Vents & Voyages

Road-trip en Nouvelle-Zélande : Un itinéraire d’un mois entre les îles

Comme grand nombre d’entre nous, je rêvais de pouvoir réaliser un road-trip en Nouvelle-Zélande après avoir découvert les paysages grandioses de ce pays à travers une célèbre trilogie cinématographique.

Mais partir 15 jours pour un voyage aussi loin, hors de question. C’était minimum 3 semaines, sinon rien. Nous avons donc patiemment attendu jusqu’à ce que l’opportunité se présente : un congé sabbatique de 3 mois ! Nous avons ainsi pu inclure un road-trip d’un mois en Nouvelle-Zélande au cours de notre séjour en Océanie. 

Je te partage donc mon itinéraire ainsi que mes conseils et bons plans pour organiser à ton tour un voyage en Nouvelle-Zélande.

Road-trip en Nouvelle-Zélande : les étapes

L'île du sud

  • Points de vue le long du lac Tekapo
  • Randonnées au Mont Cook 

Temps de trajet : 4h

Plus d’informations dans mon article sur le parc d’Aoraki – Mont cook

  • Le phare de Katiki et ses manchots à oeil jaune
  • Les Moeraki Boulders
  • Profiter des paysages sur la route sinueuse de la péninsule d’Otago
  • Coucher de soleil au phare de Nugget Point

Temps de trajet: 5h30

Plus d’informations dans mon article sur la route entre Dunedin et Te Anau

  • Découverte des chutes de Purakaunui 
  • Divers arrêts le long de la Southern Scenic Route
    • Le belvédère de Florence
    • La baie de Curio
    • La plage des gemmes
    • Le phare en bois de Waipapa
    • Le pont en bois suspendu de Clifden

Temps de trajet: 3h30

Plus d’informations dans mon article sur la route entre Dunedin et Te Anau

  • Randonnée au Key Summit
  • Excursion en Kayak dans le Milford Sound

Temps de trajet: 5h30

Plus d’informations dans mon article sur les activités à faire dans le Milford Sound

  • Promenade sur les berges du lac Wakatipu à Queenstown 
  • Point de vue au belvédère des Remarkables
  • La route panoramique jusqu’à Glenorchy et balade dans le village 
  • Visite d’Arrowtown, village pittoresque de la ruée vers l’or
  • Randonnée à Roys’ Peak à Wanaka
  • La route panoramique de Wanaka à Haast

Temps de trajet: 6h30

Plus d’informations dans mon article sur les activités à faire entre Queenstown et Wanaka

  • Randonnée au glacier de Fox
  • Randonnée au glacier de Franz Josef

Temps de trajet: 3h

Plus d’informations dans mon article sur les glaciers de Fox et Franz Josef

  • Visite du village de Ross, vestige de la ruée vers l’or
  • La route panoramique qui monte au col d’Arthur pour voir des Kéa, les perroquets de Nouvelle-Zélande
  • Visite de la ville d’Hokitika
  • Promenade dans le site des Pancakes Rocks

Temps de trajet: 9h

Plus d’informations dans mon article sur les activités à faire le long de la côte ouest

  • Randonnée au Mount Robert et Julius Summit

Temps de trajet: 2h

Plus d’informations dans mon article sur le parc de Nelson Lakes

  • Excursion en kayak pour découvrir la baie de Tasman 
  • Promenade dans les Malborough pour aller voir des vers luisants
  • La route panoramique des Malborough, jusqu’à Elaine Bay
  • Départ pour l’île du nord 

Temps de trajet: 5h

L'île du nord

  • Visite du Pukaha National Wildlife Center qui abrite de nombreuses espèces d’oiseaux rares et menacés comme les Kiwi
  • Randonnée au Tongariro
  • La route panoramique 43 pour rejoindre le Taranaki

Temps de trajet : 9h

  • Randonnée aux piscines naturelles des Pouakai Tarns
  • Randonnée au sommet du Taranaki

Temps de trajet: 3h

  • Découverte de la région volcanique et géothermique de Rotorua

Temps de trajet: 3h

  • Randonnée à la plage de Cathedral Cove
  • La route panoramique du littoral

Temps de trajet: 6h30

  • Randonnée à Mangawhai Cliffs
  • Voir des verres luisants dans les grottes de Waipu
  • Randonnée sur la péninsule de Tawharanui

Temps de trajet: 6h

  • Visite d’Auckland
  • Randonnée au Mont Wellington

Temps de trajet: 2h

La Nouvelle-Zélande, considérée comme la « petite Suisse », est réputée pour ses sentiers de randonnée.

Tu retrouveras ma sélection des randonnées incontournables à faire en Nouvelle-Zélande dans mon article.

nouvelle-zelande-coromandel
randonnée en Nouvelle Zélande

Bilan Financier

Frais de voiture

1615 €

Hébergement

400 €

Nourriture

730 €

Activités payantes

475 € pour deux

Coût global (sans les avions): environ 3220 € à deux pour un mois.

Les frais de voiture incluent la location, l’essence ainsi que le transfert en bateau entre les îles. Pour payer moins cher sa location, il vaut mieux louer à Christchurch et rendre sa voiture à Auckland.

Pour la location de notre voiture j’ai utilisé le comparateur Rentalcar. Cela m’a permis de dénicher une location à prix intéressant, sachant que la location de véhicule est très chère en Nouvelle-Zélande.

Les frais d’hébergement concernent les places de camping (obligatoire, le camping sauvage étant interdit) et les chambres d’hôtes pour les dernières nuitées. En effet, une tempête ayant frappée le nord de la Nouvelle-Zélande pendant notre séjour, il nous était impossible de dormir en tente sous cette météo exécrable (et je t’avoue qu’on en avait un peu marre de la tente aussi…). Sans ces 4 nuits en guesthouse, nous n’aurions dépensé que 220€ en camping soit 10€ par nuit en moyenne, pour deux.

Les activités payantes incluent les 2 excursions en kayak dans le Milford Sound et Abel Tasman, ainsi que le visite du Pukaka National Wildcenter et le transfert en bus pour la randonnée au Tongariro.

Note: ce road-trip en Nouvelle-Zélande datant de quelques années, il est possible que les tarifs aient évolués depuis.

road-trip en nouvelle zélande

Les points positifs

Voici une liste non exhaustive de tout ce que nous avons aimé durant ce mois de road-trip du sud au nord de la Nouvelle-Zélande:

road-trip en nouvelle zélande
road-trip en nouvelle zélande

Les aspects négatifs

Comme aucun pays n’est parfait, voici une liste non exhaustive de tout ce que nous avons moins aimé durant ce road-trip en Nouvelle-Zélande:

Nouvelle zelande-Wanaka

Informations complémentaires

  • Si tu le peux, évite de réaliser un road-trip en Nouvelle-Zélande pendant les vacances estivales (mi-décembre à janvier) et privilégie le mois de novembre ou celui de février. Cela te permettra sûrement d’économiser sur la location de ton véhicule mais aussi de profiter des endroits touristiques sans la sur-fréquentation qui va avec.
  • Concernant la location du véhicule, je t’encourage vivement à réserver longtemps à l’avance, au moins 6 mois, car les nombre de véhicule à la location n’est pas illimité (on est sur une île) et les tarifs grimpent très vite ! 
  • De même, en pleine saison les campings du DOC sur le principe du « premier arrivé, premier servi » sont vites remplis. Je te conseille donc de t’y pointer en début d’après-midi, de réserver ton emplacement et de profiter de ton après-midi ensuite. 
  • Même en été, la météo est capricieuse en Nouvelle-Zélande, surtout sur l’île sud. Pense à prévoir des vestes et pantalons chauds en plus de tes shorts et t-shirt.
  • Toujours en lien avec la météo, prévois quelques journées de libre dans ton planning. Cela te permettra d’être plus flexible si tu ne peux pas faire ce que tu avais prévu à cause de la météo. A titre perso, nous nous réservons toujours une journée « repos » par semaine. Parfois, juste se poser, dormir, lire, faire sa lessive ou ne rien faire, ça fait du bien aussi !
  • Si tu comptes randonner, un équipement adapté est plus que conseillé. J’ai vu des personnes en jean et chaussure de ville grimper le Taranaki (!!!) (rien ne dit qu’ils sont arrivés en haut). En dehors des grandes villes il y a peu de magasins de sport, donc mieux vaut tout prévoir dans tes valises. Je n’avais pas prévu mes bâtons, ils m’ont manquée et j’ai bien galéré avant de trouver un magasin où m’en procurer. 
  • Par contre, sache aussi que les douanes sont hyper vigilantes en ce qui concerne l’équipement de randonnée. En effet, à cause des nombreuses espèces endémiques et menacées présentes sur l’île, le gouvernement s’assure que personne ne va introduire par mégarde un virus / champignon / espèce invasive qui pourrait nuire à ces espèces. Très concrètement, on nous a demandé de laver nos chaussures de randonnée et les piquets de notre tente (qui avaient un peu de terre) avec un produit antibactérien avant de nous laisser passer la douane. Si tu ne veux pas perdre de temps, pense donc à laver tes chaussures et ton matériel de camping en amont.
  •  De nombreuses grottes abritent des vers luisants. Mais attention aux « attrapes-touristes » avec des visites payantes (relativement chères) alors qu’il existe des grottes accessibles gratuitement et tout aussi jolies. 

Comment s’habiller ?
En Nouvelle-Zélande, des vêtements techniques sont indispensables si tu veux randonner et en profiter quelque soit la météo. Pour cela, rien de mieux que les vêtements en laine de mérinos qui, en plus de réguler la température (garde au chaud par temps froid, rafraichissent par temps chaud), limitent aussi les mauvaises odeurs. Si tu souhaites t’équiper en vêtements de qualité, je te conseille les sites suivants, tous prônant de fortes valeurs écologiques:

  • Alpinstore, site en ligne spécialisé dans l’outdoor
  • Hardloop, site en ligne spécialisé dans l’outdoor
  • Marque Odlo, spécialisé en laine de mérinos
  • Cimalp, entreprise française spécialisé dans l’outdoor

En conclusion, j’aurais aimé pouvoir te dire que la Nouvelle-Zélande est un pays fantastique et t’inciter à prendre tes billets d’avion sur le champ. Mais j’ai un bilan un peu plus mitigé de ce road-trip d’un mois en Nouvelle-Zélande

En effet, de façon globale j’ai été déçue de ce voyage qui ne correspondait pas vraiment à l’image que je me faisais de la Nouvelle-Zélande. Oui, les paysages sont superbes, mais je n’ai pas été dépaysée comme je l’espérais car, aussi beaux soient-ils, on peut retrouver ces paysages en Europe. Sur ce point, je considère que la Nouvelle-Zélande est un mélange de Suisse pour les montagnes, les lacs et les glacier, d’Ecosse pour les grandes étendues vallonnées et ses plages et d’Islande pour les volcans et les fjords. Ayant déjà visité tous ces pays auparavant, je n’ai donc pas trouvé que la Nouvelle-Zélande avait ce petit truc en plus pour me dépayser. En gros, j’avais vraiment l’impression d’être en Europe et pas à l’autre bout du monde, tant au niveau des paysages qu’avec la culture anglo-saxonne. 

Le deuxième point sur lequel j’ai vraiment été très déçue voire même surprise, c’est que l’image écologique que la Nouvelle-Zélande renvoie n’est pas du tout conforme à la réalité. Pour te dire, j’ai pris conscience qu’en France et en Europe, malgré tout ce qu’on dit et malgré le peu qui est fait, on est vraiment en avance au niveau de la prise de conscience écologique et des actions mises en place comparé à la Nouvelle-Zélande et l’Australie (où c’est encore pire). 

J’ai bien conscience que ce n’est pas le genre de conclusion que tu aimes lire, mais comme on dit « mieux vaut prévenir que guérir ». Au moins comme ça tu sais à quoi t’attendre et, je l’espère, tu pourras mieux profiter de ton voyage sans avoir de trop grosses attentes sur ces deux points. Et si tu n’as jamais visité ni l’Ecosse, ni l’Islande, ni la Suisse, avant de prévoir un voyage à l’autre bout du monde, peut-être que tu peux commencer par visiter ces trois là en premier ? A titre personnel, j’ai trouvé que l’Islande est bien plus dépaysant que la Nouvelle-Zélande, à tous les niveaux.

Que penses-tu de cet itinéraire pour un road-trip d’un mois en Nouvelle-Zélande? Tu as d’autres conseils à partager ?

Epingle-moi sur Pinterest !

pinterest nouvelle zélande

1 réflexion sur “Road-trip en Nouvelle-Zélande : Un itinéraire d’un mois entre les îles”

  1. Je les trouve toujours super intéressants tes articles récaps sur vos voyages. Ça donne un bel aperçu (en positif et négatif) de votre expérience et de vos ressentis 👍🏻.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *