J’ai testé les produits FEED lors d’un trek en totale autonomie

Si tu suis un tant soit peu mes activités, tu sais déjà que j’ai réalisé le GR20 l’été dernier. Sinon c’est le moment d’aller lire mes articles 🙂

Pour ce trek, nous avions fait le choix de partir en semi-autonomie, c’est-à-dire avec quelques repas d’avance, notamment des lyophilisés pour le soir et en comptant sur les ravitaillements proposés aux refuges pour le midi. Donc en gros, pendant 11 jours je mangeais du pain, du fromage, des pom’potes et du chocolat le midi et un lyophilisé chaud le soir.

Le GR20 s’étant très bien passé, nous avons voulu faire un autre trek mi-septembre, le GR54.

Idéalement, je serais bien repartie sur le même principe que sur le GR20, mais à cette période de l’année les refuges sont presque tous fermés. Le ravitaillement le midi c’était mort, nous devions prévoir nos repas pour la totalité du trek.

Et franchement, même si les lyophilisés ne sont pas mauvais (en tout cas, ceux que j’achète), je ne me voyais pas manger uniquement ça pendant 10 jours. Déjà parce que je savais que je me lasserais vite, mais aussi parce que le midi je préfère manger froid quand les températures sont agréables.

C’est la raison pour laquelle je me suis mise à chercher une alternative aux lyophilisés pour le midi. Et forcément j’avais mes critères :

  • Un produit riche et nourrissant. Je te rappelle que lors d’une journée de 8h de rando on brûle au minimum 5000 calories, donc oui il faut bien les avaler ces calories à un moment donné.
  • Mais qui soit quand même sain. Je ne vais pas manger juste des barres des céréales ultra-sucrées pendant 10 jours.
  • Qui ait bon goût. Un produit ‘gourmand’ comme dirait Cyril Lignac. Rien de mieux pour te motiver et te rebooster en milieu de journée. Le repas c’est presque le meilleur moment de la journée, pas envie de bouffer un truc dégueu.
  • Qui soit léger. Bah oui, sinon je ne me poserais pas la question et je partirais avec plein de bons petits bocaux faits maison. Mais je ne suis pas Hulk et donc pas possible pour moi d’avoir plus de 2kg de nourriture dans mon sac.
  • Qui ne coûte pas un rein. Oui, hein parce que sinon je me fais livrer mes repas en hélicoptère aussi tant qu’on y est.

Et donc, au fil de mes recherches je suis tombée sur les produits FEED.

Feed-smartfood

FEED, quesako ?


La marque FEED est française et propose des repas entiers, sains, vegan, sans lactose et sans gluten soit sous forme de barre soit en poudre à reconstituer, façon soupe froide.

Ces produits sont, à la base, destinés aux gens qui auraient besoin de manger un repas rapide, sur le pouce, mais avec des produits sains. Il existe donc une gamme standard mais aussi une gamme pour les sportifs, enrichie en sucre et en protéines. Et c’est donc cette dernière que j’ai eu envie de tester car ma foi, sur le papier, ça n’avait pas l’air mal du tout et les avis sur internet étaient plutôt positifs.

J’ai donc acheté des barres, destinées aux petits déjeuners et en-cas en cours de journée, et de la poudre pour le midi. Afin de ne pas me lasser j’ai choisi plusieurs saveurs pour les deux produits. Le co-voyageur a fait pareil dans des proportions et des saveurs différentes.

Après avoir testé ces produits sur le terrain pendant 10 jours, voici mon bilan.

Goût – texture

  • Les barres

J’ai eu l’occasion de goûter aux saveurs fruits rouges, banane, noix de coco et tout chocolat. Et bien l’une comme l’autre, toutes ces barres sont à tomber ! Niveau saveur rien à redire, c’est très bon, ça fait pas chimique et ce n’est pas trop sucré comme les barres traditionnelles.

Par contre la texture est très épaisse et plutôt sèche, ce qui avait pour conséquence de vite m’écœurer si je la mangeais trop rapidement.

  • Les poudres

J’ai commencé le trek avec la saveur Légumes Verts car pour le midi je pensais que j’apprécierais plus des légumes que du chocolat ou de la banane. C’était de très loin la plus mauvaise idée de ce trek. J’aime pourtant beaucoup les légumes mais là, j’avais vraiment l’impression de boire une soupe froide très épaisse. Pour être franche, après deux tentatives non convaincantes je suis passé à la saveur chocolat-noisette, vraiment très bonne. Et comme les barres m’écœuraient le matin, j’ai donc inversé mes repas et je dois dire que cette poudre remplace très bien un bol de chocolat le matin !

Le co-randonneur avait, lui, privilégié la version carotte-potimarron pour le midi et fruits rouges pour le soir. Même s’il n’a pas été aussi catégorique que moi sur la version ‘salé’, il a largement préféré la version aux fruits, moins fade, qui pour l’avoir goûté ressemblait un peu à un yaourt à boire à la fraise.

GR54-feed

Satiété – digestion

Petit point négatif concernant la satiété.

Si tu ne fais pas de sport alors oui ça tient bien au corps pendant 4-5h, mais pas lors d’un effort intense comme une randonnée sportive. Surtout que je digérais très mal les barres les premiers jours quand je les mangeais en entier dès le matin. Je ne vais pas te faire un dessin mais disons que vu la vitesse à laquelle ça pouvait ressortir, pas étonnant que ça ne me cale pas trop. J’ai pu résoudre ce désagrément en remplaçant la barre du petit déjeuner avec la poudre et en mangeant la barre au fur et à mesure de la journée. Je précise que cette expérience est purement personnelle, le co-randonneur n’a pas du tout eu à se plaindre à ce niveau là.

Mais nous sommes tous les deux d’accord pour dire que les deux produits sont trop bourratifs. Résultat, ça cale très vite mais lors d’un effort soutenu la satiété ne dure pas très longtemps.

Energie

Chaque barre procure entre 400 et 430kcal et les poudres apportent entre 675 et 695kcal par repas. Niveau énergie rien à redire, nous n’avons eu aucun coup de barre lors de ce trek qui aurait pu être lié à l’alimentation.

Praticité

  • Les barres

De part leur format, les barres peuvent se ranger facilement n’importe où dans le sac et peuvent se manger n’importe quand. D’autre part, chaque barre est sécable en 5 morceaux, pratique quand on ne veut (peux) pas tout manger à la fois.

  • Les poudres

Point positif qu’il convient de noter, les sachets de poudre se referment avec un scratch ! Oui, oui. J’ai eu un peu peur que la poudre se répande partout dans mon sac, mais non, tout a bien été conçu et aucun problème à noter de ce côté là.

Par contre les poudres ne s’utilisent qu’avec un volume assez conséquent d’eau, 600mL pour la version sport, un peu moins pour la version normale. En trek cela peut s’avérer un problème quand on doit prévoir ce stock d’eau en plus dans son sac. En plus de cela, il faut absolument un récipient fermé pour pouvoir bien mélanger la poudre avec l’eau si tu veux éviter les grumeaux. Au début je me disais qu’une bouteille d’eau ou une simple gourde suffiraient, mais même avec la dosette inclue dans les sachets c’est vraiment galère pour verser la poudre sans en perdre la moitié. J’ai donc fini par prendre le shaker vendu sur le site et c’était finalement une bonne idée car avec sa capacité d’1L je l’utilisais aussi comme gourde à la place de mes deux bouteilles d’eau de 500ml.

Même si niveau écologique ce n’est pas une très bonne solution, j’aurais préféré pouvoir acheter toutes ces poudres à l’unité afin de varier plus facilement les saveurs.

Le gros point intéressant de ces poudres c’est le fait de pouvoir les boire avec de l’eau froide et de pouvoir ainsi s’alléger d’un réchaud et d’un gaz !

Poids

Chaque barre pèse 100g (105 avec l’emballage), et les sachets de poudre pèsent 680g pour 4 repas, soit environ 170g par repas. Alors clairement autant pour les barres le rapport poids / énergie / satiété est très intéressant (trouve moi un lyophilisé de 100g et 400kcal !) autant pour les poudres on trouve mieux ailleurs. Mais bon, si on considère qu’on n’a pas besoin de trimbaler réchaud et gaz alors oui, ça redevient intéressant.

Prix

Chaque barre coûte 3.50€ à l’unité et le sachet de poudre sport est à 18.50€ soit 4.625€ le repas. Lors de ma commande sur le site internet j’ai eu l’agréable surprise de constater que le prix diminuait à partir d’un certain nombre de produits achetés.

En comparaison, un lyophilisé équivalent en terme d’apport nutritif et de poids coûte le double, dans les 8-9€.

GR54-feed-smartfood

Conclusion


Suite à ce test en situation réelle, mon bilan est mitigé.

Les barres sont vraiment (mais vraiment) très bonnes. J’en ai d’ailleurs acheté d’autres en rentrant. Mais malgré tous les points positifs mentionnés plus haut, lors d’un trek ces barres me semblent insuffisantes pour remplacer un repas. Il faudrait en manger plusieurs, tout au long de la journée mais on perd alors tout l’intérêt de ces barres par rapport aux lyophilisés sur le plan du rapport poids/énergie/prix.

Quant aux poudres, autant je valide les saveurs sucrées, autant les salées laissent à désirer. Mais comme pour les barres, je les trouve trop consistantes et épaisses pour être bien digérées lors d’un effort sportif important.

En conclusion, je pense que ces produits sont très bien pour être utilisés dans un cadre ‘normal’ ou lors d’un effort sportif faible à modéré. Mais d’après mon expérience, je ne les recommanderais pas lors d’un trek de plusieurs jours.

Et toi, tu prends quoi comme nourriture lors de tes treks ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.