la voie historique car je trouve que le chemin qui mène à Orbe est bien plus sympa de ce côté ci.

Un autre point pratico-pratique pour ne pas terminer aux Fourgs, est que Jougne n’est qu’à quelques kilomètres de la gare la plus proche. 

Enfin, ce serait dommage de randonner dans le Doubs sans terminer en apogée avec l’ascension du Mont d’Or, le sommet du Haut-Doubs et sa vue spectaculaire sur les Alpes et le Mont Blanc ! Rien que pour ça, je t’encourage à descendre à Jougne et promis, tu ne le regretteras pas 🙂 

mont d'or à metabief

Informations pratiques et conseils

Compte tenu du nombre de villages traversés par la Via Francigena, tu n’auras pas de mal à trouver un hébergement. Et si tu achètes la Crédenciale, cela te permettra d’accéder aux logements pèlerin à moindre coût.

La réseau d’hébergement n’est malgré tout pas aussi dense que sur Saint Jacques de Compostelle, donc pense à réserver plusieurs jours à l’avance pour t’assurer une place bien au chaud !

Enfin, si tu te sens l’âme plus aventurière, sache que le bivouac est aussi possible / toléré sur le sentier, selon la réglementation en vigueur.

En France, l’itinéraire de la Via Francigena correspond au sentier de grande randonnée GR145. C’est donc ce GR145 que tu devras suivre tout le long du parcours. 

De plus, le logo de la Via Francigena avec son pèlerin jaune et le drapeau européen est souvent apposé sur les panneaux de randonnée.

Et si en plus tu as un guide papier ou l’application sur ton téléphone, tu n’as aucune raison de te perdre 🙂

Bien que cet itinéraire ne présente pas de difficultés particulières, il convient néanmoins de bien s’équiper avec du matériel adapté à la randonnée.

Je te conseille notamment de prendre des bâtons, qui pourront t’être fort utiles lors des montées et des descentes dans les chemins forestiers, surtout sur terrain glissant à l’automne ou après les averses. 

Même si le massif du Jura ce n’est pas les Alpes, les températures peuvent aussi être très fraîches l’été. Il n’est pas rare d’observer les premières gelées matinales en août. Pense donc à prévoir des vêtements chauds et un bon coupe-vent car ici les orages sont assez fréquents.

Que tu arrives au départ de l’itinéraire, en voiture ou en train, tu pourras facilement rejoindre ton point de départ avec le train / bus depuis Pontarlier ou Jougne.

La meilleure saison pour réaliser cette portion de la Via Francegina est entre mai et octobre. 

Si l’été est plus agréable au niveau des températures, c’est aussi la période la plus touristique. De plus, il n’est pas rare que les cascades et petites rivières soient à sec dès début juillet. Le printemps te permettra de découvrir cette région plus tranquillement dans un décor bucolique, au milieu des fleurs de montagne. A l’automne, les températures sont bien plus fraîches, les journées plus courtes et le risque de pluie est bien présent, mais entre nous c’est ma saison préférée pour découvrir le Doubs ! 

S’équiper pour randonner
Si tu cherches à t’équiper avec du matériel de qualité je te conseille les enseignes / sites suivants, tous spécialisés dans les équipements outdoor:

En conclusion, cet itinéraire qui change des traditionnelles Grande Traversée du Jura et GR5, permet de découvrir les principaux sites culturels et naturels du Doubs le long d’un sentier bien balisé sans grande difficulté. 

Cette portion de la Via Francigena dans le Doubs plaira sans nulle doute à tous les randonneurs qui aiment prendre leur temps sur des sentiers moins fréquentés.

Epingle-moi sur Pinterest !

pinterest via francigena
pinterest via francigena

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *