close

Découvrir Majorque hors saison, où comment profiter des avantages sans les inconvénients

Alors que certaines destinations se révèlent décevantes, d’autres sont de vraies pochettes surprises. Plutôt fades et sans intérêt de l’extérieur, mais qui cachent de magnifiques trésors dès qu’on prend le temps de creuser un peu. Ce fut le cas de l’île de Majorque dans l’archipel espagnol des Baléares. Avant quand on me parlait de cette île, cela m’évoquait surtout des plages envahit de touristes, les corps gras de crème, les packs de bière et la musique à tue tête. J’imaginais un lieu de débauche pour les européens en mal de fête, le reste de l’île envahit par les familles et des bateaux de croisières qui vomissent leur flot de passager sur le littoral. Bref, le tourisme de masse dans toute sa splendeur. Mais ça, c’était avant. Un séjour familial m’y a conduit fin mai, et alors que je n’attendais vraiment rien à part le soleil et le repos, j’ai été émerveillée par sa montagne aux paysages variés, ses petits villages typiques et ses criques paradisiaques. Visiter Majorque hors saison, c’est profiter de tous les avantages de cette destination sans les inconvénients !

Si tu projettes de t’y rendre ou si tu souhaites juste découvrir cette magnifique île, voici une petite liste non exhaustive des sites qui m’ont le plus impressionnée au cours de cette semaine de vacances. 

Pour faciliter ta lecture, j’ai divisé cet article en trois sections. Si tu souhaites plus de détails sur les randonnées que nous avons effectués alors je t’invite à lire mon article dédié aux plus belles randonnées à Majorque.

La Serra Tramuntana, Majorque côté montagne


Si comme moi tu aimes randonner, alors une semaine ce n’est clairement pas de trop pour arpenter les nombreux sentiers qui parcourent cette chaîne karstique et découvrir les villages typiques tous plus mignons les uns que les autres. D’ailleurs, ce n’est sûrement pas pour rien si cette région est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Voici du nord au sud de ces montagnes les coins sympathiques à découvrir.

  • Le cap Formentor 

Ce cap correspond à la partie la plus septentrionale de l’île. Pour y accéder, il faut tout d’abord emprunter une route très sinueuse au milieu des pins avant de déboucher dans un espace complètement dégagé et surtout une vue de ouf sur le phare, les falaises et les criques. On vient ici soit juste pour profiter du panorama et prendre quelques photos, soit pour se baigner dans une des nombreuses criques, soit pour randonner. Ou bien les trois à la fois ! Je coupe court au suspense, nous avons bien sûr choisi cette dernière option ce qui nous a permi de jouir d’un panorama grandiose sur la baie, le phare et tous les sommets autour de nous depuis le sommet El Fumat, puis de nous baigner dans la petite crique Cala Murta.

cap formentor
cap formentor
cala murta cap formentor
  • la ville de Pollença

Pollença est la ville la plus accessible au nord de la Serra Tramuntana. Loin d’avoir le même cachet que les petits villages perdus au cœur des montagnes, il n’en est pas moins agréable de flâner dans les ruelles pavées du centre historique. Si tu n’as pas beaucoup de temps à consacrer à la visite de la ville, alors mon conseil c’est de prendre de bonnes chaussures et de grimper l’escalier long de 365 marches pour rejoindre le Mont Calvari et son incroyable belvédère sur la ville et les montagnes environnantes. Après cet effort, je suppose que tu ne diras pas non à une petite baignade pour te rafraîchir ? Et ça tombe bien car, même si ce n’est pas la plus paradisiaque, la grande plage de Pollença et son sable fin sur le front de mer fera très bien l’affaire !

pollença majorque
  • Sa Calobra et le Torrent de Pareis

Si je devais faire un top 3 des plus beaux sites que j’ai pu voir lors de ce séjour à Majorque alors incontestablement celui-ci en ferait parti. Pourquoi? Déjà juste pour la route qui y mène. Si tu es sujet.te au mal des transports alors il est fort probable que tu me haïsses … Imagine une petite route à flanc de montagne avec pleiiiiiiin de lacets ! On se croirait dans un manège tellement ça tourne dans un sens et puis dans l’autre. Moi j’adore, surtout quand le panorama autour de nous est aussi grandiose notamment le soir au soleil couchant.

route sinueuse sa calobra

Ensuite à l’arrivé, le petit port de Sa Calobra est vraiment adorable, niché dans une petite crique entourée de falaises. Mais ce qui fait la réputation du site c’est le Torrent de Pareis, ou plutôt les gorges du torrent désormais partiellement asséché.

torrent de pareis
sa calobra

Pour y accéder depuis le port, il te suffit d’emprunter un chemin à flanc de falaise sur quelques centaines de mètres. Je te rassure, c’est très bien aménagé et accessible à tout le monde. Après avoir traversé plusieurs tunnels creusés dans la roche, le chemin débouche sur un décor incroyable. D’un côté, une petite crique aux eaux turquoises et de l’autre le départ de la randonnée dans les gorges et ses piscines naturelles. Pour te dire, ce cadre grandiose m’a transporté l’espace d’un instant dans le parc de Karijini en Australie !

torrent de pareis
  • Les lacs de Cuber et Gorg Blau

En continuant vers le sud de la Serra Tramuntana, tu ne pourras manquer les deux lacs de Cuber et Gorg Blau entourés des plus hauts sommets de l’île, le Puig Major à l’ouest et le Puig de Massanella à l’est. Si tu recherches une belle randonnée pour mieux t’imprégner de la Serra Tramuntana, nul doute que c’est dans cette région que tu trouveras ton bonheur en arpentant l’un des nombreux sentiers plus ou moins courts et de difficultés variables qui débutent au niveau des lacs.

majorque lacs
  • Les villages de Fornalutx, Deia et Valdemossa

Ces trois villages situés les uns à la suite des autres sont les petits bijoux de la Serra Tramuntana. Avec un centre ville entièrement piéton, impossible de ne pas succomber à l’ambiance qui se dégage de ces vieilles pierres.  En voyage, j’ai souvent tendance à privilégier le contact avec la nature pour éviter le flot des touristes coincés dans ces villages, mais en mai je dois admettre que ces derniers étaient quasi vides. C’est donc en toute tranquillité que j’ai pris plaisir à me perdre dans ce dédale des ruelles, à m’émerveiller devant tous les petits détails des façades, à m’extasier devant cette profusion de fleurs aux senteurs inégalables, à siroter un bon jus frais à l’ombre d’un palmier et à contempler les magnifiques panorama sur la montagne environnante depuis les nombreux belvédères. 

majorque deia
majorque-village
majorque-fleurs
majorque (312)
majorque-villages

J’ai personnellement eu un petit faible pour Deia perchée sur son promontoire rocheux, mais c’est tellement subjectif que je ne saurais te conseiller de les visiter tous les trois 🙂 

  • La route panoramique de Banyalbufar

De Banyalbufar à Andraxt, cette route panoramique constitue l’un des nombreux joyaux de la Serra Tramuntana. Ce paysage se distingue par sa beauté sauvage et sa situation singulière face à la mer, où les vignobles en terrasse baignent dans la douce luminosité du soleil couchant. Si tu as un peu de temps devant toi, n’hésite pas à faire un tour du côté du petit port si typique des Canonge avec ses barques colorées et son eau translucide, parfaite pour le snorkeling. 

Incontestablement, pour en apprécier toute sa beauté, c’est en fin d’après-midi qu’il faut emprunter cette route. 

majorque - banyalbufar

Outre la route panoramique, cette région offre aussi de multiples possibilités de randonnées notamment pour atteindre le sommet le plus haut de la Tramuntana du sud, le Goloritze. 

La côte est et ses plages paradisiaques


  • La presqu’île d’Alcudia la romaine

Qu’on se le dise, Alcudia est l’une des plus belles villes au nord de Majorque. Il s’agit d’une ancienne cité médiévale qui a su garder un centre historique plein de cachet avec sa muraille, ses vestiges romains, ses petites ruelles pavées si typiques et ses vieilles pierres. Comme si elle n’en n’avait déjà pas assez pour elle, la presqu’île d’Alcudia possède aussi de merveilleuses plages et des sentiers de randonnée dans une des zones les plus reculées et sauvages de Majorque. Par manque de temps, nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir plus en profondeur cette région, mais le bref aperçu de la plage de Sant Joan et de son petit chemin côtier jusqu’à la pointe de Manresa nous a laissé entrevoir la beauté de la côte et ce qu’on aura malheureusement raté ! 

alcudia rempart
alcudia-centre
alcudia presque ile
  • La Serra de Levant au nord-est

On continue notre tour de Majorque, direction la pointe nord-est son massif la Serra de Levant et les plus belles criques de notre séjour ! 

Plus concrètement, qu’est ce qu’il y a de beau à voir dans le coin ?

Si ton truc c’est les villages et les marchés pour dénicher des produits typiques à ramener chez toi ou à offrir, alors tu trouveras ton bonheur dans les villages de Arta ou de Capdepera. Même si dans la première, une jolie église surplombe la ville, ma préférence va à la seconde principalement pour son château qui domine majestueusement la campagne environnante. 

chateau majorque

Si tu préfères la bronzette et les plages, tu auras plusieurs choix. Soit les plages publiques Cala Agulla et de Cala Mesquida, toutes deux faciles d’accès, dans un cadre magnifique mais où tu risques fort de ne pas être seul.e, où il n’y a pas d’ombre et où la musique bat son plein. Ou bien les petites criques reculées de Cala Molto (SEULEMENT si tu es adepte du bronzage intégral … ), de Cala Torta, de Cala Estreta ou encore de Cala des Matzoc. Peut-être que quelques photos t’aideront à faire ton choix 🙂

plage majorque hors saison
plage majorque hors saison

Enfin, si tu souhaites découvrir cette région en marchant, la Serra de Levant offre plusieurs panoramas à couper le souffle à qui ose prendre de la hauteur. De notre côté, nous sommes montés au bec de Ferruxt tôt le matin, ce qui nous a permis d’embrasser le vue sur tout le golf d’Alcudia et même entrapercevoir les montagnes de la Serra Tramuntana avant que le ciel ne se voile. Dans l’après-midi, sous une chaleur étouffante, je ne sais plus trop ce qui nous a pris (sûrement l’envie de quitter cette plage archi-bondée rapidement) mais nous nous sommes élancés à l’assaut d’une petite tour de guet sur la Talaia de Son Jaumell, d’où la vue était juste wahou sur les différentes criques sus-mentionnées. Une rando à ne surtout pas entreprendre comme nous à 13h, au risque de complètement te dessécher sur place. La vue était certes très belle mais je me souviens aussi très bien à quel point j’ai pu avoir soif ce jour-là. Plus jamais ça !

majorque - puig ferrutx
majorque - serra levant
  • Les criques paradisiaques du sud-est 

Pour la dernière étape de ce séjour, on se dirige à l’extrémité sud-est de Majorque. Le co-voyageur n’était pas hyper chaud pour s’aventurer dans cette région, l’une des plus touristiques de l’île, où se concentre plus de criques paradisiaques que tu ne pourras en voir en une vie. Bon, j’exagère. Presque. La question était; pourquoi aller s’enfoncer dans la gueule du loup quand de splendides randonnées nous tendent les bras de l’autre côté ? Ben, parce qu’il y a aussi de superbes randonnées à faire dans ce coin là ! Et il y a des moulins à vents et des marais salants. Et en bonne touriste que je suis, je ne voulais pas quitter Majorque sans ces deux photos souvenir. Futile ? Complètement, mais j’assume 🙂

Heureusement pour moi, la météo ce jour là était plutôt mitigée avec des nuages assez bas. S’aventurer sur les sommets complètement bouchés ? Très peu pour moi, no regret.

Alors que j’aurais préféré découvrir le parc naturel de Mondrago, le compromis inévitable nous a mené quelques kilomètres plus au sud, le long d’une randonnée côtière entre le phare de cap salines et Cala Marmols. Sans difficulté aucune, ce chemin est aussi beau que la plage qu’il dessert.  Je crois que la luminosité ce jour-là n’y était pas pour rien, faisant ressortir les contrastes entre la roche orangée et le bleu intense de la mer. Une très belle découverte pour qui recherche la tranquillité d’une plage accessible seulement après 1h de marche.

cala murols
Cala murols
cala murols
  • Les marais salants et moulins à vent

Pour terminer cette semaine pleine de belles surprises, je tenais à passer dans la région des marais salants, des fois qu’ils seraient différents de ceux qu’on peut trouver en Vendée, ma région d’origine. 

Scoop, non.

Des marais salants restent des marais salants. A part pour la photo souvenir, je n’ai pas été plus impressionnée que cela par cette région. Et en ce qui concerne les moulins à vents, la plupart si ce n’est la totalité, ne sont plus en activité mais ont été transformés en gite ou autre logement. Un trouver un qui soit en bon état et qui ne soit pas sur une propriété privée, relève un peu du challenge … Mais nous n’avons pas visité toute l’île, il y a sûrement d’autres coins où tu en verras plus facilement.

marais salant
moulin a vent

Épingle-moi sur Pinterest !

Bilan et conseils pour visiter Majorque hors-saison


  • Mes conseils pour …

… conduire dans la Serra Tramuntana: Même en hors-saison, il te faudra être patient pour découvrir la montagne. En effet, sache que tu ne seras pas seul.e sur la route. A cette saison, j’espère pour toi que tu éviteras les bus qui roulent à 20km/h ou bien les cyclistes qui t’empêchent de doubler à cause des routes étroites, sinueuses et du manque de visibilité, mais les chèvres, elles, tu n’y échapperas pas ! Elles sont partout, sur les bas côté, au milieu de la route, elle déboulent sans prévenir de la forêt … bref, aussi mignonnes soient-elles, elles te forcent à ne pas pousser sur le champignon si tu ne veux pas égratigner ta voiture de location. De ce fait, ici rien ne sert de parler en distance car 5 kilomètres peuvent te prendre 30 minutes. Et encore, estime toi heureux.se puisqu’en été il faut composer avec les bus, les cyclistes et les touristes relous qui ne savent pas conduire en montagne. Si la patience c’est pas ton truc, la deuxième option c’est de te lever aux aurores pour être tranquille.

serra tramuntana

… éviter la foule: Je suppose que si tu visites Majorque en ultra basse saison (décembre à mars ?) tu auras l’île rien que pour toi… parfait si tu ne souhaites pas du tout profiter des plages et de la baignade. Sinon, à l’entre saison, printemps et automne, même si on est loin de l’affluence touristique de l’été, il y a quand même du monde. Pour visiter les sites ou profiter des plages, mon astuce c’est de vivre en décalé. Se lever très tôt pour arriver sur le site avant la foule, manger très tôt quand toute la foule commence à arriver, puis visiter pendant que la foule à son tour prend son déjeuner. Petite sieste l’après-midi avant de repartir en soirée pour une dernière randonnée et/ou admirer le coucher de soleil. 

coucher de soleil majorque

… se stationner en ville : en hors-saison il te sera plus facile de trouver une place de parking en ville, mais néanmoins, n’oublie pas de te renseigner sur les événements saisonniers et les horaires de marché qui pourraient te compliquer un tantinet la tâche. Dans les villages de montagne par contre, il est généralement impossible de se stationner en plein centre, il te faudra laisser ta voiture sur l’un des parkings à l’extérieur de la ville.

Deia majorque

… profiter des plages : dans la Serra Tramuntana, rares sont les plages avec une buvette. Prévois donc beaucoup d’eau, de quoi te couvrir la tête mais aussi des chaussons de baignades pour les plages de galets. Dans l’est, sachant que les plages publiques sont généralement prises d’assaut dès 10h-11h, tu sais ce qu’il te reste à faire si tu ne veux pas te stationner à 30mn de la plage… Ces grandes plages, en plus d’être ultra touristiques et bondées, proposent aussi régulièrement des “animations” (très) sonores en pleine journée mais aussi en soirée, avec tout ce qui va avec (alcool et autres petits plaisirs). A bon entendeur. Les criques restent à mon avis l’alternative la plus sympa pour nager dans un cadre paradisiaque, au prix de quelques minutes de marche. Si celles le long de la réserve de Mondrago sont les plus sollicitées, n’hésite pas à t’éloigner un peu pour plus de tranquillité. Enfin, dernier point, la plupart des touristes voire des résidents à Majorque sont … Allemands. Et tu n’es pas sans savoir que leur culture du bronzage intégral est bien moins décomplexée que chez nous. Tu ne t’étonneras donc point de tomber au gré de tes randonnées sur des personnes en tenue d’Adam ou d’Eve sans avoir croisé le moindre panneau annonciateur. Sur les plages publiques il n’est pas rare qu’une des extrémités de la plage soit réservée au nudisme, mais là encore ce ne sera pas forcément clairement indiqué. Dis-toi que si tu vois peu de personnes de ce côté là alors que le reste de la plage est bondée c’est peut-être pour cette raison … 

plage majorque

… trouver un logement idéalement situé : l’avantage indéniable de voyager hors-saison, c’est que les prix des logements sont presque moitié moins chers, sans exagérer. C’est comme ça qu’une charmante villa pour 6 personnes avec piscine privée nous est revenue à environ 700€ pour 5 nuits à côté de Pollença. Alors certes, on n’était pas à 5 minutes de la plage, mais on avait une maison entière pour nous avec une vue incroyable sur les montagnes, qui plus est dans un calme absolu. Perso, je ne demande rien de plus. Comme nous restions deux soirées de plus sur l’île, nous avons préféré nous rapprocher de Palma et opter pour un gite dans le sud de la Serra Tramuntana. Parfait pour explorer cette région mais c’est vrai que cela nous a un peu limité pour visiter le reste du sud de l’île. A refaire, je prendrais plutôt 2 logements, un au nord-ouest, parfait pour visiter la Serra Tramuntana et la côte nord-est, et un dans le sud-est pour profiter des petites criques tout le long du littoral. 

majorque - villa
majorque - gite
  • Bilan d’une semaine à Majorque

Comme tu as pu le constater, en 1 semaine je suis loin d’avoir fait le tour de l’île. Je n’ai même pas visité la capitale, Palma. Honte à moi ! Plus sérieusement, lors de ce séjour nous étions à 1 mois de réaliser le GR20, donc en pleine préparation physique, la raison principale pour laquelle nous avons focalisé notre attention sur les randonnées. D’autre part, s’agissant d’un voyage familial, nous avons aussi du faire des compromis pour satisfaire tout le monde. Enfin, en logeant au nord ouest, tu comprends mieux pourquoi nous n’avons que peu exploré la partie sud de l’île, la plus éloignée. Mais si tu souhaites des conseils et avis sur les autres régions et activités que nous n’avons pas eu l’occasion de faire, je t’invite à consulter les articles de Marianne du blog Pépette en Vadrouille et de Céline du blog Je Papote.

Si tu ne souhaites pas randonner autant que nous, je trouve que 1 semaine c’est suffisant pour découvrir les principaux points d’intérêt de Majorque en hors saison, surtout si tu optes pour 2 logements pendant ton séjour. Par contre, avec un seul logement et en pleine saison, vu les difficultés liés au déplacement sur l’île, il se peut que tu sois obligé.e de faire un peu plus de concessions sur les sites à visiter.  

coucher de soleil majorque

Pour résumer et conclure cet article, d’une façon générale, en visitant Majorque en hors saison fin mai, je n’y ai trouvé que des avantages:

    • le prix des vols, du logement et de la location de voitures, tous trois très abordables
    • la relative facilités d’accès aux sites, sans trop de cyclistes ni de bus sur la route
    • la quantité de touristes encore acceptable
    • les commerçants et restaurateurs qui ne croulent pas encore sous le flots des touristes et qui sont donc très accueillants
    • l’eau déjà agréable pour se baigner (entendons nous sur ce point, 20-22°C en mai, c’est très bien pour moi)
    • les températures parfaite à cette saison, ni trop chaudes pour randonner, mais suffisamment agréables pour se promener en short et T-shirt ou bronzer sur la plage
    • peu de bateaux de croisière ou de bateaux privés amarrés dans les criques et qui, avouons-le, gâchent le paysage
    • les paysages fleuris et verdoyants du printemps avant la sécheresse estivale

Alors, Majorque hors saison, tu valides ? 

En résumé ...

Nature / Randonnée 10
Culture / Patrimoine 7
Soleil / Plage / Détente 10
Gastronomie 8
Sécurité 9
Budget 9
Tags : Bilan de mes voyagesMajorqueRécits de voyageSites classés à l'UNESCO

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

95 Partages
Partagez60
Tweetez
Enregistrer35