Vents & Voyages

Les plus belles randonnées sportives et treks de Suisse romande

Mis à jour le

11 juillet 2021

Si tu as déjà mis les pieds en Suisse, tu seras forcément d’accord pour dire que les paysages alpins sont parmi les plus beaux du monde (oui, oui !). Sachant que les Alpes recouvrent plus de 60% de la superficie de ce pays, tu comprends donc aisément que les sentiers de randonnées et de treks sont nombreux en Suisse.

Et comme je suis toujours à la recherche de nouvelles idées pour gambader à la belle saison, j’ai donc demandé à d’autres blogueurs, eux aussi passionnés de randonnées, de partager les plus belles randonnées sportives ou leurs plus beaux treks en Suisse.

Voici donc une très belle sélection de sentiers à arpenter cet été. Le plus difficile sera sûrement de choisir quel sera le prochain sur ma liste 🙂

Les plus beaux treks de Suisse

Voici le sommaire de l’article ainsi que la carte de tous les treks en Suisse mentionnés dans cet article. Tu trouveras plus de détails sur chacun d’entre eux dans la suite de l’article.

Les randonnées à la journée

J’aurais pu dédier un article rien que pour te parler de toutes les magnifiques randonnées sportives réalisables sur une journée. Mais je n’en ai malheureusement pas assez à mon actif pour cela. Et comme ce serait bien dommage de ne pas les partager, en voici quelques unes qui, j’en suis certaine, te feront tomber sous le charme de la Suisse.

Le lac Lioson

Départ / Arrivée:

Parking Lioson-d’en-Bas

Durée:

3h avec le pique-nique

Distance:

8km avec le tour du lac

Dénivelé:

780m

Difficulté:

Moyen (T3)

Trace GPX

Lien vers le parcours

Une magnifique randonnée à faire dans les Alpes vaudoises est celle qui mène du Lac Lioson au sommet du Pic Chaussy.

Une fois garés au parking Lioson-d’en-Bas, une montée bien raide d’une quarantaine de minutes nous mène au magnifique Lac Lioson. Ce lac est une pépite des alpes vaudoises, particulièrement réputée pour son eau turquoise au pied de belles prairies verdoyantes. Le tour du lac prend à peine 20 minutes, mais offre de nombreuses possibilités de réaliser de jolies photos, toutes plus bucoliques les unes que les autres. Ensuite, il est temps de reprendre le chemin principal pour débuter la 2ème partie de la randonnée, direction le sommet du Pic Chaussy. Ça grimpe fort, mais les points de vue sur le lac, qui se fait de plus en plus petit, et sur les Préalpes fribourgeoises sont absolument sublimes ! Une fois au sommet, on aperçoit le Léman et les Diablerets. La descente demande de la prudence, car il y a beaucoup de petites pierres et des passages humides. Surprises sur le chemin avec la présence d’une famille de ce qui semble être des yacks.

treks suisse lac lioson

Une jolie balade que vous pouvez découvrir en détail sur le blog d’Alexandra et Pierre, On Holidays Again.

Le tour des lacs de Fenêtres

Départ / Arrivée:

Col du Grand St Bernard

Durée:

4h30 - 5h

Distance:

12km

Dénivelé:

1000m

Difficulté:

Difficile (T3)

lac fenêtre suisse valais
lac fenêtre suisse valais
Nous avons fait le tour des lacs de Fenêtres l’été dernier et cet itinéraire entre sans conteste dans mes favoris en Suisse. Le parcours ne fait “que” 12km, mais il permet de passer par 3 cols et surtout de voir 8 lacs de montagne différents!
La randonnée débute au col du Grand-Saint-Bernard et on commence par longer le lac pour passer du côté italien de la frontière. Une fois qu’on a rejoint la ferme qui se trouve le long de la route menant au col, on entame la douce ascension en direction de fenêtre de Ferret. Pendant l’ensemble de la montée on profite d’une vue à couper le souffle sur le massif du Mont Blanc et celui du Mont Dolent. Arrivés au col on aperçoit rapidement les premiers lacs de fenêtre en contrebas. La descente est assez douce et une fois au lac on profite de flâner un peu (et même de se baigner pour les plus courageux). 😉
Cette pause est bienvenue car c’est à partir de là que les choses “sérieuses” commencent. Le prochain col qui nous attend est celui du Bastillon. La montée se fait dans un grand pierrier et c’est assez raide par endroit. Heureusement, ce chemin est beaucoup emprunté et il est donc bien marqué. Pour les personnes sujettes au vertige il est d’ailleurs préférable de suivre la randonnée dans le sens décrit ici car à la descente ce col peut être assez impressionnant. Depuis le Bastillon la randonnée se poursuit en direction des petits lacs de Lé et de la Combe de Drône. Au km 8 on atteint un croisement où il faut prendre à droite en direction du col des chevaux. Cette montée est également assez raide et il peut rester quelques derniers névés en début de saison car cette pente n’est pas particulièrement exposée au soleil. Depuis le col des chevaux, un joli sentier redescend jusqu’au col du Grand-Saint-Bernard en une petite heure.
Note: Si vous êtes d’humeur plus sportive et que vous n’avez pas le vertige, sachez qu’il existe une variante de cet itinéraire qui, au lieu de passer par l’Italie et la fenêtre de Ferret, monte à la pointe de Drône en partant du col du Saint-Bernard. Ce parcours est équivalent en distance mais est pas mal plus aérien.
Tu trouveras plein d’autres idées de randonnées et de treks en Suisse sur le Blog de Fabienne et Benoit, Novo-Monde.

La Dent de Jaman et les Rochers de Naye

Départ / Arrivée:

Parking de Haut de Caux

Durée:

6h

Distance:

14km

Dénivelé:

1100m

Difficulté:

Difficile (T3)

Cette randonnée fait incontestablement partie de mes coups de cœur en Suisse. Il faut dire qu’en une journée, le parcours permet de traverser des paysages variés avec même une petite section technique, et ce sans grosse difficulté même si la randonnée reste sportive.

rocher naye randonnée

Pour en savoir plus je t’invite à consulter mon article détaillé sur la randonnée panoramique des Rochers de Naye.

Le Grammont

Départ / Arrivée:

Miex

Durée:

7h

Distance:

17.6km

Dénivelé:

1340m

Difficulté:

Difficile (T3)

A la frontière française, du côté du Chablais, ce sentier promet une vue exceptionnelle sur le lac Léman et les préalpes depuis le sommet du Grammont. Malheureusement pour nous, le sommet était plongé dans une épaisse purée de pois en arrivant…

Depuis le lac de Tanay, de nombreuses autres randonnées sont possibles notamment vers la Croix de la Lé, ou les Cornettes de Bise du côté français. Et pour les plus motivés il est possible de faire une grande boucle de 3-4 jours par tous les sommets emblématiques du Chablais.

Pour en savoir plus je t’invite à consulter mon article détaillé sur mon mini-trek dans le Chablais.

Eiger Ultra Trail / Jungfrau

Départ / Arrivée:

Eigergletscher / Wengen

Durée:

7h30

Distance:

23km

Dénivelé:

900m

Difficulté:

Difficile (T3)

jungfrau eiger trail

En Suisse, je vous recommande de visiter la Jungfrau pour faire des randonnées magiques et inoubliables en Suisse. Il y a parmi elles la mythique Eiger Trail. C’est une des randonnées incontournables de la région car elle permet d’accéder à la base de la Face Nord de l’Eiger haute de 3900 mètres, celle qui a permis son ascension en Mars 1961.
J’ai effectué cette randonnée sur une journée en complexifiant un peu le tracé. On peut en effet y accéder par un train qui vous déposera au départ et rentrer avec ce même train à la fin de la randonnée.
Voici ma suggestion : depuis Wengen, accéder à Eigergletscher par le train. Puis s’engager sur l’Eiger Ultra Trail qui est bien indiqué depuis la gare. C’est une randonnée en descente sur cette partie qui offre des points de vues magnifiques et l’accès à une belle cascade.
Arrivée à l’Alpigen, 2h30 et 6km plus tard, faite une petite pause pour déguster un beignet au pomme maison ,au chalet du même nom. Puis au lieu de rentrer à Wengen par le train, remonter à pied jusqu’à Kleine Scheidegg et redescendez jusqu’à Wengen à travers les alpages et la foret avec de nombreux points de vues majestueux sur les glaciers. Prévoir 5 heures de plus pour cette randonnée pour un total de 23km à faire dans la journée.

Tu trouveras d’autres idées de randonnées et de voyage sur le blog de Lise, Making the Road.

Les Treks de 3-4 jours

Tour du Val d’Hérens

Départ / Arrivée:

Thyon / Les Haudières

Durée:

3 jours

Distance:

48km

Dénivelé:

~3000m

Difficulté:

Moyen (T2)

Le Val d’Hérens dans le Valais est l’une des plus belles vallées de Suisse. Ça tombe bien, on peut en faire le tour à pied en 5 jours au départ de Thyon. Il est facile de raccourcir la randonnée grâce à un bon réseau de bus postaux. Par manque de disponibilité, c’est ce que j’ai fait en terminant la randonnée au village des Haudères. Le 1er jour du tour du Val d’Hérens consiste à monter progressivement la vallée jusqu’au barrage de la Grande Dixence. Le ton est donné dès le matin avec de beaux panoramas sur la Dent Blanche et le Cervin. Le petit détour au sommet du Mont Rouge vaut le coup d’œil. A faire si on ne part pas trop tard. Le second jour, on change complètement d’ambiance avec un décor minéral. Atmosphère haute montagne avec des vues spectaculaires sur le lac des Dix, le Mont-Blanc de Cheillon et les glaciers qui l’entourent. La première portion de cette journée jusqu’au col de Riedmatten (2919 m) est juste dingue. Nuit à Arolla. Nouveau décor le 3ème jour avec une petite journée de marche bucolique et facile qui passe par le lac Bleu et ses couleurs instagrammables.

treks uisse tour val hérens
treks uisse tour val hérens

Pour en savoir plus, tu peux allez lire l’article de Grégory, auteur du blog i-Trekkings, sur son Tour du Val d’Hérens.

Tour Des Muverans

Départ / Arrivée:

Bex (Pont de Nant)

Durée:

3 jours pour la version normale

Distance:

56km

Dénivelé:

4000m (sans les sommets)

Difficulté:

Difficile (T3) / T4 avec les sommets

lac de fully
glacier paneirosse suisse

Le tour des Muverans fait partie de ces treks Suisse encore peu fréquentés mais qui offre pourtant des panoramas aussi grandioses sur les Alpes que d’autres treks plus connus. Je n’ai pas eu l’occasion de faire la boucle en entier mais j’ai réalisé deux randonnées à la journée passant par certaines des plus belles portions de ce trek. A l’instar de tous les autres treks suisse présenté dans cet article, celui-là ne déroge pas à la règle avec la présence de lacs, de glaciers, de zone très minérales ainsi que la possibilité d’ajuster ton parcours avec d’autres variantes et ascensions de sommets afin d’augmenter la difficulté si le parcours de base te paraissait trop pépère. Ainsi, si tu pars sur la version la plus compliquée tu pourras monter au Grand Muveran, à la Grande Dent de Morcles et au Grand Chavalard. Oui, ici tous les sommets sont grands 🙂 Et si en as encore sous la semelle après tout ça, tu peux même le combiner avec le Tour des Diablerets décrit ci-dessous. C’est la magie des treks en Suisse !

Tu trouveras plus d’informations sur les portions que j’ai réalisé dans mes articles sur le tour du Grand Chavalard et le tour du Sex des Branlettes ainsi que le détail des étapes sur le site du Tour des Muverans.

Tour Des Diablerets

Départ / Arrivée:

Les Diablerets / Gsteig

Durée:

4 jours

Distance:

45km

Dénivelé:

3000m

Difficulté:

Difficile (T3)

tour des Diablerets suisse
tour des Diablerets suisse

Situé dans les Alpes Vaudoises en Suisse, le massif des Diablerets est davantage connu pour son domaine skiable que pour ses possibilités pour randonner. Et pourtant, ce tour du massif des Diablerets a été un véritable coup de cœur. Le chemin fait le tour du massif en 5 jours dans sa totalité au départ des Diablerets ou en 4 jours comme je l’ai fait jusqu’à Gsteig en réalisant la dernière étape en bus postal.
Le long de l’itinéraire, on découvre quelques curiosités naturelles très intéressantes. Le 1er jour, l’itinéraire longe les pyramides de gypse, véritable labyrinthe karstique créé par l’érosion, et rejoint Solalex. Le soir venu, depuis la terrasse du refuge, le miroir d’Argentine, une face calcaire verticale, prend des teintes rougeâtres. Le spectacle est incroyable.
Le second jour, très belle montée à travers les alpages d’Anxeinde jusqu’au Pas de Cheville. Il ne reste plus qu’à descendre tranquillement jusqu’au lac de Derborence, le plus jeune lac naturel de la Suisse.
Le jour 3, le sentier passe par le Poteu des Etales (cotation T4), une série d’échelles faciles à passer pour qui n’a pas le vertige, et nous a conduit jusqu’à la cabane de Prarochet. C’était très beau pour le peu que j’ai pu voir car on a passé la journée dans le brouillard et sous la pluie. Lors de notre dernier jour, le lapies de Tsanfleuron que nous avions effleuré la veille se révèle à nous sous le soleil. Ce désert d’altitude karstique est dingue à voir et à traverser. Dans la descente vers Gsteig, des marmottes pas très farouches nous ont même saluées. Une superbe rando comme je disais.

Pour en savoir plus, tu peux allez lire l’article de Grégory, auteur du blog i-Trekkings, sur le tour du massif des Diablerets.

Tour Des Dents Du Midi

Départ / Arrivée:

Lac de Salanfe

Durée:

3 jours, ou 4 avec l'ascension de la Haute Cime

Distance:

47km

Dénivelé:

2900m sans l'ascension vers la Haute Cime

Difficulté:

Difficile (T3)

Alors que je recherchais un petit trek de 3 jours en Suisse afin de me préparation avant notre tour du Queyras l’été dernier je suis tombée sur le Tour des Dents du Midi qui n’a pas mis longtemps à me convaincre. Des jolis paysages, des lacs de montagne et même la possibilité de grimper au sommet. Un programme alléchant. Du moins dans ma tête, parce que mon genou lui n’a pas eu l’air d’apprécier. Au bout de 8km à peine, alors que je n’avais même pas terminé ma première étape j’ai dû me résoudre à abandonner à cause d’une douleur lancinante. Ce tout petit aperçu de ce trek m’a néanmoins beaucoup plu et je ne désespère pas de pouvoir le terminer un jour !

tour des dents du midi suisse

Tu trouveras toutes les infos sur ce trek sur le site des Dents du Midi. Et si tu as plus de temps devant toi, tu pourras même le combiner avec le Tour des Dents Blanches, le Tour du Ruan voire même le tour du Trient, tous trois décrits dans cet article.

Tour Des Dents Blanches

Départ / Arrivée:

Barmaz

Durée:

4 jours

Distance:

50kml

Dénivelé:

4500m

Difficulté:

Difficile (T3)

Avec le Tour des Dents du Midi, le Tour de la vallée du Trient et le Tour du Ruan, ce tour fait partie des treks suisse les plus fréquentés dans cette zone frontalière avec la France. On se doute que si cette région offre autant de possibilité c’est bien que les paysages traversés au gré des sentiers méritent le détour.

Tu trouveras plus d’information sur le parcours et les étapes sur le site du tour des Dents Blanches.

Les Treks de 4-5 jours

Tour de la Vallée du Trient

Départ / Arrivée:

Les Marécottes

Durée:

5 jours

Distance:

62km

Dénivelé:

~ 5100m

Difficulté:

Difficile (T3)

vallée trient suisse lac emosson
vallée trient suisse
Le Tour de la Vallée du Trient est une boucle de 5 jours traversant des paysages suisses et français magnifiques. Entre massifs imposants, gorges, lacs, cols aux vues imprenables et faunes et flores sauvages des montagnes, ce trek a tous les ingrédients pour plaire. Ce tour croise plusieurs autres sentiers de randonnée bien connus, comme le Tour du Mont-Blanc et le Tour des Dents du Midi, mais offre la particularité d’être bien moins emprunté. Nous avons adoré arpenter les sentiers de cet itinéraire très diversifiés, par endroits verdoyants et par d’autres très rocailleux, et découvrir les nombreux joyaux qui s’offraient sous nos yeux: les barrages de Salanfe, d’Emosson et du Vieux-Emosson avec leurs impressionnants lacs, les gorges du Dailley et sa cascade, les imposants glaciers du Trient et des Grands, le site historique d’empreintes de dinosaures, les vues à couper le souffle, les bouquetins, marmottes et autres animaux qui nous saluent, les myrtilles à foisons qui éveillent les papilles (en août).
Plusieurs cols sont à franchir pour mériter toutes ces découvertes, parfois dans des pierriers ou assez raides à descendre, mais chacun d’eux offre sa récompense. À noter, la descente du col de la Terrasse, dans la rocaille et abrupte, peut être très impressionnante pour les personnes sujettes au vertige.
Tu trouveras plein d’autres idées de randonnées et de treks sur le blog de Candie et Enora, Les Géonautrices.

Le Tour du Ruan

Départ / Arrivée:

Van d’en Haut ou parking de la Cabane du Vieux Emosson.

Durée:

4 jours

Distance:

65km

Dénivelé:

~ 5000m

Difficulté:

Difficile (T3) avec un passage T4

Le Tour du Ruan fait partie de mes boucles préférées à cheval entre la France et la Suisse. Il est technique, il est plutôt physique et attention à ceux qui auraient de vraies difficultés liées au vertige car ce tour propose des passages plutôt alpins qui pourraient faire monter votre taux d’adrénaline !
Pour ma part, je suis parti de Champéry (Suisse) pour rejoindre le Refuge de la Vogealle et je l’ai fait en sens inverse de ce qui se fait habituellement. Franchement j’ai adoré !
Ce tour offre des vues magnifiques sur les Lacs d’Emosson et de Salanfe, il fait passer par le Cirque de Six-Fer-à-Cheval, par les échelles et le col des Ottans, le Col du Cheval Blanc (2831m) et un site de traces de dinosaures.
On en prend plein les yeux dans des paysages très variés passant par la forêt, des zones de pâturage et toute une partie très minérale avec des vues somptueuses
dans une ambiance lunaire. Un vrai petit bonheur !
tour du ruan trek suisse
tour du ruan trek suisse
Tu trouveras d’autres idées de voyages et de treks sur le blog de Benoît, Des Yeux Plus Grands Que Le Monde

La Vallée de Maggia

Départ / Arrivée:

Someo / Bosco Gurin

Durée:

5 jours

Distance:

61km

Dénivelé:

~ 4800m

Difficulté:

Difficile (T3)

treks suisse vallée maggia tessin
treks suisse vallée maggia tessin
A mon tour de vous présenter un de mes treks préférés en Suisse, après y avoir vécu pendant trois ans pas facile de choisir mais je vous emmène donc dans la partie italophone du pays : le Tessin.
On prend la direction de la «fameuse» et magnifique vallée de Magia où le départ se fait de Someo. Ca monte fort dès le début 1381m de D+ en un peu moins de 9kms. La première nuit se fait dans un refuge magnifique avec la douche la plus belle du monde… J’en rêve encore… La seconde journée il est possible d’allonger la distance en ne prenant pas le téléphérique de Zott. Je recommande de le prendre pour ensuite faire un détour qui vous mènera à un sommet sur la frontière italienne : le Pilone ou «Pian del Bozzo». Après une troisième journée assez tranquille, où l’on dort à la ferme – ça change-, la quatrième journée est assez longue, et on peut même l’allonger pour finir le trek ce jour-là. Cette quatrième journée est longue si vous suivez mon itinéraire car il y a un gros détour pour monter au sommet du Pizzo Bombögn (2331m), ce que je recommande fortement. Sur tout un flan vous verrez le magnifique mur de pierre qui empêche le bétail, les chèvres, de changer de versant. Une belle montée très aérienne !
Ensuite il faut redescendre de 1000m pour finir ce magnifique trek que nous avions fait à l’automne.
Bonnes balades !
Tu trouveras d’autres idées de voyages et de treks sur le blog de Moran, Rencontre le Monde

Autres treks de 4-5 jours en Suisse

Parmi les autres treks de 4-5 jours réputés en Suisse, toujours dans le canton du Valais, tu pourras réaliser le tour du val d’Anniviers et côtoyer les grands 4000, les plus hauts sommets des Alpes valaisannes. J’ai eu l’occasion de découvrir cette vallée en hiver et j’en suis tombée amoureuse ! Si les paysages sont aussi beau l’été que l’hiver, nulle doute que toi aussi tu seras conquis.e.

Tu trouveras plus de détails sur le site du Tour du Val d’Anniviers.

Et comme tu as pu le voir précédemment, le canton du Tessin permet aussi de réaliser de magnifiques treks en Suisse. Je t’avoue que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir cette belle région Suisse où chante le doux accent italien, mais j’espère bien y remédier rapidement ! Parmi les treks Suisse les plus populaires on peut mentionner le Trek dei laghetti alpini qui permet de rejoindre 14 lacs de montagnes au pied du glacier Basodino.

Tu trouveras plus d’infos sur ce treks ainsi que d’autres idées de parcours sur le site des randonnées dans la région Ascona-Locarno.

Les Treks d'une semaine (6 à 10 jours)

Si tu cherches des treks en Suisse, plus long et un peu plus engagés sportivement, voici une petite sélection de ceux que j’aimerais beaucoup réaliser un jour. A noter que certains d’entre eux nécessitent du matériel d’alpinisme pour traverser les glaciers, ou bien d’être accompagné d’un guide pour cette étape. Le nombre d’étapes est donné à titre indicatif, il es possible d’en combiner plusieurs pour terminer en moins de jours que prévu.

Le tour du Parc National Suisse: le Nationalpark- Panoramaweg (9 étapes)

Le tour du Mont Rose, le plus haut sommet des Alpes Suisse (9 étapes)

Le tour du Cervin, aussi appelé le Matterhorn ou le Toblerone 😉 (9 étapes)

Le tour du Grand Combin (9 étapes)

Le Sentiero Lago di Lugano dans le Tessin (9 étapes)

Le tour du St Bernard (6 jours)

Les Treks de plusieurs semaines

A l’instar du GR5 qui traverse les massifs de l’est de la France, des Vosges au sud des Alpes, ou du GR10 qui traverse les Pyrénées, les grands treks de Suisse rivalise sans honte ceux en France. La Via Alpina et la Haute Route Chamonix-Zermatt présentées plus en détails ci-dessous font sans aucun doute partis des treks incontournables à faire une fois dans sa vie !

La Via Alpina Suisse

Départ / Arrivée:

Sargans / Montreux

Durée:

3 semaines

Distance:

350km

Dénivelé:

~ 24 000m

Difficulté:

Difficile (T3)

via alpina treks suisse
La Via Alpina est ce qu’on pourrait appeler une randonnée mythique de Suisse! Inauguré en 1999, cet itinéraire propose pour ainsi dire de traverser toute la Suisse par les Alpes. 19 étapes officielles et près de 350km séparent Sargans dans le canton de Saint-Gall de Montreux au bord du Léman.
S’il est, dans l’absolu, possible de suivre cet itinéraire en le découpant en plusieurs séjours, nous avons pour notre part décidé de le suivre d’une traite durant l’été 2017.
Physiquement parlant, ce trek est sans conteste la chose la plus difficile que j’ai jamais faite dans ma vie; les journées s’enchaînent et les impressionnants dénivelés ne laissent pour ainsi dire aucun répit à nos jambes. Mais malgré tout, je garde un souvenir magique de chaque journée! En fait, si cet itinéraire est si particulier à mes yeux c’est qu’il permet à la fois de passer des lieux emblématiques (et touristiques) comme le lac d’Oeschinen, Lauterbrunnen ou encore la Jungfrau mais il offre également plein de petites “pépites” bien moins connues et accessibles uniquement à pied.
D’un point de vue logistique cet itinéraire est également très accessible dans le sens où il est possible de suivre l’ensemble du parcours sans prendre de tente. Pour notre part nous avons préféré opter pour un mix entre le bivouac et les auberges de montagnes, mais si quelqu’un souhaite le faire sans avoir un sac trop chargé cela est largement possible.
Si vous souhaitez vous lancez un défi sportif pour cet été, c’est les yeux fermés que je vous conseillerais de suivre toute ou partie de ce magnifique itinéraire!
Et si tu souhaites plus d’infos sur ce magnifique parcours, Fabienne et Benoit les auteurs du blog Novo-Monde ont créé un super guide au format ebook Via Alpina: le guide complet pour traverser la Suisse à pieds

La Haute Route Chamonix – Zermatt

Départ / Arrivée:

Chamonix (France)/ Zermatt (Suisse)

Durée:

2 semaines

Distance:

225km

Dénivelé:

~ 14 000m

Difficulté:

Difficile (T4)

haute route chamonix zermatt treks suisse
haute route chamonix zermatt treks suisse
Zermatt… tu es enfin là, petit village de charme qui a échappé au dictat de la voiture. 14 jours que je marche pour t’atteindre, dans un défilé sublime de paysages de montagnes. Le départ était Chamonix et son Mont-Blanc. 225 km plus tard, des dizaines de “ouah !” hurlées dans l’air des Alpes, et des milliers de mètres de dénivelé positifs avalés par les mollets, me voilà devant le majestueux Mont Cervin en Suisse.
Le trek s’appelle le “Chamonix -Zermatt par les sentiers“. On le trouve aussi sous le nom de “Haute Route des Alpes”. Personnellement, je l’aurai appelé Chamonix -Zermatt par monts et merveilles.
Mais que voulez-vous ? On n’a pas fait appel à moi pour la dénomination de cette randonnée. En tout cas, ce trek longue distance est un des plus difficiles d’Europe. Une dizaine de cols à franchir dont la plupart avoisinent les 3000m, puis la descente vers différentes vallées: je peux vous affirmer qu’il faut être en bonne condition physique et habitué à marcher sur de longues distances. Mais l’effort en vaut largement la peine. Parce que c’est beau. Très beau. Et c’est calme aussi, et reposant.
Pas besoin de matériel technique (piolet, crampons…), l’itinéraire contourne soigneusement les glaciers. Mais ne vous en faites pas, vous aurez la chance de les admirer de près. Tout comme j’ai pu admirer des chamois, des lacs bleutés, des déserts humains, des sommets mythiques, des villages pittoresques, des herbes folles, des refuges animés… et des souvenirs pour longtemps.
Tu trouveras plein d’autres idées de voyages et de treks dans le monde sur le blog de Michael et Emilie, Un Tour Dans Le Sac.

Informations complémentaires sur les treks en Suisse

Quelques différences notables existent entre la France et la Suisse, que ce soit sur la réglementation du bivouac, la cotation et la signalisation des sentiers de treks ainsi que sur le fonctionnement des refuges.

Voici donc quelques conseils afin de bien préparer ton trek et t’éviter quelques surprises sur place.

Si tu cherches les refuges où tu pourras dormir lors de tes treks en Suisse, alors il te faudra regarder du côté des Cabanes ou des Huttes selon le canton. Ces termes désignent tous deux des refuges gardés, comparable à ce que l’on peut trouver en France.

Tu croiseras très probablement des Buvettes et des Chalets d’alpages qui te permettront de te ravitailler, que ce soit juste pour boire un simple verre ou bien profiter d’un très bon repas, la plupart du temps dans un cadre magnifique.

Le site Refuges.info recense un grand nombre de refuges et de cabanes (gardées et non gardées) ainsi que les points d’eau.

Tu trouveras aussi la liste des cabanes du Club Alpin Suisse (CAS) sur leur site.

Il m’arrive encore bien souvent de lire sur des blogs ou des groupes facebook que le bivouac est interdit en Suisse. Non, non et re-non !

La première différence cependant est qu’en Suisse le terme bivouac désigne le fait de dormir à la belle étoile, sans tente donc. Contrairement au fait de camper. Ensuite, la grosse difficulté réside dans le fait qu’il n’y a pas une réglementation fédérale uniforme, c’est selon les communes. Par exemple dans le canton du Tessin, le bivouac / camping sauvage est purement et simplement interdit où que tu sois.

Ailleurs, d’une façon générale, il est interdit de bivouaquer et de camper dans les zones protégées (tourbières), les réserves naturelles et les zones de tranquillité pour les animaux (notamment en période de reproduction). Mais le camping sauvage et le bivouac sont généralement admis au dessus de la limite forestière ainsi que près des cabanes (le nom suisse des Refuges), après l’accord de leurs propriétaire. Ce dernier point est aussi valable sur n’importe quel terrain privé.

Une des différences majeures avec la France c’est que les sentiers ne sont pas balisés de la même façon en Suisse. Contrairement à chez nous où je pense qu’il y aurait un gros effort à faire pour mieux catégoriser les sentiers et leur difficulté, en Suisse la cotation est clair, facile à trouver pour un sentier donné et facile à comprendre. En résumé:

– T1 (balisage jaune): randonnée facile, située hors montagne qui ne nécessite aucune précaution particulière.

– T2 (balisage blanc-rouge-blanc): randonnée de montagne bien balisée qui ne présente pas de difficulté particulière, avec un dénivelé moyen. A titre de comparaison, cela correspondrait à de la randonnée de moyenne montagne en France.

– T3 (balisage blanc-rouge-blanc): randonnée de montagne exigeante, pas toujours très bien balisée. Peut comporter des section techniques avec présence de câbles ou d’échelles.

– T4 (balisage blanc-bleu-blanc): randonnée alpine de haute montagne avec des sections non balisées. Présence potentielle de névés et de passages de haute montagne ne nécessitant pas de matériel particulier. Typiquement il peut s’agir de passage de cols un peu délicat (col des chamois nord), ou d’ascension de sommet sur un terrain très minéral balisé avec des cairns. Cependant ces sections peuvent s’avérer dangereuses en cas de mauvais temps. A titre de comparaison, les portions les plus difficiles du GR20 ou du GR54 seraient classées T4.

– T5 et T6 (balisage blanc-bleu-blanc): sentiers très difficiles, non balisés, risque de chute important. Piolet et corde conseillés.

Les sentiers et treks présentés dans cet article sont classés T3 voire certains avec des passages T4.

Faire une randonnée en montagne ne s’improvise pas. Et un trek encore moins.

Ainsi, afin de bien te préparer et de t’équiper avec la matériel qui convient le mieux à ta pratique sportive, je t’invite à consulter mes différents articles sur mon matériel de randonnée ainsi que celui sur mon équipement pour boire en randonnée.

Voici une liste de sites qui t’aideront à préparer tes treks:

Suissemobile : c’est LE site de la randonnée en Suisse. Disponible sur PC et sur mobile, il te permet de voir tous les sentiers du pays ainsi que leur cotations d’un simple coup d’œil grâce au code couleur. De nombreuses options permettent de configurer la carte pour voir par exemple les zones protégées, les zones interdites aux chiens, les pentes > 30° … bref, c’est le site couteau-suisse pour organiser son parcours.

le site du Club Alpin Suisse, similaire à notre Fédération Française de Randonnée, ce site recense de nombreuses informations et conseils concernant la réglementation suisse, le système de cotation et les bonnes pratiques de randonnée.

Bien que cette liste de treks en Suisse soit très loin d’être exhaustive, j’espère néanmoins qu’elle t’aura permis de trouver ton bonheur ou, à défaut, de découvrir de jolies randonnées !

Si tu connais un trek en Suisse et que tu aimerais que je l’ajoute à ma liste n’hésite pas à me contacter.

Epingle-moi sur Pinterest !

treks suisse
treks suisse

Cette page contient des liens affiliés. Cela signifie que si tu achètes un produit après avoir cliqué sur le lien, je touche une petite commission. Ce n’est pas plus cher pour toi, et de mon côté ça me permet de payer les frais du blog pour continuer à te proposer du contenu intéressant 🙂