close

Camping et bivouac, règles et conseils

Je ne pensais jamais me retrouver à écrire un tel article alors que les règles pour le bivouac et le camping sont accessibles facilement sur la toile pour qui fait un minimum de recherche, mais surtout parce que je pensais très naïvement que les personnes qui aiment profiter de la nature, aiment aussi assez la nature pour ne pas la dégrader. Et donc, que les dérives aux règles établies ne concernaient qu’une portion minime de campeurs.

Et pourtant, j’ai été bien tristement surprise (et clairement effarée dans certains cas) en constatant la recrudescence d’articles dans les journaux ou sur les réseaux sociaux concernant les dérives du camping sauvage et du bivouac dans nos belles montagnes. Cette année encore plus qu’avant, sûrement parce que plus de personnes ont décidés de se mettre au vert à cause de la situation particulière que nous vivons.

Sans parler des ambassadeurs des marques de sport qui postent des photos de leurs bivouacs dans des endroits de rêve, souvent avec le beau lever ou coucher de soleil pour nous donne envie de faire pareil. Sauf que n’oublions pas qu’entre une photo et la réalité … il y a le marketing ! Rappelle-toi que ce n’est pas parce que tu vois une jolie photo de bivouac que la personne y a réellement dormi, il peut juste s’agir d’une mise en scène pour une marque ou un influenceur… (je ne dis pas que toutes les photos sont des montages, ou ne sont faites que dans un but commercial, mais il faut aussi savoir faire la part des choses dans un monde ou le paraitre prend autant d’importance). 

refuge balme bivouac

Un vrai bivouac dans la Beaufortain 🙂

Pourquoi des règles pour camper ?


Comme partout et à chaque fois qu’il y en a, les règles ne sont pas faites pour faire ch*** les gens, même si elles sont parfois contraignantes. Dans ce cas précis, les règles concernant le bivouac en montagne sont là pour protéger les espaces naturels mais aussi pour réglementer la cohabitation entre les touristes/randonneurs et les travailleurs. Parce que oui, scoop, il y a des gens de la vraie vie qui travaillent à la montagne, notamment les bergers qui surveillent leurs troupeaux tout l’été et qui n’ont pas forcément envie de voir des gens squatter leur cabane ou de retrouver des traces peu glorieuses de leur passage … 

Et c’est donc aussi pour qu’on puisse tous profiter au mieux de la montagne sans se déranger mutuellement que cette réglementation est établie, dans l’intérêt général.

Donc, à tous ceux qui disent “pas vu, pas pris”, NON. Juste non. Et si ça ne te parle pas, est ce que tu fais pareil avec les feux rouges ? J’espère que non, donc voilà, là c’est pareil.

  • Les gens et la loi…

Avant d’aller plus loin, j’aimerais aborder deux points essentiels.

Le premier, ma théorie sur les comportements des gens et le respect de la réglementation à la montagne. Je pense (et si tu as un autre avis, je serais heureuse d’en discuter avec toi dans les commentaires) qu’on peut catégoriser les gens de la façon suivante:

    • Les gens qui connaissent les règles du bivouac et qui les respectent en toute occasion (Bravo si c’est ton cas, continue comme ça !)
    • Les gens qui pensent en toute bonne foi respecter la réglementation, mais en fait non (souvent des habitués mais qui ne se sont pas mis à jour sur les règles qui évoluent. C’est pas parce qu’il y a 20 ans on pouvait bivouaquer librement à tel endroit, que c’est toujours possible aujourd’hui …)
    • Les gens qui ne se posent pas la question de savoir si le bivouac est réglementé (souvent ceux qui découvrent la montagne pour la première fois)
    • Les gens qui savent qu’il y a des règles sur le bivouac, qui les connaissent la plupart du temps, mais qui ne les respectent pas volontairement parce que ma p’tite dame “les règles sont faites pour être enfreintes” (souvent des gens égoïste qui ne pensent qu’à eux, sans se soucier de l’intérêt collectif des mesures mises en place. Tout l’opposé de l’esprit de solidarité bien caractéristique des petits villages de montagne et des amoureux de la nature)

Mis à part la dernière catégorie (minoritaire je l’espère) que je qualifierais sans vergogne de “gros cons”, mon optimiste tient à penser que dans la grosse majorité des cas, le problème vient d’une méconnaissance des règles et des lois qui régissent la vie et le tourisme à la montagne. (J’avais déjà pu le constater lors de la sortie de mon article sur les incivilités des randonneurs…) Et donc, que la meilleure façon d’améliorer les choses, c’est d’éduquer tous ces nouveaux venus qui découvrent la montagne, ou qui pratiquent leur premier bivouac cette année.

Il me semble que personne n’est aussi pure qu’une edelweiss en floraison, et qu’on a nous aussi sûrement fait des erreurs lors de nos sorties en montagne les premières fois. Un peu de tolérance et de bienveillance ne saurait donc faire de mal 🙂

Pour la première fois. La deuxième on peut jeter des pierres.

(ooooh, un peu d’humour aussi !)

corse-GR20-preparatif-bivouac-règles

Les superbes sites de bivouac en Corse le long du GR20, mais a proximité des refuges obligatoire !

  • Non aux idées reçues !

Ensuite, je ne souhaite en aucun cas pointer du doigt certaines personnes. J’entends bien trop souvent que les parisiens et les citadins en général sont responsables de tous les maux. Haha, tellement facile de rejeter la faute sur autrui. Et surtout, complètement stupide d’opposer les citadins au reste de la population, comme si on avait besoin de ça en ce moment.

Selon moi, il y a autant de citadins que de ruraux qui ont des comportements inadaptés en montagne. Les premiers, souvent par méconnaissance des règles… mais les deuxièmes aussi ! C’est pas parce que tu habites un coin paumé de France parmi tant d’autres que tu seras plus au fait des règles de la montagne comparé à une personne habitant en ville. Enfin, je pense qu’il y a aussi une part de montagnards ou d’habitués de la montagne qui, en croyant que parce qu’ils y sont nés ou presque, ils y ont tous les droits.

En résumé, il y a autant de personnes qui aiment la nature et la respecte entre les citadins, les ruraux et les montagnards. Mais malheureusement il y a aussi un minorité de personnes, également réparties dans la population, qui s’affranchissent des règles, jamais pour de bonnes raisons.

Je pense donc qu’il n’y a qu’en rabâchant ces règles sur le bivouac et le camping sauvage et en les diffusant en masse qu’on verra les comportements changer sans que l’on soit obligé de recourir à des sanctions plus fortes, qui impacteraient tout le monde, tel que l’interdiction du bivouac purement et simplement dans les parcs. 

bivouac-règles-montagne

Camping ou bivouac, quelles différences ?


En France on différencie le camping, le camping sauvage et le bivouac selon ces points:

  • Camping : en tente ou véhicule motorisé (camping-car, van, voiture…), dans un site privé sur lequel tu t’installes pour un ou plusieurs jours, et le propriétaire est au courant de ta présence. Je pense que c’est assez parlant pour tout le monde, c’est le camping tel qu’on le connait le plus souvent, dans un camping privé ou municipal, chez un particulier, à la ferme … 
  • Camping sauvage : ça ressemble beaucoup au camping … sauf que c’est un campement sur plusieurs jours, mais en dehors d’un camping. Terme généralement utilisé pour les voyageurs en véhicule motorisé qui se posent en  dehors d’un camping, mais proche des commodités. (typiquement sur un parking)
  • Bivouac : en tente ou à la belle étoile et pour une seule nuitée. Terme généralement utilisé pour les randonneurs et les alpinistes qui se posent une nuit, souvent en montagne (mais pas que), avant de continuer le parcours.

Concrètement, en bivouac, tu poses ta tente le soir, tu dors, puis tu la démontes au petit matin. Même si tu choisis de dormir 3 nuits de suite au même endroit. Le campeur sauvage, au contraire va laisser son campement (ou son véhicule) toute la journée.

australie-ouest-ningaloo-cap-ranges-40

Le camping sauvage et ses règles plus simples en Australie

La réglementation en France


Dans ces 3 cas, en France l’ensemble des règle est défini dans le décret n° 2015-1783 du 28 décembre 2015 relatif à la partie réglementaire du livre Ier du code de l’urbanisme et à la modernisation du contenu du plan local d’urbanisme.

En gros, le camping sauvage et le bivouac ne sont pas interdits, mais tolérés et doivent respecter des réglementations bien spécifiques selon les communes, les parcs nationaux et les réserves naturelles.

  • Le camping sauvage

D’après l’article R. 111-32 du Code de l’urbanisme, le camping sauvage est librement pratiqué, hors de l’emprise des routes et voies publiques, avec l’accord de celui qui a la jouissance du sol, sous réserve, le cas échéant, de l’opposition du propriétaire.

Ainsi, il est possible de camper sur n’importe quel terrain privé, à condition d’avoir reçu préalablement l’accord du propriétaire. Il est strictement interdit de camper dans un lieu privé sans autorisation ! 

Hors des terrains privés, il est possible de camper partout où il n’y a pas d’interdiction. 

Parmi les interdictions générales, la loi interdit de faire du camping sauvage :

    • sur les rivages de la mer et dans les sites inscrits ou protégés
    • dans un site classé ou inscrit dans les zones de protection du patrimoine de la nature et des sites (réserve naturelle)
    • dans les bois, forêts et parcs classés comme espaces boisés à conserver
    • sur les routes et les voies publiques
    • à moins de 500 m d’un monument historique classé ou inscrit
    • dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation
    • autour des zones définies par la municipalité par arrêté pour des raisons de sécurité ou de salubrité
Australie-redcenter-tente

Qui a dit qu’il fallait voyager léger en camping sauvage  ? 😀

  • Le bivouac

Les règles du bivouac sont les mêmes que pour le camping sauvage, sauf dans les parcs ou réserves naturelles où il est généralement admis de planter sa tente, pour la nuit, grossièrement entre le coucher et le lever du soleil, soit le plus souvent entre 19h et 9h.

Seuls les parcs des calanques et de Port Cros interdisent complètement le camping sauvage et le bivouac. Pour les autres, tu trouveras sur ce site la réglementation propre à tous les parcs.

En un mot, que tu souhaites faire du camping sauvage ou bivouaquer, renseigne toi bien en amont, soit auprès de la mairie ou sur le site du parc, au risque de te prendre une amende pouvant monter jusqu’à 1500€ ! Certains sites étant réputés pour leur aire de bivouac, je te confirme que dès la fin de l’heure autorisée les gardiens des parcs sont prêts à aligner les contraventions.

Pour t’aider à trouver ton campement voici deux sites bien utiles:

    • LeCampingSauvage qui propose une carte des emplacements recensés gratuits et payants pour poser ton campement
    • Refugesinfo un très bon site collaboratif pour randonneurs qui, en plus de lister les points d’eau (fort utile), recense aussi les refuges privés ainsi que abris et cabanes de montagne. Parfois c’est bien de savoir qu’on peut dormir au chaud dans une cabane à 500m de soi plutôt que de poser la tente sous la pluie. 

bivouac règles

Camper en respectant la nature … et les autres !


Tu t’es renseigné.e et tu es désormais prêt.e pour ton premier camping sauvage ou bivouac,  parfait !

Mais lorsque tu monteras ton campement, peu importe qu’il se trouve dans une réserve naturelle ou sur un parking, il est important de respecter la nature d’une part et tes congénères d’autre part. Il peut s’agir de tes voisins de campement, mais aussi des futurs campeurs qui s’installeront après toi.

Voici donc quelques règles de savoir-vivre simples pour que ton expérience se déroule au mieux, pour tout le monde 🙂

  • si tu arrives le premier sur un spot de camping, tu attends l’heure officielle pour monter ta tente sans t’étaler partout afin de laisser de la place aux autre campeurs (dans une distance raisonnable)
  • si l’endroit que tu avais repéré est déjà pris, soit il y a de la place et tu t’installes plus loin (à plus de 2 mètres de la tente du voisin quand même); soit il n’y a pas de place et ma foi, c’est le jeu ma pauv’ lucette. Il te faudra continuer pour trouver un autre coin.
  • les gens qui font du bivouac ont généralement des grosses journées de marche devant et derrière eux et n’aspirent qu’à une chose le soir : dormir. Ou bien, ils viennent juste profiter et se ressourcer au calme de la montagne. Donc si tu penses venir bivouaquer entre potes pour faire la fête, boire et mettre de la musique à tue tête, ce n’est pas vraiment une bonne idée. Déjà par respect pour les autres, ensuite parce qu’en montagne il y a aussi des animaux qui peuvent être gênés par le bruit. Si tu fais du camping sauvage hors d’un milieu naturel, alors la moindre des choses est de demander à tes voisins.
  • l’une des règles de base du bivouac et du camping sauvage c’est de ne laisser AUCUNE trace de son passage. Avant de repartir assure toi donc que tu as ramassé TOUS tes déchets pour les trier et les jeter dans des poubelles.
  • Généralement quand on bivouac, on n’a pas de WC ni de douches avec soi. On profite de la nature. Là encore, on veille à ne pas laisser de trace de notre passage. Le papier toilette, on le brûle ou on le ramène pour le jeter dans une poubelle. Pense que tu aimes trouver un endroit propre, c’est pareil pour les prochains campeurs 😉 Quant à l’hygiène, si vraiment tu ne peux pas t’en passer, alors mise sur des produits bio et biodégradables comme le savon d’alep ou le dentifrice bio. Bien entendu, il ne faut pas se laver ni faire ses besoins directement dans un cours d’eau mais à côté, pour ne pas polluer. 
  • Évites tant que possible de déplacer des éléments naturels (pierres, branches …) car ceux -ci peuvent servir pour les insectes ou les micro-organismes. Et sinon, pense à les remettre en place à ton départ.

Pour conclure, je dirais que si tu ne devais te souvenir que d’une seule règle pour un bivouac ou un campement réussi, c’est la DISCRÉTION. Personne ne doit voir de nuit ou après ton départ qu’un campement a été établi à cet endroit.

australie-ouest-shark-bay-25

Camping ou bivouac, le bonheur de profiter du ciel étoilé !

Maintenant que tu connais les principes et les règles du bivouac, à toi de jouer, et surtout ENJOY !

Épingle-moi sur Pinterest !

Tags : Randonnées

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.